membres du mois

Elrich Marbh & Augustus O'Callaghan



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
fermeture du forum
Toutes les informations se trouvent ici.
Merci d'avoir fait vivre le forum si longtemps.

Partagez
 

 Cul sous la brise, meurs à ta guise. [Callan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité


Cul sous la brise, meurs à ta guise. [Callan] Empty
MessageSujet: Cul sous la brise, meurs à ta guise. [Callan]   Cul sous la brise, meurs à ta guise. [Callan] EmptySam 2 Avr - 21:31

CUL SOUS LA BRISE
MEURS A TA GUISE
ft callan

Les crampes dans les mains après s'être tapé une journée entière à réparer une grosse clôture de bois massif, arraché par plusieurs chevaux qu'ils avaient retrouvé sur la route quelques jours plus tôt, Beau arrachait la dernière écharde  de sa paume, en rentrant dans la grange principale, s'essuyant les mains sur un tissu gras. Une grange dans laquelle, il retrouvait un homme en face de son patron, en train de sévèrement se prendre la tête, Callan la hache bandant à la main. Ok... euh... bifurcation! Et le voilà qui avait quitté la grange au plus vite, mais non sans échapper à la chose, parce que quelques heures plus tard, alors que la nuit tombait mais qu'il était d'astreinte de surveillance du bétail, le courroux du patron lui tombe dessus. Apparemment, on lui a passé un coup de fil pour l'informer que sa femme jusque là dans le coma, n'était plus dans son lit. Une blague? Que neni.

Une brigade est venue le voir pour savoir si c'était lui qui dans une once d'intelligence stupide avait pris la bonne femme inerte de sa couche, pour la ramener à domicile. Il est vrai que depuis son hospitalisation, Callan n'avait pas été des plus câlins avec elle, sous témoin du corps médical, donc les flics l'avaient probablement soupçonné, mais au vu de l'absence de preuve chez le dit mari, ils étaient repartis bien bredouille, laissant le patron bien con. Et après ça, un autre type énervé, qui se pointe et prétend qu'elle était marié à lui aussi , avant de disparaitre et logiquement, le mariage de Callan était caduque? Qu'elle demandait les droits d'héritage en cas de décès. Bah mes aïeux quel beau merdier. Pas irlandais celui là, mais il était reparti avec une hache bien irlandaise en mode coupe-tif. Beau lui, n'avait rien à voir avec tout ça! Et qu'est-ce qu'on lui sortait quand il revenait à peine pour diner avant la nuit rude à venir: "C'est toi qui a fait le coup?" non mais quoi? Ça va pas ou quoi? Il aurait préféré qu'elle crève oui cette folle dingue. Comment pouvait-il dire à son patron qu'à cause de sa tarée d'épouse, il n'était même plus humain? Qu'elle avait tout foutu en l'air dans les moindres détails de sa vie, sans même qu'il soit au courant? Autant parler à un mur quand on sait que Callan c'est pas des œillères qu'il a , mais des portes.

Et les voilà face à face probablement pour la dernière grosse fois, parce que Callan semblait tellement en rogne qu'il y avait fort à parier qu'il allait encore prendre la dérouillée de sa vie, avant d'être décapité? Non. Beau, t'es un loup maintenant ok. Donc tu lui fous une claque, il perd une chaussure. En réalité, Beau n'a pas peur devant Callan, pour la première fois de sa vie, et lui tient tête. Une paire de couilles soudainement poussée depuis qu'il a tué cet espèce de vieux machin à poil qui servait de .... ouais premier mâle à miss je baise tout et je rend les hommes fous?

"Vous allez m'le reprocher longtemps encore? Comment j'dois vous l'dire putain! Cette femme est folle, elle vous a eu, comme elle m'a eu. Merde, sauf si une fois dans votre vie de taureau foutrement buté, vous devez m'écouter, c'est cette fois là! Je vous ai jamais fait de coups de pute! Bon, ok, j'ai quand même cédé, mais elle m'a menti ! Comment j'étais sensé savoir! Même vous, vous avez foncé dans le panneau!"
Beau plisse les yeux et sa mâchoire craque un peu, rajoutant pour le pousser un peu à bout sur une vérité acerbe et pinçante.
"Moi au moins, j'me suis pas marié à elle...." Ok, là tu cours! Beau se décale et évite un objet qui vole, entre toutes les insultes possibles, direction la porte d'entrée qu'il espérait atteindre. Heureusement que le ranch était divisé en une zone invités et une zone employés, sinon ils auraient fait l'animation du soir.
"D'un point de vue objectif, vous savez qu'j'ai raison! Et puis, elle m'a aussi dit qu'elle s'était toujours arrangé pour pas avoir de gosses de vous! Comment vous expliquez ça!"

Il s'enfonçait ! Boulet un jour, boulet toujours, paix à ton âme espèce de sale chiot pervers. Il pose la main sur la poignée. Dehors, il fait nuit à présent. La poignée bouge. Un objet supplémentaire vole et Beau se fige devant la personne qui se tient dans la porte d'entrée avec un léger sourire, en tenue d’hôpital, donc le cul à l'air, et la tête ébouriffée.
"Putain..." voilà tout ce qu'il échappe... Elle se tient devant eux,  et ne sort qu'un :"Bonjour mes mâles chéris... vous m'avez manqué... Vous savez, faut pas se disputer comme ça..." Elle sourit doucement et penche la tête, alors que Beau recule lentement, fixant ses mains qui tient un espèce de couteau. C'est quoi? De l'argent? Il n'aime pas l'odeur en tout cas, si celle de cette femelle folle. "Je sais que les mâles se battent pour moi, mais j'aime bien être témoin, c'est excitant... comme de s'envoyer en l'air avec deux à la fois..."
Beau hausse un sourcil, plisse les yeux et passe derrière la table. "Toi t'as vraiment un problème..."  


Bouya@kasha code
Revenir en haut Aller en bas
 

Cul sous la brise, meurs à ta guise. [Callan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHAT'S A GOD TO A NONBELIEVER? :: out of darkness :: le cimetière :: dans le jeu :: rp saison 1-