membres du mois

Elrich Marbh & Augustus O'Callaghan



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
fermeture du forum
Toutes les informations se trouvent ici.
Merci d'avoir fait vivre le forum si longtemps.
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 (M/RESERVE) WILLIAM MOSELEY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Ola Skrzydlewska
we pledge ourselves to the goddess

avatar
Messages : 237
Pseudo : vae solis (paula)
Avatar : emilia clarke
Crédits : outlines (ava) | uc (signa) random gif hunt (gifs)
Double compte : azilis « poil de carotte » harkwood
Image :
Âge : vingt-six ans qu’elle arpente les terres de ce monde, toujours plus curieuse de tout, mais surtout du passé.
Statut civil : oiseau libre, elle vole de couche en couche, essaie de ne s’attacher à personne – ou plutôt, de se détacher de quelqu’un.
Occupation : plongée dans des vieilles pages usées par le temps, elle travaille aux archives de dublin.
Élément : c’est l’air qui l’appelle, c’est l’air qui l’anime, c’est l’air qui la gouverne. l’élément fluide, qui ne répond à rien, tout comme elle ne s’occupe que de ses instincts.
Date d'inscription : 09/02/2016

MessageSujet: (M/RESERVE) WILLIAM MOSELEY   Mar 15 Mar - 15:59


Uaine Halloran

citation en guise de titre ici, à changer pour votre personnage
PRÉNOM(S) : uaine. (irlandais fois mille, duquel je suis folle, mais tu peux en changer, évidemment) AGE : au minimum vingt-six ans, il peut être un peu plus vieux si tu le souhaites PROFESSION : dans le domaine des livres – libraire, éditeur, bibliothécaire, ou même écrivain, c’est comme tu le sens STATUT SOCIAL : célibataire, volage, divorcé si tu veux mettre du piquant (mais faut pas se voiler la face, uaine et ola, ça sera du sérieux ) RACE : c’est un sorcier (si je le vois très bien en sorcier de l’eau et de la terre, tu es totalement libre de choisir son élément, évidemment) NATIONALITÉ & ORIGINES : irlandais ‘pur souche’, comme on dit – je pense que son nom parle par lui-même – mais si tu veux qu’il ait des origines genre, lituaniennes ou peu importe, c’est carrément possible, l’exotisme c’est le bien
trait de caractère trait de caractère trait de caractère trait de caractère trait de caractère trait de caractère trait de caractère
j'aime bien laisser mes scénarios les plus libres possibles (parce qu'après tout, c'est toi qui va le jouer, pas moi), mais il y a quand même quelques trucs que j'aimerais bien voir apparaître dans ta fiche :

x ce type, c'est la définition même de "s'amuser". rien à foutre qu'il bosse le lendemain et qu'il doive se lever à cinq heures du mat, il reste au pub quand même, parce qu'il en a envie. c'est ce genre de type qui voit toujours le verre à moitié plein, qui a toujours les mots pour faire glousser ou mourir de rire, peu importe les circonstances.

x autrefois très nomade, il a décidé de revenir en irlande, son pays natal, quelques jours après ses vingt ans. j'le vois bien voyager tout le temps, en fait, partir en week-end à l'autre bout de l'europe quand l'envie  lui prend. et quand il a la thune, aussi.

x il a commencé ses études en pologne, et y  a même terminé ses années lycée. à toi d'y trouver une raison (des parents vlà chiants qu'il a voulu fuir, une petite amie trouvée sur le net qu'il a voulu rejoindre, une passion pour la vodka et les pierogi, ou parce que ça coûtait pas trop trop cher avec erasmus, as you wish)

x concernant son lien avec ola, je t'invite à aller consulter ma fiche pour plus de précisions (les deux dernières partie lui sont consacrées What a Face)

x le reste, c'est freestyle, mon pote. fais comme tu le sens, parce que c'est le tien, uaine
nature de la relation - Aleksandra
Plus d’électricité. Panne générale dans tout l’immeuble. Le marathon Retour vers le Futur qu’ils avaient prévu, plusieurs semaines auparavant, tombait à l’eau. Alors elle avait eu cette idée qui, comme la plupart des idées qui pouvaient la frapper, les avait fait retourner l’appartement du jeune homme. En l’espace de quelques minutes, elle leur avait fait perdre une bonne dizaine d’années d’âge mental ; ils s’étaient retrouvés allongés sous un drap monté comme une tente grâce à deux manches à balai, assemblés avec  du ruban adhésif, stable car fixé dans un seau. Ils avaient balancé tous les coussins qu’ils avaient pu trouver, accroché une lampe torche pour s’éclairer un minimum, et plongeaient leurs mains dans un saladier où ils avaient versé l’intégralité des paquets de bonbons rangés dans les placards de la cuisine. Et ils ne disaient rien. Ils passaient leur vie à se charrier, à rire, à raconter n’importe quoi, à se balancer des rafales d'eau ou d'air grâce à leurs pouvoirs de sorciers – et il avait mis le feu à ses cheveux plus d'une fois, juste pour rire. Mais ce soir-là, c’était le silence qui régnait en maître ; parce que tous deux savaient que c’était leur dernier samedi soir ensemble. Dans une semaine, Uaine rejoindrait son Irlande natale, laissant derrière lui la seule personne à laquelle il avait réussi à s’attacher, bien qu’il n’en ait rien prévu. « Ça manque de bruit. » Il n’aimait pas trop ça, le silence. Ça l’oppressait, ça le rendait nerveux. Elle hoche la tête, lentement parce qu’elle commence à s’endormir. Sans chaîne hi-fi puisque sans électricité, c’est avec son misérable téléphone qu’il lance la musique. Au début, ça ne change rien ; les deux jeunes gens restent allongés sans rien dire. Et puis, sans prévenir, elle se redresse, regarde son meilleur ami de l’air le plus enfantin qu’il ne lui avait jamais vu. « Cette chanson me donne envie de danser, à chaque fois. Y a rien à y faire. » « Danse, alors. » Elle secoue la tête, son sourire de gamine transformé en sourire espiègle. « Faut pas. » Il hausse les sourcils. Elle se rallonge, pose ses mains sur son ventre, les yeux rivés vers le plafond qu’ils pouvaient distinguer à travers le drap. « Si je danse, tu vas pas pouvoir résister à mon charme. » Il pouffe. « Quel charme ? Tu danses comme un pied, j’suis sûr. » Tout ça pour la forcer à se relever, parce qu’il sait qu’elle ne pourra pas s’empêcher de lui prouver le contraire. Technique qui fonctionne, puisqu’elle s’extirpe de sous leur forteresse, se dresse debout dans le minuscule salon, et danse. Jamais il ne l’avait vue danser. Il bouge la lampe torche pour qu’il ne puisse distinguer que son ombre sur le drap, et il la regarde. Au début, parce qu’il le voulait. Et ensuite, parce qu’il se rend compte qu’il n’arrive pas à détacher ses yeux de sa silhouette. « Ola ? » Elle ne lui répond pas, trop occuper à danser, danser comme si ça vie en dépendait. « Ola, tu viens avec moi en Irlande ? » Elle ne s’arrête pas, mais cette fois, le son de sa voix parvient jusqu’à ses oreilles. « J’ai cru que tu me le demanderais jamais. »

Et puis, sans vraiment comprendre pourquoi, il est tombé amoureux. Tombé, littéralement. D’un coup d’un seul, douloureusement. Jamais il n’a laissé tout ça sortir, mais c’est bien là. Même aujourd’hui, six ans après leur arrivée en Irlande, alors qu’ils ne se voient plus, il ne peut rien y faire. Elle ne pouvait pas s’empêcher de danser, et il ne peut pas s’empêcher de l’aimer.
LIBRE / RESERVE / PRIS - william moseley
c'est là que j'fais ma chieuse What a Face j'adore ça What a Face

L'AVATAR je ne dirais rien de plus que will, c'est mon one true love. ça fait dix ans que je veux l'épouser, so, bonne chance pour me faire changer d'avis mais tu peux toujours essayer, tu n'as rien à perdre

LE PSEUDO j'ai mis uaine halloran parce qu'il fallait que je mette un nom dans ma fiche et pour le scéna (parce que "prénom nom", je sais pas toi, mais moi j'accroche vraiment pas Arrow) mais c'est juste comme ça quoi, tu peux en choisir un toi-même oublie pas qu'il est irlandais, par contre, faudrait pas qu'il s'appelle genre, friedrich olsen

LE RP & L'ACTIVITE j'suis du genre à écrire des p'tits pavés, en général, mais j'arrive à m'adapter aux joueurs qui n'écrivent pas trop trop, donc c'est pas trop un problème mais sache qui si tu fais des réponses courtes ET inspirantes, tu m'auras perdue, et je te pondrai des réponses de mille mots dans le plus grand des calmes concernant la présence, je sais parfaitement qu'on a tous nos vies, etc, donc j'te bouderai pas si tu mets deux semaines à répondre What a Face tant que tu es sûr de pas te retrouver dans les membres en danger, c'est nickel

LE BONUS prendre ce scénario, ça veut dire se voir construire un temple pierre, marbre, or, chocolat, oreo, c'est toi qui choisit, j'en ai rien à cirer bc moi je serais heureuse de t'avoir vu arriver

au plaisir, petit guppy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

(M/RESERVE) WILLIAM MOSELEY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHAT'S A GOD TO A NONBELIEVER? :: book of shadows :: la banque de personnages-