membres du mois

Elrich Marbh & Augustus O'Callaghan



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
fermeture du forum
Toutes les informations se trouvent ici.
Merci d'avoir fait vivre le forum si longtemps.

Partagez | 
 

 All we are is dust in the wind. (eireen)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Siren Morgenstern
we pledge ourselves to the goddess

avatar
Messages : 76
Pseudo : beating heart aka jade
Avatar : Rose Leslie
Crédits : beating heart (a)
Image :
Âge : vingt-sept années, tu approches de la trentaine et tu détestes ça.
Statut civil : éternelle solitaire, tu aimerais pourtant finir par te caser, mais ça voudrait dire perdre le contrôle.
Occupation : criminaliste, tu travailles à Dublin généralement, mais ton emploi peut t'amener à te déplacer dans les environs.
Élément : la légèreté d'une plume atterissant en douceur au sol; ton élément est l'air.
Date d'inscription : 13/04/2016
Age : 18

MessageSujet: All we are is dust in the wind. (eireen)   Ven 29 Avr - 23:35

ALL WE ARE IS DUST IN THE WIND

Eireen & Siren
Tu es ce genre de personne qui n’a pas vraiment de vie, en dehors de ton travail. Toujours concentrée le plus possible sur celui-ci, tu fais te ton mieux pour remplir tes fonctions et c’est pour cette raison qu’aujourd’hui, même si tu ne devais pas travailler, un simple message a suffi à te faire oublier ce si fabuleux jour de congé pourtant mérité. Habillée, tes cheveux attachés en une queue de cheval haute comme tu le fais bien souvent parce que tu ne supportes pas d’avoir des mèches rebelles, aimant que tout soit parfaitement rangé à sa place. Après un dernier coup d’œil à ton appartement et à la vaisselle parfaitement faite, essuyée et rangée, finalement, tu sors. Pas la peine de prendre ta voiture, tu préfères marcher, après tout, tu es une personne relativement sportive alors autant que tu puisses en profiter en allant à pied jusqu’à l’endroit qu’on t’a indiqué. Quand tu arrives, il y a déjà une certaine quantité de personnes, et tu peux passer après t’être présentée. Tu regardes en fronçant les sourcils ; tu as toujours cet attrait au sang qui te permet de le remarquer, tu as toujours cette espèce de sensation de bien être malsain qui t’envahit à chaque fois qu’il y a eu un mort. Voilà, finalement, c’est à Dublin que tu t’es rendue en voiture, grande ville la plus proche de ta ville natale qu’est Glencullen. Les crimes sont tellement courants, par ici. Et pourtant, sur tous les criminologues disponibles, tu es toujours celle appelée. Sûrement parce que tu as un certain instinct, une certaine réputation que tu entends bien conserver en restant la meilleure dans ton domaine même si ce n’est qu’en grande partie grâce à cet attrait lugubre que tu as depuis gamine pour tout ce qui peut être considéré comme morbide. Alors que tu observais comme tu en as l’habitude, tu vois une tignasse rousse. Or, tu ne connais absolument aucune rousse, dans ton entourage, dans ton équipe. Tu connais une rousse, cependant, qui est tout à fait apte à traîner par ici, sans le moindre doute. Alors tu sors du périmètre de sécurité, et tu la suis en silence, la rejoignant et l’attrapant par le poignet, peut être un peu plus durement que ce qu’il faudrait. Que fais tu ici ? Tu sais que c’est pas un musée à visiter, pourtant. Tu affirmes en regardant Eireen, espérant que personne ne va la remarquer.
acidbrain



_________________
For the people who walked here before, to the ghosts and all that they saw, lost forever now and forever more. If you had the breathable speech, so we could learn how you could teach is what we will never know at the prize of our souls.tribes
Siren

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eireen Sherwood
humanity in our veins

avatar
Messages : 88
Pseudo : Mia
Avatar : Karen Gillan
Crédits : morning rose
Âge : 23 ans
Statut civil : Célibataire, et puisque cupidon à l'air de me fuir, ça risque pas de changer
Occupation : Etudiante en mythologie
Date d'inscription : 13/03/2016
Localisation : Je dirais bien quelque part mais... Ça risque d'être vulgaire.

MessageSujet: Re: All we are is dust in the wind. (eireen)   Sam 30 Avr - 23:08


❝ All we are is dust in the wind  ❞
Siren & Eireen
Un cadavre, un déguisement et une enquête

La journée semblait être bien partie pour être banale et sans intérêt. Mais un petit truc illumina cette journée : un cadavre. Et comme il y a pas mal de morts bizarre ici.. J'ai décidé de commencer à enquêter toute seule, cherchant des indices sur une quelconque implication surnaturelle. Bref, j'enfilais mon déguisement de flic plus vrai que nature. Autant vous dire que j'ai eu un mal fou à le trouver et que je l'ai vraiment payer. C'est un peu une petite fierté quoi. Une fois habillée j'attachais mes cheveux en une queue de cheval haute et m’apprêtais a sortir de l'appartement. Je croisais Bellamy qui me jeta un coup d’œil -ou plutôt à ma tenue- et ricana.
« C'est encore un de tes délire chelou ? »

Je lui lançais un « ta gueule » en faisant la tronche, lui montrais mon superbe majeur et lui assenais une claque sur l'arrière de la tête en passant à côté de lui.
Je me dirigeais donc vers le lieu du crime, plus excitée qu'une gamine. J'adore ça, j'ai l'impression d'être un ninja, ou un agent secret et..C'est trop cool. Le rêve de tous les gosses.
Une fois sur place je passais le périmètre de sécurité dans un coin, me faisant la plus discrète possible. J'observais les lieu et... Ne trouvais rien de suspect. Enfin, si tout est suspect, le sang sur ce gars etc..Mais rien qui ne soit suspect pour Mon enquête. Je fis la moue et repartie aussi vite que j'étais arrivée.
Fait chier. Je retournais sur mes pas en marmonnant, dégoûtée de m'être déplacée pour rien. Ce type s'est vulgairement fait planter par un couteau et s'est vider comme un porc ici. Bon c'est triste pour lui mais.. c'est pas intéressant pour moi. Je continuais de ruminer quand une main attrapa brutalement mon poignet. Je me retournais en lâchant un jurons.
« Putain de chiotte, ça va pas nan ?  Tu veux que j't'arrête pour outrage à agent ?»
Ok, c'était tellement cool de sortir ça, comme un vrai flic. Je suis une vraie gamine sur un petit nuage là. J'observais enfin mon « agresseur » et remarquais une tignasse semblable à la mienne. Bien qu'un peu moins flamboyante. Siren. Je souris en la reconnaissant et dégageais doucement mon poignet.
« Que fais tu ici ? Tu sais que c’est pas un musée à visiter, pourtant. »
Je haussais les épaules en souriant.
« Va bientôt y'avoir une momie dans le coin alors j'viens voir avant qu'il y ait du monde ! »
Je haussais les épaules, ne sachant si elle allait bien le prendre. J'avoue que c'est..De mauvais goût mais maintenant c'est sortie alors bon bah...Trop tard quoi.
« Non pour être sérieuse j'suis venue jeter un coup d’œil au.. lieu du crime ! J'ai pas le droit ? »
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Siren Morgenstern
we pledge ourselves to the goddess

avatar
Messages : 76
Pseudo : beating heart aka jade
Avatar : Rose Leslie
Crédits : beating heart (a)
Image :
Âge : vingt-sept années, tu approches de la trentaine et tu détestes ça.
Statut civil : éternelle solitaire, tu aimerais pourtant finir par te caser, mais ça voudrait dire perdre le contrôle.
Occupation : criminaliste, tu travailles à Dublin généralement, mais ton emploi peut t'amener à te déplacer dans les environs.
Élément : la légèreté d'une plume atterissant en douceur au sol; ton élément est l'air.
Date d'inscription : 13/04/2016
Age : 18

MessageSujet: Re: All we are is dust in the wind. (eireen)   Dim 1 Mai - 21:50

ALL WE ARE IS DUST IN THE WIND

 Eireen & Siren
 
Le travail, encore et toujours. C’est à crorie que tu n’as rien d’autre à faire de ta vie, Siren, vraiment. Tu passes ton temps au travail, même lors de tes jours de congé. Après tout, tu dois bien couvrir de potentiels meurtres surnaturels, non ? Eviter que ça ne se sache, supposer que c’est d’autres criminels, détourner les pistes. Alors, tu passes pour une folle du travail, pour une femme qui n’a absolument aucune vie. Mais au fond, c’est un peu le cas, non ? Si tu avais une vie, tu ne viendrais pas dès qu’un meurtre ou une disparition a lieu. C’est ce que tu fais, pourtant ; Et tu vas sur place, parce que tu n’aimes pas rester dans ton bureau comme ton travail te l’impose, parce que tu n’aimes pas la routine. Pourtant, ça finit par en devenir une, de routine, à n’en pas douter. Tu vas sur les lieux du crime, certes, mais c’est avant tout pour cet attrait au sang et à la mort que tu as, et que tu trouves malsain. Cependant, si une scène de crime est censée être privée, ce n’est clairement pas le cas aujourd’hui. En effet, tu peux voir assez facilement cette tignasse rousse qui n’a rien à faire là, amlgré son uniforme qui est, il faut au moins le lui accorder, très réaliste. Seulement voilà, toi, tu es de nature observatrice et tu ne comptes certainement pas te laisser duper par cette femme que tu connais, cette rouquine qui vient toujours essayer de faire ses petites enquêtes. Elle est humaine, tu le vois grâce à son aura, cependant, elle a cette tendance à constamment mettre son nez là où il ne le faut pas. N’hésitant pas un seul instant, tu attrapes le poignet de l’inconnu, n’en ayant que faire de ses jérémiades ; elle peut les garder pour n’importe qui sauf toi, après tout, pourquoi aurais-tu donc à endurer ça ? Putain de chiotte, ça va pas nan ? Tu veux que j't'arrête pour outrage à agent ? Tu la regardes de haut, c’est plus fort que toi. Pour qui se prend elle, avec ses menaces ? Comme si elle pouvait véritablement arrêter quelqu’un, comme si c’était en son pouvoir. Il n’en est rien, tu le sais, elle le sait, alors pourquoi essayer de te duper toi, alors que tu la connais bien mieux que la plupart des gens qui sont présents ici, ne serait-ce que pour savoir qu’elle est tout sauf agent des forces de l’ordre ? Tu la laisses dégager son poignet, ne te déridant pas pour autant. Tu n’as pas confiance, elle est trop curieuse pour que tu puisses la contenir avec facilité, malheureusement. De plus, tu n’as pas de tenue, alors comment lui imposer une loi que tu n’as pas l’air de respecter toi non plus ? Va bientôt y'avoir une momie dans le coin alors j'viens voir avant qu'il y ait du monde ! Tu lèves les yeux au ciel, la laissant récupérer son poignet. A quoi bon, après tout ? Si elle veut rameuter tout le monde, elle pourra le faire avec facilité, donc autant lui faciliter la tâche. Non pour être sérieuse j'suis venue jeter un coup d’œil au.. lieu du crime ! J'ai pas le droit ? Tu la regardes et lève les yeux au ciel. Elle a la réponse à sa question. Et pourtant, elle continue de te provoquer. Néanmoins, tu vrilles, à nouveau, ton regard dans les yeux de la rouquine. Non, t’as pas le droit, et tu le sais. Comment t’as fait pour passer ? ça fait longtemps que t’es là ? Tu demandes en l’isolant parce que tu veux l’interroger en bonne et due forme tout en tentant de l’empêcher de voir ce qui l’intéresse. T’as pas le droit d’être là, je pourrais le dire à un des collègues qui pourrait t’arrêter, tu sais ça ? Ton ton fait appel à la menace, mais elle sait aussi bien que toi que tu ne le feras pas. Et puis tu cherches quoi, ici, cette fois, hein ? Tu demandes avec une moue contrariée.
 
acidbrain

 

 

_________________
For the people who walked here before, to the ghosts and all that they saw, lost forever now and forever more. If you had the breathable speech, so we could learn how you could teach is what we will never know at the prize of our souls.tribes
Siren

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eireen Sherwood
humanity in our veins

avatar
Messages : 88
Pseudo : Mia
Avatar : Karen Gillan
Crédits : morning rose
Âge : 23 ans
Statut civil : Célibataire, et puisque cupidon à l'air de me fuir, ça risque pas de changer
Occupation : Etudiante en mythologie
Date d'inscription : 13/03/2016
Localisation : Je dirais bien quelque part mais... Ça risque d'être vulgaire.

MessageSujet: Re: All we are is dust in the wind. (eireen)   Dim 15 Mai - 14:42


❝ All we are is dust in the wind  ❞
Siren & Eireen
Un cadavre, un déguisement et une enquête
Ma remarque sur la présence d'une momie ne sembla pas la dérider puisqu'elle leva les yeux au ciel, me laissant récupérer mon membre. J'aime bien Siren, elle est sympa. Peut-être un peu trop à cheval sur les règles, mais ça reste son métier quand même. Et c'est probablement un de ses plus gros défaut à mes yeux. Toujours dans le droit chemin, ne s'autorisant pas vraiment d'écart et pour la faire rire.. Bah faut se lever tôt. Alors moi qui -avec mes vannes toute plus douteuse les une que les autres- fait souvent rire les gens, même si c'est à mes dépend, c'est plutôt frustrant. Elle est trop coincée à mon goût, je vous pari que dans son appartement tous les objets ont une place spécifique. Rien ne traîne, tout est propre. Et que si elle a une bibliothèque les bouquins sont ranger par ordre alphabétique. Ou par auteur. Ou même par année de parution. Elle en serait capable, j'en suis sure. Alors que moi… Essayez de foutre un pied dans ma chambre et vous verrez que je suis son strict opposé de ce côté là L'appartement complet n'est pas un bordel monstre parce qu'il y a Bellamy et Eretrya qui sont là et qui s'occupent de ranger plus ou moins le boxon que je fou. Bref, arrêtons de divaguer.
Siren bloqua son regard dans le mien et je dois dire que je suis incapable de détourner le regard. Ses yeux d'un bleu si clair et si expressif, tellement troublant qu'il est difficile pour qui que se soit de ne pas aimer plonger ses yeux dans les siens. Elle fait partie de ces personnes qui sont capable de me déstabiliser d'un regard. Ouai, et j'aime pas spécialement ça. Sauf que l'expression dansant au fond de ses prunelles n'est pas une des plus plaisante. Elle va râler, probablement me remonter les bretelles parce que je fou encore mon nez partout. Mais elle devrait avoir l'habitude à force. Et puis c'est pas comme si ses remontrances allaient m'empêcher de n'en faire qu'a ma tête.. Ouai, peut-être que si je finissais au poste ça me calmerais.. Et encore, juste pour un moment je pense.
« Non, t’as pas le droit, et tu le sais. Comment t’as fait pour passer ? ça fait longtemps que t’es là ? »
Je lève les yeux au ciel pendant qu'elle m’entraîne un peu plus loin pour « discuter » sans être dérangées et surtout entendu. Parce que bon, j'ai beau l'énerver avec mon attitude de fouine, je sais qu'au fond elle m'aime assez pour ne pas me dénoncer et m'attirer d'ennuis.
« Alors, pour être passée je peux remercier mon superbe uniforme ainsi que mon.. Don de persuasion ? Et non ça fait pas longtemps, je suis venue jeter un coup d’œil c'est bon zen, y'a rien de bien intéressant pour moi de toute façon ! »
Je lui souris effrontément, sachant parfaitement que ça risque de la faire sortir de ses gongs. Mais après tout elle m'a posé une question et j'y répond, avec honnêteté en plus ! C'est pas donné à tout le monde l’honnêteté.
« T’as pas le droit d’être là, je pourrais le dire à un des collègues qui pourrait t’arrêter, tu sais ça ? Et puis tu cherches quoi, ici, cette fois, hein ? »
Elle à une moue contrarié qui va de paire avec son ton qu'elle veut sûrement menaçant. Alors que dans ma tête, la première chose qui m'est venue suite à ces « menaces » c'est simplement : Blah. Blah. Blah. Je lève une fois de plus les yeux au ciel et lui souris, tentant de lui transmettre ma bonne humeur. Je croisais les bras sur ma poitrine, toujours mon sourire en coin -et peut-être un peu moqueur en pensant à ce que je vais lui faire reconnaître- sur les lèvres.
« Ça va cocotte, respire, je sais très bien que j'ai rien à faire là au yeux de la loi. Mais toi et moi on sait très bien que tu n’appellera pas ce fameux collègue qui pourrais m'arrêter ! »
Je haussais les épaules, un sourire victorieux sur les lèvres. Elle n'a même pas besoin de me répondre pour que je sache que j'ai raison.
« Cette fois -comme toute les autres fois d'ailleurs- je cherche des indices, comme tes collègues non ? Sauf qu'eux pensent au rationnel -j'insistais sur ce mot- alors qu'ici il y a beaucoup trop de morts suspectes pour que ce soit simplement un assassin, un accident ou un suicide à chaque fois. Et me prend pas pour une débile. Tu vas pas me dire qu'il y a rien de bizarre dans cette ville merde ! Y'a rien qui tourne rond dans ce bled et je compte bien savoir quoi ! Quitte à me faire arrêter par les flics parce que je me suis incrustée sur une scène de crime. »
Bon, soit elle se moque ouvertement et me traite de folle ou elle admet enfin que ce qui se passe en ville est tout sauf normal.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Siren Morgenstern
we pledge ourselves to the goddess

avatar
Messages : 76
Pseudo : beating heart aka jade
Avatar : Rose Leslie
Crédits : beating heart (a)
Image :
Âge : vingt-sept années, tu approches de la trentaine et tu détestes ça.
Statut civil : éternelle solitaire, tu aimerais pourtant finir par te caser, mais ça voudrait dire perdre le contrôle.
Occupation : criminaliste, tu travailles à Dublin généralement, mais ton emploi peut t'amener à te déplacer dans les environs.
Élément : la légèreté d'une plume atterissant en douceur au sol; ton élément est l'air.
Date d'inscription : 13/04/2016
Age : 18

MessageSujet: Re: All we are is dust in the wind. (eireen)   Sam 21 Mai - 18:29

ALL WE ARE IS DUST IN THE WIND

 Eireen & Siren
 
A tes yeux, Siren, quand il y a de genre d’affaires, le terrain devrait être privé. Et même si tu n’es pas vraiment une policière, tu as l’autorisation officielle d’y aller contrairement à Eireen qui n’a pas sa place ici, malgré ce déguisement qu’elle a trouvé le moyen de se procurer sans que tu ne saches véritablement de quelle manière elle s’y est prise. Tu as l’habitude de la voir traîner dans les environs des scènes de crime, mais tu sais bien qu’elle sait que tu ne veux pas qu’elle soit par ici. Pourtant, encore et encore, elle recommence. Un jour, elle va se faire remarquer et avoir de véritables problèmes et non pas une remontrance de ta part. Mais ce jour n’est pas arrivé puisqu’elle est passée avec facilité. Alors, tu veux comprendre comment elle s’y prend ; tes collègues sont méfiants, la plupart du temps en tout cas. Alors pourquoi pas avec elle ? Alors, pour être passée je peux remercier mon superbe uniforme ainsi que mon.. Don de persuasion ? Et non ça fait pas longtemps, je suis venue jeter un coup d’œil c'est bon zen, y'a rien de bien intéressant pour moi de toute façon ! Tu fronces les sourcils et te crispes davantage que tu ne l’étais déjà à la base. Tu pourrais arrêter ce fameux don de persuasion ? Si c’est pas moi qui te dénonces, tu risques des choses très graves et tu le sais très bien alors pourquoi t’es assez… idiote pour venir risquer ta peau par ici ? Elle cherche, tu le sais. Les soupçons sur le surnaturel, tout un tas de choses dont elle ne devrait même pas soupçonner l’existence. Seulement voilà, elle en a conscience et toi, ton rôle, c’est d’essayer de l’éloigner de ses théories qui se rapprochent bien plus de la vérité que ce que tu veux admettre. Tu dois le lui cacher, au même titre que tu le caches à tes collègues, même si c’est bien loin d’être facile. Ça va cocotte, respire, je sais très bien que j'ai rien à faire là au yeux de la loi. Mais toi et moi on sait très bien que tu n’appellera pas ce fameux collègue qui pourrais m'arrêter ! Tu soupires et la regarde, ne sachant pas quoi lui répondre. Elle n’a pas tord, tu ne l’as jamais dénoncée jusqu’à maintenant alors il est évident que ce n’est pas pour le faire maintenant. Cette fois -comme toute les autres fois d'ailleurs- je cherche des indices, comme tes collègues non ? Sauf qu'eux pensent au rationnel -j'insistais sur ce mot- alors qu'ici il y a beaucoup trop de morts suspectes pour que ce soit simplement un assassin, un accident ou un suicide à chaque fois. Et me prend pas pour une débile. Tu vas pas me dire qu'il y a rien de bizarre dans cette ville merde ! Y'a rien qui tourne rond dans ce bled et je compte bien savoir quoi ! Quitte à me faire arrêter par les flics parce que je me suis incrustée sur une scène de crime. Tu lèves les yeux au ciel. Tu vas devoir essayer de la convaincre, encore, et u n’es même pas certaine d’en être véritablement capable, parce qu’elle est têtue, Eireen, mine de rien. Tu es folle Eireen, tu te fais des idées. Il y a des psychopathes partout, c’est des crimes tout à fait normaux, que voudrais tu que ce soit d’autre, de toute façon ? Les fantômes n’existent pas, alors arrêtes d’insister. Tout est tout ce qu’il y a de plus normal. Des tarés, des armes, des meurtres ? Tu vois quoi de spécial dans tout ça ? Tu demandes à la rouquine en la regardant avec un air que tu veux désespéré, juste pour essayer de la décourager un peu plus.
 
acidbrain

 

 

_________________
For the people who walked here before, to the ghosts and all that they saw, lost forever now and forever more. If you had the breathable speech, so we could learn how you could teach is what we will never know at the prize of our souls.tribes
Siren

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eireen Sherwood
humanity in our veins

avatar
Messages : 88
Pseudo : Mia
Avatar : Karen Gillan
Crédits : morning rose
Âge : 23 ans
Statut civil : Célibataire, et puisque cupidon à l'air de me fuir, ça risque pas de changer
Occupation : Etudiante en mythologie
Date d'inscription : 13/03/2016
Localisation : Je dirais bien quelque part mais... Ça risque d'être vulgaire.

MessageSujet: Re: All we are is dust in the wind. (eireen)   Mar 31 Mai - 21:43


❝ All we are is dust in the wind  ❞
Siren & Eireen
Un cadavre, un déguisement et une enquête
Je levais les yeux au ciel lorsque Siren fronça les sourcils. Je savais déjà qu'elle allait me faire des remontrance… Enfin un peu comme à chaque fois qu'on se croise je crois. C'est marrant, comme elle peut parfois me servir de garde-fou...Enfin ouai c'est vite dit. Elle m'engueule lorsque je fais des conneries mais il est rare qu'elle arrive avant que l'action en soit faite. Elle à un p'tit problème de timing en fait. Mais bon, c'est chiant et agréable à la fois. Parce qu'au moins une personne se soucis des problèmes que je peux avoir. C'est un peu une preuve d'affection nan ? Donc Siren m'aime bien ! Et putain, vu que presque à chaque fois que j'fais un truc 'est elle qui me fait la morale..Elle m'aime vraiment beaucoup !
« Tu pourrais arrêter ce fameux don de persuasion ? Si c’est pas moi qui te dénonces, tu risques des choses très graves et tu le sais très bien alors pourquoi t’es assez… idiote pour venir risquer ta peau par ici ? »
Bingo ? Bon, elle n'a pas exactement dis le discours que je m'étais fait dans la tête, mais c'est plus ou moins ça. C'est que je commence à la connaître ma p'tite femme mi-humaine, mi-thon ! Quoi ? Siren, Sirène. Et Sirène, mi-femme mi-thon. C'est pas méchant, c'est la logique. Bon je lui dis pas, parce que je crois qu'elle encastrerait ma tête dans le béton. Mais moi j'trouve ça drôle. Puis bon, c'est un peu un compliment non ? Une femme c'est beau et du thon c'est bon. Donc Siren est belle et bonne. Ouai, faudrait que j'arrête avec mes conneries des fois. Même si j'ai des doutes sur ma capacité à penser comme une personne normale.
« Bon écoute Siren je t'aime bien, et franchement c'est pour ça que je t’envoie jamais chier mais.. Tu sais aussi bien que je n'arrêterais pas d'user de mon super don de persuasion, de m'incruster sur des morts suspectes et que tu ne me dénoncera pas. Parce que tu sais aussi bien que moi que je ne finirais certainement pas en taule, mais chez les barges. Et je suis sûre que tu ne veux pas que je finisse dans une baraque de fou, shooter H24 aux calmants à parler à mon ami imaginaire sexy.  Donc, tu vas me laisser risquer ma peau ici, comme tu le dis si bien, parce que j'en ai marre que des gens crèvent et qu'on déclare un accident ou un suicide. Parce que même si tout le monde me pense folle, savoir que ces personnes ont été assassiner par je ne sais quelle putain de créature et qu'on les fait passer pour des imprudents ou des suicidaires, bah figure toi que ça me fait chier. »[/i]
Après mon sublime monologue -dont je suis plutôt fière d'ailleurs-et la question de Siren sur ce que je cherche, je lui parlais de mes recherches. Ma petite enquête personnelle. Dont personne n'est encore réellement au courant. Ils me prennent tous pour une cinglée de toute façon, alors j'ai pas besoin de leur dire. Même si je me fou royalement de leurs avis. Et la réponse de Siren ne me surprit pas le moins du monde. Elle avait beau être super sympa, elle est comme les autres : elle me prend pour une folle. Une gamine qui regarde trop de films et qui ne voit que ce qu'elle veut voir. Mais putain, quand est-ce qu'ils ouvriront les yeux sur la réalité? Je n'ai peut-être pas de preuves concrète de ce que j'avance, mais je sais que j'ai raison. Et tant pis si pour ça je passe pour timbrée ou que je perds des amis.
« Tu es folle Eireen, tu te fais des idées. Il y a des psychopathes partout, c’est des crimes tout à fait normaux, que voudrais tu que ce soit d’autre, de toute façon ? Les fantômes n’existent pas, alors arrêtes d’insister. Tout est tout ce qu’il y a de plus normal. Des tarés, des armes, des meurtres ? Tu vois quoi de spécial dans tout ça ? 
Je ne hausse même pas les épaules, pas plus que je ne me décourage. Une de plus qui tente de me faire croire que tout est normal. Mais si elle savait que j’entends ça tous les jours ! Bon, même si je dois avouer que ça fou les boules de se faire traiter de folle en pleine rue.
« Prend moi pour une folle si ça te chante. Mais arrête de vouloir te persuader et me persuader que tout est normal. Y'a rien de normal ici et aucun de vous n'est foutu d'ouvrir les yeux ! Rien à foutre de passer pour folle, si tu savais comme je m'en tape. Mais ce monde contient sûrement autant d'espèces de créatures que de cinglés. Et tu vois encore plus de mort étrange que moi, alors n'ose même pas me dire que tu ne pense jamais qu'il existe des choses mauvaises sur cette planète. Tu ne me fera pas changer d'avis la dessus. »[/i]
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.


_________________


Got me looking so crazy right now
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: All we are is dust in the wind. (eireen)   

Revenir en haut Aller en bas
 

All we are is dust in the wind. (eireen)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHAT'S A GOD TO A NONBELIEVER? :: glencullen & dublin :: les environs-