membres du mois

Elrich Marbh & Augustus O'Callaghan



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
fermeture du forum
Toutes les informations se trouvent ici.
Merci d'avoir fait vivre le forum si longtemps.

Partagez
 

 chaleur humaine (robyn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité


chaleur humaine (robyn) Empty
MessageSujet: chaleur humaine (robyn)   chaleur humaine (robyn) EmptyMar 16 Fév - 7:02



Robyn & Ashton
   
   

Je suis contre les chastetés. Toutes celles que glissent sous l'oreiller.
 
 2h41 : Robyn n'aurait pas du prendre ce dernier verre avec Snezhana. L'alcool abusait de son sang. Il ne savait plus quelle heure il pouvait être. Il était hilare accoudé à ce lampadaire, son haleine empestant le whisky dans ces petites volutes qui s'échappèrent au-dessus de sa tête. Il faisait froid, mais pour le jeune informaticien, il semblait s'en moquer, son blouson à moitié ouvert et son bonnet oublié sur le comptoir avec le reste de sa paye du mois. Il avait marché dans la nuit, les lumières de la ville éclairant son chemin. Il était temps de rentrer chez lui. Les deux amis avaient parlés de beaucoup de choses : Félix, Saul, cette vie de merde et ce pourquoi ils continuent encore de respirer ? C'est après quelques verres que Robyn avait parlé de Ahston : de son effluve qu'il pouvait humer quand il rentrait dans son bureau, sa façon qu'il avait passé sa main dans ses cheveux quand il était énervé, ses petits yeux toujours triste qui lui fendaient le cœur. Et, des pensées moins sages : comme son joli petit derrière coincé dans ce pantalon qui demandait qui semblait lui crier pour être effleuré.

C'est la faute à Snezhana s'il ne marchait pas vers leur appartement. S'il marchait, en titubant, vers l'appartement d'Ashton. C'est fou comme la logique s'épuise quand l'alcool prend le pouvoir sur la raison. Elle n'aurait pas du lui dire qu'il n'était qu'un dégonflé, un couard. Qu'il pouvait continuer de se morfondre et vivre cette vie qui n'en était pas une ou enfin prendre le taureau par les cornes et ne plus être spectateur. Quand il s'agissait des garçons, Robyn s'était toujours effacé. Il en avait embrassé, il n'était pas si pitoyable que cela. Il en avait effleuré, mais honte à lui, ce n'était jamais allé plus loin. Cette façon de se déprécier, de se sentir inférieur aux autres, l'avait toujours éloigné, mais pas ce soir.

Robyn débarqua devant cette porte sur laquelle il frappa de tout son poing, comme si nous étions en pleine journée et que son patron n'avait pas de voisins. Maintenant, il avait envie de vomir et la descente commençait à peine. Le couloir commença à tourner et il pensa un moment s'évanouir. Il frappa alors à nouveau avec plus d'intensité. Déjà, il frapperait jusqu'à qu'on lui ouvre. Il faisait si chaud pour lui qu'il jeta son manteau au sol et son sweat-shirt aussi. Il retrouva en tee-shirt noir, la tête baissé essayant de se rappeler ce qu'il était venu dire à Ahston. C'est drôle, tout était limpide tout à l'heure, mais quand la porte s'ouvrit, le garçon leva la tête et marqua une légère absence. "Alors, les chiffres d'hier, c'est pas moi qui est merdé, c'est Anderson, alors tu ne peux m'en vouloir" commença t-il. "Non, c'est pas cela que je voulais te dire. C'était quoi déjà ? Je peux rentrer ? Il fait vachement chaud dans ton couloir. Merci." Robyn n'attendit pas la réponse de celui qu'il réveillait et s'invita tout en enlevant ses chaussures, puis ses chaussettes. Il jeta le tout devant lui. "Mais, c'est quoi ce bordel, il fait super chaud aussi chez toi. Ah, j'ai compris, c'est pour que les mecs se déshabillent, tu es un sacré coquin en faite. Je t'ai découvert." balança t-il tout en posant ses mains sur la boucle de la ceinture à son pantalon, prêt à tout retirer.

Bref, Robyn était complétement torché.
 

(c) fiche:WILD BIRD, flowers texture: mirandah & gifs:


 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


chaleur humaine (robyn) Empty
MessageSujet: Re: chaleur humaine (robyn)   chaleur humaine (robyn) EmptyMar 16 Fév - 9:49



Robyn & Ashton
   
   

Je suis contre les chastetés. Toutes celles que glissent sous l'oreiller.
 
 La soirée avait encore été longue. Comme beaucoup d'entre elles. Mis à part Zeus pour lui tenir compagnie, Ashton se rendait compte à quel point il était seul. Les yeux rivés sur l'écran de son ordinateur, il discutait avec des inconnus sur des forums de discussions. C'était sa dernière lubie mais ça ne l'aidait pas à passer outre. S'il n'avait plus de pensées suicidaires, Ashton ne respirait pas la joie de vivre pour autant. La disparition de son époux était encore bien trop frais dans son esprit pour qu'il soit parfaitement heureux. Pourtant, il essayait de se focaliser sur ces petites choses qui le rendaient heureux comme le fait d'aller courir à l'aube tous les matins, regarder un bon film à la télévision ou alors regarder Robyn travailler. Surtout regarder Robyn travailler... Il ne savait pas vraiment pourquoi il aimait le regarder se mouvoir sur son siège devant son ordinateur mais l'ingénieur se surprenait plus d'une fois à se perdre dans cette contemplation.

Sauf que ce soir, il n'y avait pas de Robyn, il était trop tard pour regarder un film et trop tôt pour aller courir. C'est donc résigné qu'il était parti se coucher, en espérant que sa mélancolie s'envolerait le lendemain matin. Le sommeil le gagna rapidement contre toute attente. Pourtant, le destin semblait s'acharner contre lui quand il entendit quelqu'un tambouriner à une porte. Sa porte ? Un œil ouvert, il attendit de savoir si ce n'était pas encore un de ses voisins qui était revenu d'une folle soirée. D'autres coups retentirent et las, Ashton se leva de son lit. Bien que normalement quelqu'un de poli et réservé, Ash allait se faire un plaisir de passer un savon à son voisin. Qu'il fasse un boucan d'enfer était une chose, mais qu'il se trompe d'appartements, ce n'était pas possible. Vêtu d'un simple caleçon, Zeus à ses pieds, il ouvrit la porte à la volée prêt à déverser sa mauvaise humeur. Mauvaise humeur qui disparu à la seconde où il vit l'homme derrière la porte. "Robyn ? Mais qu'est ce que tu..." et son employé ne lui laissa pas le temps de terminer sa phrase. Confus, il ne comprenait pas ce que lui disait le brun. Que faisait-il en tee-shirt devant chez lui à cette heure de la nuit ?

Robyn entra, sans y être réellement invité. Le suivant du regard, il reconnût une odeur quand il passa devant lui. L'alcool... Robyn puait l'alcool. Il était bourré, aucun doute là dessus. Mais comment avait-il réussi à arriver jusqu'ici ? Refermant la porte, Ashton fit volte face juste à temps pour voir Robyn en train de commencer à défaire sa ceinture. "Hey ! Qu'est ce que tu fous ?" Posant ses mains sur celles du brun pour l'empêcher d'aller plus loin, il siffla Zeus pour que celui-ci déguerpisse. Il n'avait pas envie que son chien vienne compliquer les choses en leur tournant autour. "Tu as bu..." constata-t-il et il secoua la tête. Et au vu du comportement de Wallström, pas qu'un peu. "Écoutes, je ne sais pas ce que tu es venu faire ici mais il est tard et demain, je te rappelle que tu dois aller bosser. Alors, ça serait mieux si tu ren..." Et en le voyant batailler pour retirer sa ceinture, il arrêta sa phrase. Qu'il rentre chez lui ? Ashton n'était même pas sûr qu'il atteindrait le bout du couloir en un seul morceau. Peut-être un taxi...
 

(c) fiche:WILD BIRD, flowers texture: mirandah & gifs:


 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


chaleur humaine (robyn) Empty
MessageSujet: Re: chaleur humaine (robyn)   chaleur humaine (robyn) EmptyMar 16 Fév - 16:53



Robyn & Ashton
   
   

Je suis contre les chastetés. Toutes celles que glissent sous l'oreiller.
Robyn avait la chance de ne pas avoir l'alcool mauvais. Il était tout simplement plus incisif et plus libéré qu'à son accoutumé. On ne peut pas dire qu'au travail, le jeune informaticien aimait se mouvoir avec ses autres collègues. Il était plutôt du genre silencieux, à aimer sa tranquillité. Il était le personnage dans le fond du tableau, ou à l'arrière des photos quand un des informaticiens décidaient de fêter son anniversaire au travail. Robyn était toujours recroquevillé sur lui-même, à se demander s'il n'était pas bossu. Tellement peur de déranger de sa présence, qu'il préférait disparaître dans le décor, comme il pouvait le faire avec ces vêtements amples qu'il portait toujours. C'était à se demander aussi combien de kilos pouvait-il faire ? De cinquante tout mouillé à plus quatre-vingt dix, même s'il avait toujours eu le visage plutôt fin.Car, comment aurait-il voulu qu'on puisse le trouver désirable ? Vu qu'il ne se trouvait pas beau lui-même.

Cependant, d'un coup de baguette magique - nommée Tequila - Robyn était transformé. Devant, Ashton, il n'était plus ce jeune homme. Son débit était chaotique, son haleine boisée et épicée, quand à ses jambes pas vraiment assurées, mais complétement libéré de ces démons. Une chaussure lancée en avant, il vit Zeus aller chercher sa chaussure et lui ramener. Il félicita l'animal et s'agenouilla pour le prendre dans ses bras. Il flatta l'animal et lui gratta sous le plastron sans vraiment écouter Wilcox qui se demandait qu'est ce qu'il pouvait faire ici. L'attention du jeune brun semblait être aussi éphémère qu'une étoile filante un soir d'été. "Ah, oui, tu es beau toi ! Je suis sur qu'il te caline pas assez. Bon, écoute, je vais te donner mon portable discrètement. Chut, tu lui dis rien et quand tu es seul, tu m'envoies un message." souffla t-il dans l'oreille de l'animal. Une phrase qui apparut sensée pour Wallström et qui ne sembla pas du tout le choquer.

Quand il remonta pour décider de se dévêtir, Robyn sentit les mains d'Ashton sur les siennes, et même si c'était pour l'arrêter. Un arc électrique parcourut ses mains. Il retira ses mains et poussa un petit "Ouch" sonore, pas très viril, mais totalement adorable. Offusqué par la question de son employeur, Robyn osa les épaules et tout en tanguant dangereusement en arrière il essaya de se justifier. "J'ai pas bu, d'abord. Ok ! Peut-être un verre ou deux, mais juste car... " Il posa un doigt sur le torse du blond et le poussa en arrière. "Tu es beaucoup trop sexy. Cela m'énerve. Regarde-moi ce torse." Robyn resta admiratif, puis secoua ses pauvres neurones et se recula pour sans aucune somation soulever son tee-shirt. "Tu vois, je fais des abdos chaque matins, mais je les montre à personne, déjà qui voudrait voir ça?" Il frappa ce ventre comme pour ce punir. Pourtant, Robyn n'était pas mal fait. Un torse fin et taillé tout en finesse. Quand la question d'Ashton sur la raison de sa venue arriva à son cerveau. Il resta suspendu, la bouche ouverte, légèrement idiot, le tee-shirt toujours levé. "Pourquoi, je suis venu ? Je sais plus. Peut-être pour tirer sur ce caleçon ? Il y a quoi en dessous ? Allez, je dirais à personne. Tu me montres juste à moi." Les yeux revolvers, les mains -dangereuses - de Robyn se tendirent vers le bas du blond, comme prêt à tirer dessus.

(c) fiche:WILD BIRD, flowers texture: mirandah & gifs:


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


chaleur humaine (robyn) Empty
MessageSujet: Re: chaleur humaine (robyn)   chaleur humaine (robyn) EmptyMar 16 Fév - 17:45



Robyn & Ashton
   
   

Je suis contre les chastetés. Toutes celles que glissent sous l'oreiller.
 
 La présence de Robyn le déstabilisait complètement. Toute sa colère avait fondu comme neige au soleil pour laisser place à la confusion. Surtout quand il voyait l'attitude de celui qui travaillait sous ses ordres. Il était médusé de le voir parler à son chien de cette façon et l'espace de quelques secondes, il avait l'impression qu'il était en plein rêve. Ce n'était pas possible autrement, une telle scène n'était pas possible. Et pourtant quand il l'arrêta dans son élan et lui toucha les mains pour l'empêcher de continuer son strip-tease, il était certain que tout ceci était bien réel. Troublé, confus, Ashton essayait de garder les idées claires. Il avait sommeil, Robyn était incohérent... C'était difficile de savoir ce qu'il devait faire. Il frissonna quand il sentit le doigt du brun contre son torse. Personne ne l'avait touché comme ça depuis Connor. Il fronça les sourcils devant les aveux un peu gauche de Robyn. Etait-il sérieux ou c'était l'alcool qui parlait ? "Je crois qu'il faut que t'arrêtes un peu Robyn..." tenta Ashton mais Robyn ne semblait pas vouloir arrêter, au contraire.

Sous ses yeux, ce dernier retira son tee-shirt et partit sur une histoire d'abdominaux. Ashton déglutit un peu en voyant le torse nu de son collègue. Il était sexy, très sexy même. Il n'était peut-être pas mannequin mais Ashton appréciait la vue. Il fronça néanmoins les sourcils devant le commentaire du brun. Qui voudrait voir ça ? "Je suis certain que beaucoup de monde voudrait voir ça, Robyn ! Mais là, ce n'est peut-être pas le moment..." essaya de temporiser Ashton. Ce dernier ne savait pas comment le brun réagirait alors il n'était pas brusque. Il tentait de trouver une solution tout en essayant de contenir un Robyn incontrôlable. C'était un exercice difficile, encore plus quand celui-ci se montrait entreprenant. L'informaticien timide n'existait plus à cet instant. Les yeux ronds, Ashton eût juste le temps de rattraper les mains baladeuses de Robyn. Ce n'était pas que l'idée en lui même était déplaisante mais le contexte ne s'y prêtait pas. Robyn n'était pas dans son état normal. "Doucement, Robyn ! Allez viens t'asseoir..." Le tirant contre lui, il le mena jusqu'au salon où Zeus était couché dans son panier. L'installant contre le brun, il eût bien du mal à se défaire de son étreinte. C'était agréable mais l'attitude du brun l'inquiétait un peu. Il avait assez bu pour savoir que l'euphorie allait bientôt redescendre. "Restes là, je vais te chercher un peu d'eau..." Il se releva et se dirigea vers la cuisine. Dans quelle histoire, il s'était embarqué ?
 

(c) fiche:WILD BIRD, flowers texture: mirandah & gifs:


 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


chaleur humaine (robyn) Empty
MessageSujet: Re: chaleur humaine (robyn)   chaleur humaine (robyn) EmptyMer 17 Fév - 10:59



Robyn & Ashton
   
   

Je suis contre les chastetés. Toutes celles que glissent sous l'oreiller.
Robyn n'avait pas envie de s'arrêter et cela même si Robyn lui en avait donné l'ordre. Cela faisait trop longtemps, trop d'années, qu'ils s’oubliaient. Il était facile d'en vouloir à cette vie, mais il ne la vivait pas. Il était facile de cracher sur ces moments gâchées, mais il n'en profitait d'aucun. L'alcool n'était qu'un catalyseur. L'informaticien n'avait pas envie de se rendre dans le premier club venu et draguer le premier homme venu. C'était Ashton qu'il était venu voir, car il se passait quelque chose quand il était en sa présence. Ses doigts s'agitèrent, réalisant qu'après coup qu'il avait osé touché le grand blond. Cette pensée l'attisa et fit gonfler son torse, son souffle plus percutant et plus poussé. "Et, pourquoi ? Je sais que je suis pas un canon, mais j'ai des sentiments aussi et des envies." Il donna une petite pichenette sur le nez de Wilcox. "Cela te trou le ..." Robyn tenta - avec son cerveau embué par le malt - de trouver une formule moins vulgaire, mais finalement resta comme un film en pause, le doigt sous le menton.

Robyn, qui étrangement n'essayait pas d'être vraiment sexy, se caressa le torse face aux paroles plutôt encourageantes de son voisin. Il passa ses doigts sur ses pectoraux et gloussa en effleurant ses tétons. C'est qu'il était sensible de cette zone géographique, le garçon. Il descendit ses doigts le long de son abdomen et se jeta presque sur la main droite d'Ashton. Il la colla de force sur son torse et lui demanda. "Et, toi cela ne t’intéresse pas ? Je m'en fou des autres. " Le jeune informaticien aurait pu se faire plus intime et parler plus profondément de ses sentiments, mais merci - ou pas - à son cerveau en surchauffe. Il changea vite d'idée pour attaquer le bas de son voisin. Les mains de son patron l'arrêta et Robyn lâcha une moue boudeuse comme un enfant contrarié. Mais, cette main qui l'attira vers le torse du blond lui fit retrouver le sourire. Il caressa sa tête contre son torse et serra fort son voisin. " Ah ? On va directement dans ta chambre, ok. Je vois que tu ne veux pas perdre de temps, c'est vrai qu'on bosse dans quelques heures. " Robyn se détacha avec difficulté et regarda Ashton se diriger vers la cuisine. Complétement dans son fantasme et alors que Wilcox ne lui avait rien promis, il termina de se déshabilla. Il jeta son pantalon, qui termina accroché en haut d'une étagère. Robyn en boxer voulut prendre une pause sexy. Il essaya de s'installer de tout son long sur le haut du canapé, avec son bras soutenant sa tête. " Par contre, avant qu'on aille plus loin, il faut que tu saches... " Robyn commença à glisser. Il essaya de se rattraper, mais il chuta en arrière. Il tomba de toute la hauteur dans un bruit imposant.

Bref, Robyn bourré était une vraie catastrophe sur pattes.

(c) fiche:WILD BIRD, flowers texture: mirandah & gifs:


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


chaleur humaine (robyn) Empty
MessageSujet: Re: chaleur humaine (robyn)   chaleur humaine (robyn) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

chaleur humaine (robyn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHAT'S A GOD TO A NONBELIEVER? :: out of darkness :: le cimetière :: dans le jeu :: rp saison 1-