membres du mois

Elrich Marbh & Augustus O'Callaghan



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
fermeture du forum
Toutes les informations se trouvent ici.
Merci d'avoir fait vivre le forum si longtemps.

Partagez
 

 (poppy & azilis) piece of yesterday

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Azilis Harkwood
we hunt those who hunt us

Azilis Harkwood
Messages : 1222
Pseudo : vae solis (paula)
Avatar : holland roden
Crédits : hepburns (ava) ; .endlesslove (signa)
Double compte : ola skrzdlewska
Image : (poppy & azilis) piece of yesterday Eoz83FK
Âge : vingt-quatre années que le monde l'a vue naître - vingt-quatre années qu'elle vagabonde et qu'elle essaie.
Statut civil : elle sait que son coeur bat pour quelqu'un - mais pour qui, cela lui a toujours échappé.
Occupation : on la voit souvent vendre des fleurs et des plantes en pots, mais rares sont ceux qui savent que la nuit, elle sort et chasse ceux qui la chassent.
Armes de prédilection : les armes blanches ; elle ne sort pas sans un couteau à la cheville gauche, et lors de ses chasses, sans deux grandes lames dans le dos, parfois même accompagnées d'une épée à la ceinture. elle sait aussi manipuler les hormones et les parfums, comme le reste des membres de sa famille.
Date d'inscription : 10/01/2016

TO KNOW MORE
Relations:

(poppy & azilis) piece of yesterday Empty
MessageSujet: (poppy & azilis) piece of yesterday   (poppy & azilis) piece of yesterday EmptyMer 16 Mar - 13:49



(∆∆∆)
poppy&azilis
piece of yesterday
Il lui avait suffi de croiser une seule personne pour se souvenir du semblant de normalité qu’elle avait autrefois connue. Des yeux azur, des cheveux dorés, une voix qu’elle avait si souvent entendue s’élever à côté d’elle. Une partie de la vie qui lui semblait si lointaine, celle où elle avait quelque chose à atteindre, à réussir – en plus de ses chasses, s’entend. Elle avait revu Poppy à cette fameuse soirée organisée par elle ne sait plus trop qui, qui s’était terminée elle ne sait plus trop comment. En fait, la majeure partie de la soirée demeurait approximative dans son esprit ; mais elle se rappelle très clairement avoir vu l’humaine arriver. Plus belle qu’elle ne l’avait jamais vue. Étrange, comme les gens pouvaient changer. Vous n’aviez qu’à vous en éloigner un temps pour que tout vous claque au visage – comme les traits de la jeune femme avaient claqué au visage d’Azilis. Et comme à chaque fois qu’elle croisait un regard qu’elle avait cru oublier, tout était remonté à la surface – des sons, des images. Elle s’était souvenue avoir apprécié la compagnie de sa voisine de classe, qui était rapidement devenue son amie ; avant que son quotient intellectuel ahurissant ne la fasse progresser d’encore une classe, laissant la rousse impuissante devant ses problèmes de mathématiques.

Alors elle s’était dit que le temps devait cesser de couler ; le temps, rappel constant que la stabilité d’avant lui avait échappé. Elle voulait comme s’agripper à Poppy histoire de prétendre encore un peu plus que rien n’avait changé. Evidemment, qu’elle souhaitait rattraper le temps perdu. Evidemment que son amie lui avait manqué, au fond. Elle ne s’en était pas rendu compte avant de la recroiser. C’est pour ça que ce matin-là, elle a eu envie de la voir, comme ça d’un coup. Tiens, et si j’allais prendre un café avec Poppy. Elle avait seulement eu besoin de lui envoyer un message sur le réseau social où elle s’était retrouvées , quelques années auparavant, et de lui proposer le plus simplement du monde. Et l’adorable blonde avait répondu oui, probablement parce que les deux jeunes femmes partageaient le même état d’esprit.

Elle frissonne alors qu’elle progresse dans les rues du centre-ville, les mains dans les poches de son long manteau de flanelle navy et ses joues dissimulées dans les plis de son écharpe. Le vent frappait son visage, agressant et rougissant sa peau, et faisait voler ses mèches rousses derrière elle. Elle a les yeux plissés quand elle les redresse pour vérifier qu’elle n’ait pas dépassé le café où Poppy et elle s’était donnée rendez-vous, et elle lâche un soupir de soulagement alors qu’elle y rentre et qu’une vague d’air conditionné réchauffe son corps tout entier. Elle déroule son écharpe autour de son cou car soudain, elle étouffe. Elle sort son téléphone, allume l’écran pour vérifier l’heure et constate qu’elle a quelques minutes de retard ; comme d’habitude. Elle parcoure la salle du regard, à la recherche de la tignasse blonde de l’humaine, qu’elle repère plus rapidement qu’elle en l’aurait cru – un samedi matin, l’endroit est bondé. Et elle s’avance, s’excuse quand elle heurte le dos de certains avec son sac à main, avant de finalement s’asseoir en face de la jeune femme. Elle lui sourit, ne sachant trop quoi dire. Elle était gênée, se sentait presque coupable d’avoir laissé un tel écart se creuser entre elles. « T’as bonne mine. » Et c’était vrai. Elle rayonnait. Elle enviait son sourire blanc et son manque de cernes, elle dont les yeux étaient soulignés par deux grandes poches violacées. « J’suis contente de te revoir. » Et ça aussi, c’était vrai.

_________________
    i can admit, i am not fireproof if i told you that i loved you, tell me, what would you say? if i told you that i hated you, would you go away? now i need your help with everything that i do, i don't want to lie, i've been relying on you ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


(poppy & azilis) piece of yesterday Empty
MessageSujet: Re: (poppy & azilis) piece of yesterday   (poppy & azilis) piece of yesterday EmptySam 2 Avr - 5:13


azilis & poppy
They can take the future that we'll never know. They can take the places that we said we would go. All the broken dreams, take everything but they won't break us.

Poppy, elle se rappelait les visages. Elle les gardait ancrés dans son esprit pour ne plus les laisser filer. Ses souvenirs, elle les chérissait tous. Même les plus douloureux. Mais quand elle avait posé les yeux sur la jolie jeune femme à la chevelure de feu, sa mémoire l'avait tout de suite ramenée à des années plus innocentes, où tout était plus simple. Des années pendant lesquelles Poppy ne se souciait pas du monde surnaturel, en ignorant encore son existence. Un temps plus naïf où elle avait partagé ses classes et ses sorties avec la rousse. Deux gamines qui se complétaient si bien. Pendant que la Andersen aidait sa voisine de bureau à maîtriser les chiffres, cette dernière lui montrait comment profiter d'la vie à pleine dent. Une complicité toute naturelle qui s'était perdue avec l'ambition de son cerveau trop actif. Au final, leurs vies avaient pris des chemins différents mais l'Destin avait l'un de ses sens de l'humour qui leur permettaient maintenant de se retrouver. En de drôles de circonstances, c'était bien vrai, mais Poppy n'allait pas s'en plaindre. La ravoir à cette soirée, ça lui avait fait retrouver un peu de cette naïve Poppy qui ne s'préoccupait pas des créatures de la nuit. À une époque où elle découvrait l'amour aux côtés de Kaidan. Et comme lui, elle avait disparu pour réapparaître ce soir-là. Alors quand elle avait vu son message l'invitant à prendre un café, elle avait accepté. Tout de suite, et sans hésitation. De un, parce que du café c'était sa drogue... De deux, la rousse et les aventures dans lesquelles elle l'entraînait lui manquaient. Y'avait un vide dans sa vie depuis que leurs vies avaient pris des chemins différents. Alors, elle était heureuse qu'elles finissaient maintenant par se recroiser. La blonde arriva donc assez tôt au café... De toute façon, elle ne dormait pas beaucoup ses temps-ci et même le peu de sommeil lui était suffisant. Poppy n'avait pas besoin de plus de cinq heures dans ses couvertures pour recharger ses batteries. L'café faisait tout le boulot. Elle avait apporté un libre en attendant son amie, sachant qu'elle était pas mal à l'avance. Chaque fois que la cloche sonnait, Poppy levait le nez pour voir qui entrait et après plusieurs minutes, elle vit enfin la tignasse enflammée d'Azilis, ce qui lui tira aussitôt un sourire sur ses jolies lèvres rosées. Comme un automatisme. Son amie approcha et vint s'installer à la table, Poppy la saluant de la main. « T’as bonne mine. J’suis contente de te revoir. » La seule raison pour laquelle la Andersen avait bonne mine, c'était parce qu'elle était ravie de retrouver Azilis. Autrement, elle serait probablement le nez fourré devant son ordinateur à résoudre des problèmes informatiques pour se sortir toutes les emmerdes qu'elle se coltinait ses temps-ci de la tête. « Moi aussi je suis contente de te voir. Et t'es aussi resplendissante que nos années derrière les bancs d'école. Tu m'avais manquée, je suis heureuse qu'on se soit croisées à la fête l'autre soir. » Une drôle de coïncidence mais ce n'était pas elle qui allait s'en plaindre. « Comment s'est passé ta soirée ? Tu t'en aies bien remise ? » Parce que, Poppy, elle ne faisait que penser à cette fameuse fête. Non seulement parce qu'elle avait retrouvé Azilis après tout ce temps, mais aussi parce qu'elle avait fini dans les draps avec Thaddeus - l'alcool ayant anéanti toutes les barrières qu'elle se construisait depuis les derniers mois. Et comme il s'était éclipsé au matin et qu'elle le prenait très mal, carrément frustrée contre le sorcer, elle préférait s'enquérir de l'état de son amie plutôt que de continuer à penser à tout cela. Se changer les idées. Oui, c'était le moment idéal pour cela.
Revenir en haut Aller en bas

Azilis Harkwood
we hunt those who hunt us

Azilis Harkwood
Messages : 1222
Pseudo : vae solis (paula)
Avatar : holland roden
Crédits : hepburns (ava) ; .endlesslove (signa)
Double compte : ola skrzdlewska
Image : (poppy & azilis) piece of yesterday Eoz83FK
Âge : vingt-quatre années que le monde l'a vue naître - vingt-quatre années qu'elle vagabonde et qu'elle essaie.
Statut civil : elle sait que son coeur bat pour quelqu'un - mais pour qui, cela lui a toujours échappé.
Occupation : on la voit souvent vendre des fleurs et des plantes en pots, mais rares sont ceux qui savent que la nuit, elle sort et chasse ceux qui la chassent.
Armes de prédilection : les armes blanches ; elle ne sort pas sans un couteau à la cheville gauche, et lors de ses chasses, sans deux grandes lames dans le dos, parfois même accompagnées d'une épée à la ceinture. elle sait aussi manipuler les hormones et les parfums, comme le reste des membres de sa famille.
Date d'inscription : 10/01/2016

TO KNOW MORE
Relations:

(poppy & azilis) piece of yesterday Empty
MessageSujet: Re: (poppy & azilis) piece of yesterday   (poppy & azilis) piece of yesterday EmptyDim 3 Avr - 12:53



(∆∆∆)
poppy&azilis
piece of yesterday
Elle baisse les yeux vers ses mains, qu’elle avait croisées sur la table, quand Poppy la qualifie de resplendissante. Non, elle ne l’était pas. Elle avait l’air plus fatigué que jamais, et elle le savait parfaitement bien. Mais elle ne dit rien, ne voulant pas s’entraîner dans un débat éternel pour savoir si oui ou non, elle avait bonne mine. Elle serre les lèvres et les étend en un sourire, avant de relever les yeux vers elle et d’hocher la tête à sa dernière remarque. « C’était une super bonne surprise ! Je pensais vraiment pas qu’on se recroiserait, comme ça, par hasard. » Sérieusement, combien y avait-il eu de chances pour qu’elles se retrouvent au milieu d’une fête, toutes deux complètement saoules ? Cette rencontre lui avait réellement fait plaisir. Elle n’avait jamais vraiment eu conscience de l’importance que la blonde avait pu avoir, autrefois. Elle retire ses bras des manches de son manteau, et elle l’accroche sur le dos de sa chaise, prenant soin à ce qu’il ne soit pas plié derrière elle. Elle pose ses coudes sur la table, entremêle ses doigts et pose son menton sur ses mains, avant d’adresser à son amie le plus grand des sourires dont elle est capable. Elle hausse les sourcils avant de lâcher un rire, sa question faisant remonter de nombreux souvenirs, tous plus flous les uns que les autres. « Disons que j’ai passé une journée à somnoler dans mon lit avec la pire migraine de toute l’histoire des migraines. » Elle préférait ne dire que ça – elle préférait ne pas mentionner à quel point cette soirée avait été une épreuve à part entière. Elle ne s’en rappelait pas beaucoup, mais se souvenait parfaitement des centaines d’émotions qui l’avaient saisie en l’espace de seulement quelques heures. Tout lui avait échappé, tout lui avait semblait trop bizarre pour être vrai. Et puis, il y avait eu Poppy et Thaddeus. Duo insolite, qu’elle avait trouvé beaucoup trop réel à son goût. Beaucoup trop étrange pour qu’elle puisse croire aux visions que son cerveau s’amusait à lui renvoyer, une fois de temps en temps. Ces mots et ces regards dont elle avait autrefois été la bénéficiaire. Elle se rappelait de ce semblant de jalousie dans laquelle elle avait baigné, quelques secondes durant – avant que l’enthousiasme à l’idée de revoir son amie d’antan ne la submerge. « Et toi, alors ? Des dommages collatéraux ? » Elle n’avaient pas oublié leurs soirées, à toutes les deux. Elle s’était occupée de son éducation sociale pendant que Poppy s’efforçait d’arranger un coup entre la rousse et les mathématiques. Elle savait, donc, comment elle était, lors des lendemains de fête. Combien de fois avaient-elles comaté dans le salon des Harkwood, la tête sur le point d’exploser et leurs estomacs retournés, encore et encore ? En vérité, tout avait recommencé presque comme avant. Et, inconsciemment, elle ne s’imaginait pas la laisser filer encore une fois.

_________________
    i can admit, i am not fireproof if i told you that i loved you, tell me, what would you say? if i told you that i hated you, would you go away? now i need your help with everything that i do, i don't want to lie, i've been relying on you ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


(poppy & azilis) piece of yesterday Empty
MessageSujet: Re: (poppy & azilis) piece of yesterday   (poppy & azilis) piece of yesterday Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

(poppy & azilis) piece of yesterday

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHAT'S A GOD TO A NONBELIEVER? :: out of darkness :: le cimetière :: dans le jeu :: rp saison 1-