membres du mois

Elrich Marbh & Augustus O'Callaghan



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
fermeture du forum
Toutes les informations se trouvent ici.
Merci d'avoir fait vivre le forum si longtemps.

Partagez | 
 

 Another day, Hapyness

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Iseult Oakheart
we pledge ourselves to the goddess

avatar
Messages : 106
Pseudo : VOYOU.
Avatar : Lily James
Crédits : avatar @Stolen paradise | Signature @Alaska | Gif@Wahlien52
Double compte : Astrée et Théia
Image :
Âge : Vingt huit grains de sable tombés dans le sablier du temps, un temps que subit et qui glisse entre tes doigts.
Statut civil : Amour passionné et étreinte langoureuse qui la lie aujourd’hui à son ennemi naturel. Son amour la propulse au delà de ses limites, au delà du bon sens.
Occupation : Danseuse à la carrière brisée, elle distille sa passion dans des cours de danse, incapable d'abandonné son rêve à la fatalité.
Élément : Sensation légère et aérienne distillé par son élément de prédilection. un courrant d'air qui souffle sur son passage, la portant avec grâce.
Date d'inscription : 05/02/2016

MessageSujet: Another day, Hapyness   Dim 20 Mar - 9:36



Helios & Iseult
Another day, Hapyness


Tes doigts parcourent délicieusement ton ventre arrondit, savoureux cette sensation unique et inédite. Il fut un temps où tu ne croyais plus à la perspective de donner la vie. Tu chéris chaque seconde de cette grossesse, chaque coups portés à l'intérieur de ton ventre annoncent la venue d'un cadeau que tu n’espérais plus. Les premiers mois ont pourtant été difficile, puisque tu vivais avec la crainte que ce bout de vie ne te soit arraché, comme ce fut le cas du premier. Tu avais été torturé par la perspective de le perdre. Tu avais prié la lune, encore et encore, inlassablement, jusqu'à ce que le bonheur prenne le dessus et anéantisse tes idées sombres et morbides. Tu traînais les pieds, sans plus avoir la possibilité de les voir. Le bola de grossesse pendait autour de ton cou, rebondissant contre ton ventre en laissant éclaté un tintement doucereux et harmonieux qui devait apaiser votre bébé. Tu quittais la chambre d'enfant, fermant précautionneusement la porte, comme si le petit être était déjà en train de dormir entre ses murs. Tu te sentais lourdes, lourdes et exténuée, mais ces sensations désagréables étaient complètement inhibé par la sensation de plénitude qui envahissait ton être. Cette grossesse te révélait, épanouie, heureuse et complète. Il avait suffit d'un choix, un seul choix pour bouleverser ton existence et métamorphosée la vie à laquelle tu croyais être condamnée. Tu ne pensais plus à ce passé révolu, refusant de vivre dans le regret alors que cette vie que tu avais choisie t'avait apporté la chose que tu désirais le plus au monde. Tu t'abaissais difficilement pour t'installer dans le canapé, ton ventre imposant troublant ton équilibre. Tu t'enfonçais dans les coussins, déposant tes mains contre ton ventre, ne te lassant pas de ce contact avec l'être que tu chérissais le plus au monde. Un sourire béat étirait tes lèvres, offrant un masque d'euphorie qui faisait oublié les cernes violacés qui soulignaient ton regard. La grossesse te rendait plus radieuse que jamais, elle sublimait tes traits pourtant déformé par la fatigue. Mais tu ne t'accrochais pas aux aspects négatifs qui allaient de paire avec une grossesse, non, car ce n'était rien en comparaison au bonheur qui se distillait dans ton sang.

Le craquement caractéristique de la troisième marche des escalier trahissait la présence de celui avec lequel tu partageais ta vie depuis plus d'une année maintenant. Ton regard azuré se soulevait pour croisé le sien. Viens par ici. Une supplication doucereuse qui s'extirpait de tes lèvres alors que tu tendais une des mains vers lui. Tes doigts ne tardèrent pas à se glisser entre les siens. Tu glissais sa main contre ton ventre, pour qu'il puisse sentir les coups que le bébé te donnait. Des coups qui étaient de plus en plus fréquent. Tu scrutais attentivement son visage, avide de redécouvrir inlassablement la réaction que lui procurait ce genre de contact. Ta main reposait contre la sienne, alors que tu le laissais prendre place à tes côtés. Ta tête se laissait retomber contre son épaule, profitant de ces moments à deux. Tu gardais le silence, le laissant lui même savourer cet instant avec son enfant, instant merveilleux. Tu ne le savais que trop bien, puisque tu savourais chaque seconde de cette grossesse, tu le portais en toi et quelques part, tu te considérais comme chanceuse. Il faudrait que l'on pense à lui trouver un prénom... Un souffle, un murmure pour ne pas le déranger. Tu relevais le regard vers lui, ne te lassant pas des expressions que chaque contact avec ton ventre, avec ton enfant, provoquait. Il. Le bébé. Vous aviez choisi de ne pas connaître le sexe du bébé, gardant la surprise pour les derniers instants. Décision difficile, qui se heurtait souvent à votre curiosité respective. Il y avait toujours cette enveloppe scellée, gardienne d'un secret que vous n'aviez pas encore découvert. L'enveloppe trônait sur la table du salon, vous narguant d'une manière si délicieuse, incapable de l'ouvrir malgré les tentations qu'elle représentait.


_________________
Complicated
Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fous l’un de l’autre... [b]@The Notebook ≈[/b ©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Helios McLeod
humanity in our veins

avatar
Messages : 52
Pseudo : metropolis, steph
Avatar : chris pratt
Crédits : wild heart
Double compte : thaddeus & astoria
Image :
Âge : trente-quatre pêchés à sanctifier
Statut civil : elle court, elle court, la maladie d'amour...
Occupation : c'est l'ordre qu'il doit maintenir, et la justice qu'il doit établir. inspecteur travaillant pour la police de dublin, il agit avant tout pour les intérêts de sa soeur, aux dépends de ce que stipule la loi
Date d'inscription : 07/02/2016

TO KNOW MORE
Relations:

MessageSujet: Re: Another day, Hapyness   Dim 3 Avr - 16:06

Le miracle d'une nouvelle vie. Helios n'aurait jamais cru le connaître un jour. En réalité, il n'aurait jamais cru être père. Dans sa vie, il y n'avait eu que des incertitudes, et d'autant plus de drames, qu'il s'était à jamais cru seul. Mais il fallait croire que le destin avait d'autres plans prévus pour lui. L'humain n'avait jamais été plus heureux, euphorique que depuis qu'il l'avait rencontré, et depuis qu'ils avaient scellé leur futur en se choisissant mutuellement. Un an de pur bonheur, de pure exaltation, partagé par l'être qui lui était le plus cher au monde. Et c'était dans cette symbiose qu'ils s'étaient réconfortés, retrouvés, plus d'une fois pour, au final, créer la vie. Helios n'en revenait toujours pas, animé par cet enthousiasme qui l'animait, plus radieux que jamais. C'était une première dans sa vie, et il s'était enfin persuadé qu'il pouvait, lui aussi, connaître une fin heureuse. Une vie compliquée, certes, mais qui ne finirait jamais en larmes ou en désespoir, comme tant de fois auparavant. Il voulait y croire, alors il s'accrochait à cet espoir, à ce miracle, tous les jours un peu plus. Il se sentait quelque peu coupable de devoir s'absenter régulièrement, laissant Iseult au mal de la grossesse toute la journée, seule - alors qu'il devait continuer à travailler, et à faire semblant de vouloir traquer ses semblables à elle, alors qu'une nouvelle mentalité était née dans son esprit. C'était égoïste de vouloir leur traque, leur mort, alors que la femme qu'il aimait n'était pas si différente d'eux. Seulement, c'était faux. Elle était différente. Plus douce, plus aimante. Un être à part entière, un ange déchu, qu'Helios n'était que trop ravi d'aider et de guider. Ils s'étaient pansés leurs maux respectivement, pendant des années. Et aujourd'hui, ils pouvaient enfin connaître la paix. Ce trésor qu'on leur avait offert n'avait pas de prix, et l'humain était certain de pouvoir le chérir jusqu'à la fin de ses jours. Il décide enfin de se consacrer à elle, son seul rayon de lumière, délaissant ses devoirs pour la journée. Il n'y avait plus qu'elle, cette certitude dans ce maelström de déchéances et de ténèbres.  Et leur regards se croisèrent, plongeant de nouveau Helios dans la joie la plus complète. Il faudrait que l'on pense à lui trouver un prénom... Il sourit. C'était quelque chose à laquelle ils réfléchissaient depuis plusieurs semaines, désormais, et sur laquelle ils souhaitaient tous deux être le plus en harmonie possible. La rejoignant sur le canapé, il déposa une main sur le ventre arrondi de sa belle, pouvant ressentir la vie grandir en elle, et le submerger de sentiments tout aussi positifs qu'exultants. Son regard vint se poser sur l'enveloppe, et il sut très exactement ce qu'il voulut faire en cet instant. Il ne voulait pas connaître le sexe de l'enfant, pas tout de suite. L'humain préférait attendre le jour venu, et accueillir cet enfant, fille ou garçon, avec la plus grande surprise et joie qui était. En effet, tu avais des idées ? Lui en avait, par millions, mais en tant que mère, Iseult avait toutes les priorités. Helios ne voulait lui retirer ce droit, surtout après la mort de son premier enfant. C'était un traumatisme qu'il s'était promis de calmer, et de panser, à défaut de pouvoir lui faire oublier. Mais cet enfant était sa chance d'espérer de nouveau, de sourire de nouveau. D'être heureuse.  

_________________

I HATE YOU. DON'T LEAVE ME.
And so, they find themselves through the darkness, through the sadness, making love, making peace, making music. They find themselves, through the chaos, making sense. This is what they want. This is who they are. These are the things they need.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Iseult Oakheart
we pledge ourselves to the goddess

avatar
Messages : 106
Pseudo : VOYOU.
Avatar : Lily James
Crédits : avatar @Stolen paradise | Signature @Alaska | Gif@Wahlien52
Double compte : Astrée et Théia
Image :
Âge : Vingt huit grains de sable tombés dans le sablier du temps, un temps que subit et qui glisse entre tes doigts.
Statut civil : Amour passionné et étreinte langoureuse qui la lie aujourd’hui à son ennemi naturel. Son amour la propulse au delà de ses limites, au delà du bon sens.
Occupation : Danseuse à la carrière brisée, elle distille sa passion dans des cours de danse, incapable d'abandonné son rêve à la fatalité.
Élément : Sensation légère et aérienne distillé par son élément de prédilection. un courrant d'air qui souffle sur son passage, la portant avec grâce.
Date d'inscription : 05/02/2016

MessageSujet: Re: Another day, Hapyness   Jeu 5 Mai - 21:42



Helios & Iseult
Another day, Hapyness


En effet, tu avais des idées ? Si tu avais des idées? Énormément, mais aucune ne semblait réellement convenir à cet enfant. Tu l'avais rêvé, idéalisé et imaginé... Ce bébé était un espoir que tu avais pendant longtemps cru vain. ce bébé était une lumière incandescence qui avait fait chavirer ton cœur et illuminait ta vie d'une perspective nouvelle. Tu avais balayer les fantômes du passer pour accueillir cet enfant  sans qu'il ne soit jamais souillé par les blessures et les erreurs que vous aviez commises. C'était une nouvelle vie qui commençait, une nouvelle ère, et tout ce qui s'était déroulée auparavant ne semblait plus avoir la moindre importance. Alors tous les prénoms que tu avais un jour imaginé lui donner sonnait curieusement faux et inadéquat, parce qu'ils ne semblaient pas suffisamment beau pour nommer cette joie incommensurable qui emplissait ton existence. Était-il seulement possible de nommer un telle bonheur? Une telle jouissance? Tu commençait à croire qu'aucun prénom n'était à la hauteur. Tu pinçais les lèvres, songeuse, alors que naturellement se glisser entre les siens pour former cette famille dont tu avais longtemps rêvé. Je ne sais pas. Pensive et évasive. Tu voulais que le prénom soit la matérialisation des sentiments que le bébé éveillait en toi. Une harmonie parfaite. Tu redressais le visage pour le planter sur ta moitié, lovée contre lui, tu te sentais plus en sécurité que jamais. Il y a tellement de beaux prénoms et pourtant... Aucun qui ne semble être à la hauteur, aucun qui ne corresponde à ce que je veux pour lui. Lui. Le bébé, encore. Puisque son identité demeurait une inconnue, un mystère encore non résolu. Mais ce n'est pas ce qui importait... Non, tu portais en toi un bébé en parfaite santé. C'était cela qui comptait, qui comptait réellement. Tu pinçais les lèvres alors qu'une moue amusant déformait les traits de ton visage de porcelaine. Je suis peut-être trop exigeante. Peut-être, oui, c'était même certains. Tu voulais ce qu'il y avait de mien pour lui. Tu laissais finalement échappée un léger rire alors que tu secouais la frimousse à la négative pour venir lui voler un baiser. En fait, je comptais un peu sur toi pour me sortir l'idée du siècle. Trop facile, non, mais le prénom que vous lui choisirez régira son existence toute entière. Un prénom signifie beaucoup de chose. Un prénom peut susciter quelques amalgames ratés, quelques moqueries. Un prénom, son prénom. Ce bébé avait beau être le vôtre, rien de ce qu'il serait n'était décidée d'avance... Vous aviez créer un être unique... un être qu'il fallait nommé. C'était bien trop important. Et cette importance, cette responsabilité te bouleversait. Tu savais que depuis que tu le portais en toi, cet enfant était devenue l'élément central de ton existence, de vôtre existence.


_________________
Complicated
Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fous l’un de l’autre... [b]@The Notebook ≈[/b ©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Another day, Hapyness   

Revenir en haut Aller en bas
 

Another day, Hapyness

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHAT'S A GOD TO A NONBELIEVER? :: in another life :: les vies paralèlles-