membres du mois

Elrich Marbh & Augustus O'Callaghan



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
fermeture du forum
Toutes les informations se trouvent ici.
Merci d'avoir fait vivre le forum si longtemps.

Partagez | 
 

 Snitch Bitch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Astrée Harkwood
we hunt those who hunt us

avatar
Messages : 431
Pseudo : VOYOU.
Avatar : Kaya Scodelario
Crédits : avatar @juice | Signature @ Alaska
Double compte : Iseult, Théïa et Eithne
Image :
Âge : Vingt année qui glisse sur le fil du temps.
Statut civil : Tu vises et le touche en plein cœur, c'est pas l'amour, c'est la mort.
Armes de prédilection : Un médaillon inlassablement autour de cou qui se change en une chaîne d'acier tranchant. Sans oublier tes précieux desert eagle dont les balles sont empoisonnées.
Date d'inscription : 15/01/2016

TO KNOW MORE
Relations:

MessageSujet: Snitch Bitch   Lun 7 Mar - 17:11


Elric & Astrée
Snitch Bitch


Ton poignet était encore marquée par les blessures de la dernière traque. Tes doigts parcouraient la peau noircie par l'étreinte végétale qui t'avait empêchée d'en finir avec l'une de ces créatures de l'ombre. Ton cœur hurlaient à la vengeance. Il y avait eu ce blond, étrangement lié à ton aîné. Tu n'étais pas parvenue à déceler ce qui les unissait l'un et l'autre, mais tu avais la certitude qu'il s'agissait de quelques choses de fort. Puis il avait cet autre, le sorcier à la peau sombre, celui qui avait eu la bêtise de te voir comme un vulgaire sacrifice que l'on pouvait offrir à la lune. Tu savais exactement où le trouver, tu savais exactement où traquer ce monstre, cet enfant de la lune dissimulée sous une forme humaine. Tu passais délicatement le médaillon autour de ton cou, arme suprême et personnelle que nul autre ne possédait, elle avait été faite pour toi. Tu attachais ensuite des deserts eagles contre tes côtes, masqué par une longue veste kaki qui dissimulait tes cuisses, là où trônait quelques couteaux de lancés empoisonnés par le sang d'un loup. Tu redressais le regard, croisant le reflet que te renvoyait le miroir. Froide, dure et hautaine, tu reconnaissais à peine la jeune femme qui te dardait de ses orbes azurés. Tes cheveux étaient relevée en une queue haute, qui se finissait en un tressage simple. C'est habituellement la coiffure que tu arborais lors des battues familiales. Ton regard s'abaissait finalement vers ta montre avant de t'extirper de ta chambre pour aller cueillir ta vengeance. Ton cousin se trouvait sur le pas de la porte. Stature imposante, il te bloquait le passage, ses épaules musclée remplissant l'encadrement de la porte. D'un doigt expert, il vint glisser ses doigts sous ton manteau pour libéré tes côtés et ainsi révélé les armes que tu emportais avec toi. Le regard réprobateur venait se heurter au tient, animé par un sourire de môme que l'on venait de prendre en flagrant délit. Tu forces le passage, sachant pertinemment qu'il ne te blesserait jamais, pas même pour te retenir.  Astrée... Sa voix est une supplication lointaine que tu fais mine de ne pas avoir entendu. Tu prends la sortie, regagnant le froid de l’extérieur. Une brise glacée vient caresser ton visage alors que tu enfonces ton menton dans une écharpe de cachemire rouge et que tes mains s'engouffrent dans la chaleur de tes poches. Tu coupes à travers les bois pour rejoindre le funérarium, bien décidée à te confronter à l'abomination qui a oser te prendre pour cible. Tes bottines écrasent les feuilles mortes, se faisant un passage d'une démarche assurée et confiante. Ce n'est qu'à l'orée du bois que tu t'immobilises, attendant le moment opportun, le moment où il se trouvera seul. Il n'est probablement pas sur ses gardes, tu as pris soin d'attendre avant de lui tomber dessus. Le temps joue en ta faveur lorsque le dernier client quitte les lieux. Un tête à tête avec la mort... Et peut-être bien plus encore. Tu fait glisser le collier d'argent finement travailler pour le faire devenir cette arme que tu apprécie tant manier. Tu entres dans les lieux, silencieuse, comme tu as appris à l'être. Tu te glisses jusqu'à lui, attendant qu'il ait le dos tourné pour lancer le laseau pour enserré sa gorge, sans le blesser, pour le moment. Tu t'approches, tu presses ta poitrine contre son dos. Tu t'en es prise à la mauvaise personne. Qu'est ce qui m'empêche de mettre un terme à ta misérable existence maintenant? Souffle vénéneux, empreint d'une haine que tu peux difficilement dissimulée. Un geste et il en est fini de lui.


_________________
On a frolé la vie!
Parce que quand on est accro, même si ça fait mal... Parfois ça fait encore plus mal de décrocher. @Fight Club ≈ Grey's anatomy©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Elric Marbh
we pledge ourselves to the goddess

avatar
Messages : 633
Pseudo : Weakness
Avatar : Alfred Enoch
Crédits : LUCI452
Double compte : Caleb Westfall, Cain Killingworth
Image :
Âge : 25 ans de rire, de fuite et de mort.
Statut civil : Célibataire, les gens proches sont les plus dangereux.
Occupation : Ecouter de la musique, une évasion plus qu'une occupation.
Élément : L'air, une force tranquille qui te correspond tout à fait.
Date d'inscription : 22/01/2016

TO KNOW MORE
Relations:

MessageSujet: Re: Snitch Bitch   Mer 9 Mar - 16:55


Astrée & Elric
Snitch Bitch

La face livide d'un cadavre collé sur ta tête, tu ressens toujours la fatigue due au manque de sacrifice à la mère. Offrande ratée par une erreur stupide, ne pas prévoir qu'un clodo puisses mourir avant que toi tu le tues, avant de kidnapper maladroitement une chasseuse prête à bondir une fois libre. Et finalement, son pote, l'autre chasseur est parvenu à planter une lame entre tes omoplates, te laissant une belle blessure encore douloureuse malgré les semaines écoulées, la bêtise de croire les simples humains inoffensifs. Le manque d'énergie et la souffrance mit à part, la journée se passe bien, les derniers clients viennent de remplir les papiers pour ton prochain enterrement, quittant le funérarium pour te laisser seul avec tes morts. Le silence complet pèse sur toi alors que tu ressasses encore le passé, te laissant plonger dans des réflexions plus joyeuses les unes que les autres. La prochaine pleine lune approche enfin, même si tu dois tuer la joie de retrouver ta forme habituelle n'est en rien un mal. Tu as presque honte d'avoir hâte et pourtant ta victime est déjà prête, tu sais où la trouver le soir même ainsi qu'un autre déchet de l'humanité, au cas où tu devrais en changer rapidement. Alors que tu plonges plus profondément dans tes pensées sanguinaires, ta main distraite tente d'allumer la musique sur ton portable quand un fil mortel serre ta gorge, alors qu'une poitrine féminine s'appuyer sur ton dos, répandant des mots assassins à tes oreilles. La terreur perle sur ton front, un sourire mortuaire presque fou aux lèvres, tu repenses à tout ce que tu as fait pour en arriver là. Combien de temps tu t'es questionné sur la question de savoir si oui ou non tu dois mourir pour sauver les autres. Une réponse évidente, mais tu n'as jamais réussi à sauter le pas. Prenant comme pénitence de cacher votre monde aux yeux des humains encore innocents, brulant les cadavres abandonner après les longues nuits observées par la reine ronde. Passant des heures à effacer la moindre trace de vos sacrifices pour finir avec une question aussi simple ‘Pourquoi peux-tu vivre'. Simplement parce que tu les protèges tous, tu mérites de vivre. Alors qu'eux n'ont jamais rien fait pour toi. "Parce que je sais où trouver des sorciers." Les syllabes traitresses extirpées de ta trachée en boule. Il est temps d'arrêter d'être toujours celui qui sert aux autres, d'être la victime, de souffrir pour une peine déjà bien asses payer, marre d'être Elric Marbh, le croque mort serviable, non, aujourd'hui tout est finit, tu viens de changer ton destin en quelques mots. "Lâche-moi, je peux te donner des noms."  La terreur dans la gorge tu feins d'être sûr de toi alors que la signature du contrat n'est toujours pas posée. Sans nom elle ne peut pas te croire, tu ne donnes pas les noms de ceux que tu apprécies, loup ou sorciers, ceux que tu aimes vivront malgré leur défaut, mais désormais, ceux qui t'ont traité comme moins que rien, ceux qui t'ont insulté, ceux qui le mérite mourront par le biais de cette chasseuse encore inconnue pour peu qu'elle te fasse confiance. Brisant des années de courage chevaleresque, tu prends enfin consciences qu'on ne peut sauver tout le monde, la vie sur le fil du rasoir tu vois comme personne ne viendras te sauver. Le monde est injuste et pour une fois tu peux devenir le maitre du jeu, pouvant enfin vivre librement sans te soucier de la vie de chacun. Grâce à elle, ta vie va devenir celle que tu as toujours voulue, calme, reposante, sans personne à surveiller.


_________________

You know that the past is never dead
milady and athos ⊹ i want to be as i was once with you. just to feel hope instead of this deadness in my heart. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Astrée Harkwood
we hunt those who hunt us

avatar
Messages : 431
Pseudo : VOYOU.
Avatar : Kaya Scodelario
Crédits : avatar @juice | Signature @ Alaska
Double compte : Iseult, Théïa et Eithne
Image :
Âge : Vingt année qui glisse sur le fil du temps.
Statut civil : Tu vises et le touche en plein cœur, c'est pas l'amour, c'est la mort.
Armes de prédilection : Un médaillon inlassablement autour de cou qui se change en une chaîne d'acier tranchant. Sans oublier tes précieux desert eagle dont les balles sont empoisonnées.
Date d'inscription : 15/01/2016

TO KNOW MORE
Relations:

MessageSujet: Re: Snitch Bitch   Lun 14 Mar - 12:00


Elric & Astrée
Snitch Bitch


Tu sens son corps battre furieusement à l'intérieur de sa poitrine, son corps se soulève par les battements irréguliers et probablement douloureux qu'un tel contact lui impose. Tu es venu le cueillir dans sa zone de confort, alors qu'il ne s'y attendait pas. Il aurait pu te résister, tenter de se battre, prendre les armes et implorés sa mère la lune pour qu'elle lui vienne en aide. Il restait pourtant sous ton emprise, tremblant de peur à l'idée que tu ne lui arraches la vie. Parce que je sais où trouver des sorciers. Proposition étrange qui fait écho dans tes pensées. Tu ne t'étais pas attendus à ce qu'il dépose les armes si facilement, en te servant sur un plateau d'argent les noms de quelques misérables créatures de son espèce. Ce n'était que des noms, cela ne révélait pas ce qu'ils étaient et le danger qu'ils représentaient. Mais à l'instar des sorcier, les chasseurs en revenaient toujours au meurtre sanguinolent, il en revenait toujours à arracher des vies innocentes pour céder au caprice d'un astre.  Lâche-moi, je peux te donner des noms. Tu hésitais quelques secondes. Quelques secondes seulement. Tu libérais sa gorge de ton arme, mais le poussait brutalement contre le sol pour déposer un pied contre sa gorge. Juste le temps de le maintenir au sol et de lui coller un de le mettre dans le viseur de ton desert eagles. Tu ne crois quand même pas que je vais faire confiance à une vulgaire balance dans ton genre. La noirceur de ton regard restait plaqué sur sa personne. S'il était capable de vendre les siens, il était peu probable que tu puisses te fier à lui, il te trahirait dés que l'opportunité se présenterait, pour sa misérable existence, ou une raison tout aussi bancal. Tu ne voyais en lui qu'une créature lunaire dont l'humanité n'était rien de plus qu'un cafard. près à vendre père et mère pour survivre dans un monde putride. Qu'est-ce qui me dit que tu vas pas essayer de m'attirer dans un piège? Hein? De ce que je peux voir, t'es pas vraiment la confiance incarné. C'est tellement plus facile de s'en prendre à des innocent... Mais dés que ça te pointe avec une arme, là, ça devient un peu plus compliqué. Tu distilles la haine dans chacun de tes mots. Tu le méprises, lui et tout ce qu'il représente. Tu appuie un peu plus contre sa gorge, une impulsion de ton pied contre sa jugulaire, pression douloureuse, mais pas dangereuse. Il me semblait que tu voulais parler. Alors vas-y, je t'écoutes...


_________________
On a frolé la vie!
Parce que quand on est accro, même si ça fait mal... Parfois ça fait encore plus mal de décrocher. @Fight Club ≈ Grey's anatomy©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Elric Marbh
we pledge ourselves to the goddess

avatar
Messages : 633
Pseudo : Weakness
Avatar : Alfred Enoch
Crédits : LUCI452
Double compte : Caleb Westfall, Cain Killingworth
Image :
Âge : 25 ans de rire, de fuite et de mort.
Statut civil : Célibataire, les gens proches sont les plus dangereux.
Occupation : Ecouter de la musique, une évasion plus qu'une occupation.
Élément : L'air, une force tranquille qui te correspond tout à fait.
Date d'inscription : 22/01/2016

TO KNOW MORE
Relations:

MessageSujet: Re: Snitch Bitch   Mar 15 Mar - 20:22


Astrée & Elric
Snitch Bitch

L'idée aussi alléchante que fugace délivré de tes lèvres, tu espères qu'elle te lâche malgré le regret d'avoir pensé à vendre tes semblables, même si tout t'indique que tu dois le faire, ta conscience te hurle que non. Le temps en suspens, la goutte peureuse glisse sur le côté de ta tête avant de tomber sur le sol. Le temps d'une respiration, le fil meurtrier quitte ta gorge, laissant la chasseuse te clouer au sol, écrasant ta gorge d'une botte sale. Du coin de l'œil, tu vois enfin son visage, affichant un sourire imaginaire, tu comprends enfin pourquoi elle est là, une simple vengeance, blessé dans son amour propre, le mauvais sacrifice revient te tuer, ironique. Alors que tu réfléchis à comment elle a bien pu te trouver, sans la revoir en ce jour fatidique, l'enterrement de sa sœur où a eu lieux votre première rencontre, la chasseuse t'insulte d'une vérité blessante. Tu n'es qu'un traître si tu es capable de donner des noms, tu es capables de la piéger, presque un compliment pour une personne ayant déjà du mal à trouver un sacrifice comme toi. La noirceur de son regard ne t'étonnes pas, il te touche, t'effleure délicatement avant de te transpercer de toute part, plus grande humiliation que t'avoir son pied sur ton faible corps, il te renvoi des années en arrière, le jour de sa mort, la rage au ventre. Tu te tais, sachant ta vie entre ses mains. Écoutant sa question, tu comprends qu'elle n'a aucun regret à tuer, tu le vois dans ses agissements, dans ses paroles, elle n'est pas mieux qu'un sorcier ou un loup. Pendant qu'elle pointe son arme sur toi, elle te demande de parler alors qu'elle n'accepte pas ta confiance, c'est juste stupide.  "Pourquoi te le dire, tu me tuerais après. Tu aimes tuer non ? Tu n'as jamais regretté un mort que tu as toi-même causé ? Une soeur ? Un frère ? J'ai déjà tué ma sœur." Un aveux jamais fait à personne, penchant plus contre toi que pour toi. « Je suis un des rares sorciers à comprendre l'importance de la vie, à ne pas tuer sans pitié, je regrette chaque mort. Donc pourquoi me regardes-tu comme ça, alors que tu tues comme moi, à chaque pleine lune ? Pourquoi, moi je te ferais confiance alors que tu me pointes avec ton arme ? Je suis sans défense, sans pouvoir parce que j'ai raté mon sacrifice. Tu es définitivement ma plus grande erreur, alors tue moi et perd un allié de poids » Une mort courageuse. Ton laïus finis, tu en as peut-être trop dit, maintenant elle va te tuer. Tu fermes les yeux en attente du coup de feu final. Apportant la paix dans ton monde, tu vas peut-être enfin retrouver ta sœur et pouvoir rencontrer ta mère. Encore une fois, tu restes fidèle à toi-même, vivant en victime, mourant en victime. Pendant un moment, tu as cru pouvoir contrôler ta vie, enfin avoir un peu de pouvoir, mais même ça, on te le prend. Croyant avoir signé ton arrêt de mort, tu souris bêtement, autant te montrer brave une fois dans ta vie, malgré que ce soit pour mourir. En y réfléchissant bien, tu veux vivre, maintenant tu le sais, tu veux vraiment vivre, mais tu n'y peux plus rien. Maintenant, tu te laisses porter jusqu'à ta funeste fin.


_________________

You know that the past is never dead
milady and athos ⊹ i want to be as i was once with you. just to feel hope instead of this deadness in my heart. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Astrée Harkwood
we hunt those who hunt us

avatar
Messages : 431
Pseudo : VOYOU.
Avatar : Kaya Scodelario
Crédits : avatar @juice | Signature @ Alaska
Double compte : Iseult, Théïa et Eithne
Image :
Âge : Vingt année qui glisse sur le fil du temps.
Statut civil : Tu vises et le touche en plein cœur, c'est pas l'amour, c'est la mort.
Armes de prédilection : Un médaillon inlassablement autour de cou qui se change en une chaîne d'acier tranchant. Sans oublier tes précieux desert eagle dont les balles sont empoisonnées.
Date d'inscription : 15/01/2016

TO KNOW MORE
Relations:

MessageSujet: Re: Snitch Bitch   Sam 19 Mar - 12:46


Elric & Astrée
Snitch Bitch


Pourquoi te le dire, tu me tuerais après. Tu aimes tuer non ? Tu n'as jamais regretté un mort que tu as toi-même causé ? Une sœur ? Un frère ? J'ai déjà tué ma sœur. Furieuse pulsion de mort. Tu as sa vie entre les mains et d'une certaine façon, cela te procure une sensation curieuse de puissance et de contrôle. L'adrénaline parcours délicieusement tes veines, répandant son venin exquis et savoureux, insufflant l'impression d'avoir braver la mort, d'avoir survécu. Tu as obtenu un revanche avec bien trop de facilité et pourtant, elle gonfle ton cœur d'une joie immense.La perspective d'éliminer une de ses créatures aussi facilement est agréable et d'une certaine façon, c'est réconfortant. Sa question demeure en suspend alors que ton souffle s'emballe.  Je suis un des rares sorciers à comprendre l'importance de la vie, à ne pas tuer sans pitié, je regrette chaque mort. Donc pourquoi me regardes-tu comme ça, alors que tu tues comme moi, à chaque pleine lune ? Pourquoi, moi je te ferais confiance alors que tu me pointes avec ton arme ? Je suis sans défense, sans pouvoir parce que j'ai raté mon sacrifice. Tu es définitivement ma plus grande erreur, alors tue moi et perd un allié de poids Tu l'écoutes. Ses lèvres se mouvent, prononçant tes mots presque censée pour une créature dans son genre. Tu as presque de la peine pour lui, presque de la peine pour sa misérable carcasse qui semble coincé dans une vie qui ne lui correspond pas.  Ça te trouble, l'humanité qui se dégage d'eux, parce que tu as du mal à croire qu'un être humaine puisse infligé autant de tourment, autant de haine et de massacre... Même pour une l'une. Tu n'arrives pas à comprendre, même si c'est instinctif, même si c'est plus fort qu'eux, comment peuvent-ils choisir de tuer pour rester en vie. Ça te dépasse. Chaque mort que tu as arrachés a été réfléchie, a été la réponse a un acte ignoble. Et celui qui se trouvait sous ton emprise avait prouvé qu'il n'hésiterait pas à punir l'humanité. Non. Je n'ai regretté aucune des créatures qui sont mortes entre mes mains, parce que chacune d'entre elles avaient bafoué l'humanité. Si tu regrettais réellement ces vies innocentes arrachés, tu aurais mis fin à ton existence pitoyable depuis bien longtemps. Tu es bien pire que n'importe lequel d'entre eux, tu te planques derrière des pseudos principes alors que tu n'es qu'un foutu égoïste qui crève de trouille à l'idée de mourir. Si tu détestes réellement ta condition, donne moi les noms sans te soucier de ce qui t'arrivera. Froide, hautaine et implacable, tu gagnes en assurance à chaque fois que tu endosses le costume des chasseurs. Digne représentante de ta famille, digne représentante de la lignée des Harkwood. Tu appuies encore d'avantage sur sa jugulaire pour lui arracher un cri douloureux, avant de relâché un peu la pression, sans pour autant le défaire de cette étreinte imposée. Tu savorues cet instant. Tu as sa vie entre les mains et tu t'en délectes sans même t'en cacher... parce que tu sais que si tu le lâche, il continuera à tuer.


_________________
On a frolé la vie!
Parce que quand on est accro, même si ça fait mal... Parfois ça fait encore plus mal de décrocher. @Fight Club ≈ Grey's anatomy©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Elric Marbh
we pledge ourselves to the goddess

avatar
Messages : 633
Pseudo : Weakness
Avatar : Alfred Enoch
Crédits : LUCI452
Double compte : Caleb Westfall, Cain Killingworth
Image :
Âge : 25 ans de rire, de fuite et de mort.
Statut civil : Célibataire, les gens proches sont les plus dangereux.
Occupation : Ecouter de la musique, une évasion plus qu'une occupation.
Élément : L'air, une force tranquille qui te correspond tout à fait.
Date d'inscription : 22/01/2016

TO KNOW MORE
Relations:

MessageSujet: Re: Snitch Bitch   Lun 21 Mar - 19:27


Astrée & Elric
Snitch Bitch

L'attente de la mort n'en finis pas, aucun bruit, aucune détonation avant qu'elle n'ouvre la bouche, voulant des noms, t'offrant un espoir minime de ne pas voir ta vie finir maintenant alors qu'elle n'en a aucune envie. Renvoyant ton reflet à chaque mot prononcé par la chasseuse, t'accusant d'avoir souillé l'humanité, confirmant ta crainte la plus terrible, tu dois mourir, pire qu'eux, tu n'es qu'un fuyards, t'appâtant pour que tu donnes les noms déjà aux bords de tes lèvres. "Oui je sais déjà tout ça !" La colère agitant tout ton corps, les larmes coulent sur ta peau noircie de rage, son pied écrase ta gorge, ajoutant une douleur lancinante à celle déjà violente dans ton dos. Un cri de douleur, alors que ton âme se fait torturer. La chasseuse est douée de ses mots comme de ses poings, ouvrant une plaie purulente. Tu n'as pas choisi d'être un monstre, tu nais comme ça, la Lune ne t'a pas demandée ton avis, elle ne t'a jamais demander ce que tu préfères entre ta vie ou celle de ta famille, si tu meurs aujourd'hui, ils seront morts pour rien et leur vie à eux compte plus que n'importe laquelle à tes yeux, surtout la tienne. Te cacher derrières des principes douteux, te croyant mieux que les autres alors que tu ne fais que de recommencer, encore et encore, une punition à tes yeux, une punition méritée de part tes actes, mais c'est la Lune, ta mère, elle t'oblige, elle t'oblige, tu n'y peux rien, jamais, tu ne peux pas vivre sans tuer, tu ne peux pas mourir sans tout bruler, tu ne peux pas tuer sans pleurer, rien, aucun choix, tu meurs peu à peu, chaque jour de ta misérable vie."Ok, tu as raison. Je te dirais tout, tout leurs noms, mais après, tue-moi, s'il-te-plait, fait ce dont je n'ai pas été capable." Lente supplication, tu n'es plus que l'ombre de la mort, une larve sans pareille, humilié sur le sol de ton funérarium, de ta propre maison, la chasseuse te surplombe. Quelque chose se brise en toi quand tu lui donnes raison, les barreaux d'une cage longtemps fermé, pourtant rien ne ressort, plus de sentiment, aucune rage, aucune douleur, aucun regret, juste l'envie de te laisser aller à la mort, de rejoindre l'enfer où une place de choix t'attend. "Thaddeus Killingworth." Premier nom, plein d'autre te sont venus à l'esprit, pourtant c'est lui qui est sorti en premier, sautant de tes lèvres comme souhaitant sa mort alors qu'il ne t'a jamais rien fait de mal, au final. Tu attends l'approbation de ton bourreau pour continuer la longue liste qui attend. Soumis encore une fois, utiliser par quelqu'un, tu n'es qu'un jouet pour la vie et ses habitants. Tu te sens idiot d'avoir crus pouvoir mener la danse une seule fois dans ta vie, un visage dément coller sur le sol, tu admires presque la facilité déconcertante dans laquelle les personnes qui t'entourent t'asservisses aux moindres de leurs caprices.


_________________

You know that the past is never dead
milady and athos ⊹ i want to be as i was once with you. just to feel hope instead of this deadness in my heart. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Astrée Harkwood
we hunt those who hunt us

avatar
Messages : 431
Pseudo : VOYOU.
Avatar : Kaya Scodelario
Crédits : avatar @juice | Signature @ Alaska
Double compte : Iseult, Théïa et Eithne
Image :
Âge : Vingt année qui glisse sur le fil du temps.
Statut civil : Tu vises et le touche en plein cœur, c'est pas l'amour, c'est la mort.
Armes de prédilection : Un médaillon inlassablement autour de cou qui se change en une chaîne d'acier tranchant. Sans oublier tes précieux desert eagle dont les balles sont empoisonnées.
Date d'inscription : 15/01/2016

TO KNOW MORE
Relations:

MessageSujet: Re: Snitch Bitch   Mer 30 Mar - 9:27


Elric & Astrée
Snitch Bitch


Oui je sais déjà tout ça ! Le sorcier a beau savoir, cela ne change rien à ce qu'il est et au danger qu'il représente. Il a beau savoir, cela ne change rien aux actes barbares qu'il commet sous la protection d'une divinité égoïste et manipulatrice. Il n'y a aucune logique, aucune pitié pour ces sorciers qui prétendent détester leur condition, mais qui continuer de tuer, de perpétuer leur abomination alors qu'ils pourraient les sauver en s'arrachant leur propre vie. Incompréhension. Ils sont les défenseurs d'une cause qui ne s'applique qu'aux autres. Ok, tu as raison. Je te dirais tout, tout leurs noms, mais après, tue-moi, s'il-te-plait, fait ce dont je n'ai pas été capable. Ton rire éclate. Franc et blessant. Ton rire éclate, transpirant sur l'ironie de cette prestation grotesque. Le sorcier est en prise avec ses émotions. Il souffle le froid et le chaud, incapable de réussir à penser tant la pression que tu lui imposes est désarmante. Il n'est devenu qu'une vulgaire marionnette, pitoyable, incapable d'assumer ses actes, incapable de s'arracher la vie au profit de l'humanité. Et ces supplications ne font que t'agacer, appuyant sur sa médiocrité. Il n'est même pas capable d'être un homme, de faire ses propres choix, il préférerait te voir accomplir son destin, par qu'il est dépourvu de courage. Tu n'as même pas pitié pour cette abomination, non, tu veux le voir se morfondre dans cette vie de souffrance, non, tu veux le voir se débattre contre ses pulsions, ses instincts et le blesser à chaque fois qu'il bafouera l'humanité. Tu veux qu'il tombe... Mais tu veux que sa chute soit lente et douloureuse... Parce qu'au delà de la créature, il n'est même pas l'ombre d'un homme.  Thaddeus Killingworth. Tu le relâches, non sans lui administrer un coup de pied dans son flanc droit. Tu lui arraches un hurlement douloureux. Pour la haine qu'il t'inspire, mais aussi pour le nom qu'il vient de te cracher. La tâche s'annonce bien plus difficile que tu ne l'aurais imaginé... parce que ce nom là est étroitement lié à ta famille, parce que ce nom là a souillé le tient et celui de ton meilleur ami. La haine de Cain pour son cousin n'en est que plus compréhensible. Pensive, tu détournes ton regard de lui brièvement avant de t'abaisser vers sa carcasse minable. Tu veux la bonne nouvelle? Tu vas vivre. Tu vas vivre pour que tes petits copains puissent découvrir ta trahison. Et finalement tu vas mourir, tu vas mourir sans que je n'ai à me salir les mains. Un sourire carnassier vient fendre tes lèvres alors que tu contemples ton œuvres. C'est la première fois que tu laisses l'un des siens en vie après une confrontation. C'est la première fois que tu te montres clémente... A moins que ta clémence ne soit qu'une ironie, un subterfuge qui dissimule une âme sombre... Avec une pointe de perversité que nul n'a jamais soupçonner.


_________________
On a frolé la vie!
Parce que quand on est accro, même si ça fait mal... Parfois ça fait encore plus mal de décrocher. @Fight Club ≈ Grey's anatomy©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Elric Marbh
we pledge ourselves to the goddess

avatar
Messages : 633
Pseudo : Weakness
Avatar : Alfred Enoch
Crédits : LUCI452
Double compte : Caleb Westfall, Cain Killingworth
Image :
Âge : 25 ans de rire, de fuite et de mort.
Statut civil : Célibataire, les gens proches sont les plus dangereux.
Occupation : Ecouter de la musique, une évasion plus qu'une occupation.
Élément : L'air, une force tranquille qui te correspond tout à fait.
Date d'inscription : 22/01/2016

TO KNOW MORE
Relations:

MessageSujet: Re: Snitch Bitch   Sam 9 Avr - 14:17


Astrée & Elric
Snitch Bitch

Théâtrale, grotesque, ridicule, stupide, inutile, morne et triste, l'histoire de ta vie, l'envie de mourir sans jamais en être capable, penser devoir mourir en remettant la faute sur les autres parce que tu es innocent, le pauvre petit, la brebis galeuse entourée de loup. Son rire sardonique, la force de sa cruauté, elle croit tout savoir de toi, tu te réconfortes dans ses quelques idées alors qu'elle t'arrache la dernière parcelle de ton identité en un coup de pied bien placé dans tes cotes. Accrochés au fait qu'elle aille tord, même sans aucune preuve, tu es toujours la victime, jamais le bourreau. Maintenant victime de ta pire erreur, cette chasseuse te torture, le sentiment de n'être plus rien, la vie ne t'offre rien, tu le comprends enfin alors que ton espoir coule, ce vide sur le sol. Tu ne dis rien, tu écoutes sa prédiction, là, elle a raison, elle dit vrai, mourir sans qu'elle puisse se salir les mains, être pointé du doigt par les autres, qu'ils soient sorcier, loup ou chasseur, tous vont te hair, seul les humains, inconscient de tes tourments peuvent encore te voir comme quelqu'un de vivable, la lueur dans les ténèbres, encore une fois tu jalouses ses être sans pouvoirs. Sans rien dire, tu tentes de voir la jeune sorcière, toujours étalée au sol, tu veux être sûr de ne pas oublier le visage de celle qui te soumet. N'osant pas bouger, tu attends un geste de sa part, un signe, t'autorisant à te relever, à quitter le sol, à reprendre une part d'humanité, même une infime partie de ce qu'elle vient de t'arracher. Son visage te frappe, sourire de requin, la chasseuse prend plaisir à t'apporter le malheur. Te transformer en chien battu, esclave de l'ennemie, crachant sur toutes valeurs plus ou moins juste, pointant du doigt tes alliés, c'est sa faute, sa faute, encore sa faute. Pourtant rien, tu n'es rien, tu ne peux rien face à elle. Croyant voir un signe de libération, tu te relèves doucement, sans gestes brusque, prisonnier de la peur, tu ne veux pas retourner au tapis. "Alors, quoi maintenant ? C'est tout ?" Voix tremblante, presque un chuchotement, prise de droit peut-être trop grande, tu poses ta question, l'incompréhension de son acte, un monstre à sa merci, elle ne demande pas plus, elle ne t'achève pas, cette femme est imprévisible, dangereuse et toxique. Si seulement, cette nuit là, aujourd'hui tes pouvoirs, encore un coup du destin, la prochaine fois, tu vas te préparer, tu vas l'attirer ici à nouveau et la tuer si elle est bête au point de croire que tu n'es pas fort au point de pouvoir la tuer, aujourd'hui non, demain peut-être, dans un mois certain.


_________________

You know that the past is never dead
milady and athos ⊹ i want to be as i was once with you. just to feel hope instead of this deadness in my heart. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Astrée Harkwood
we hunt those who hunt us

avatar
Messages : 431
Pseudo : VOYOU.
Avatar : Kaya Scodelario
Crédits : avatar @juice | Signature @ Alaska
Double compte : Iseult, Théïa et Eithne
Image :
Âge : Vingt année qui glisse sur le fil du temps.
Statut civil : Tu vises et le touche en plein cœur, c'est pas l'amour, c'est la mort.
Armes de prédilection : Un médaillon inlassablement autour de cou qui se change en une chaîne d'acier tranchant. Sans oublier tes précieux desert eagle dont les balles sont empoisonnées.
Date d'inscription : 15/01/2016

TO KNOW MORE
Relations:

MessageSujet: Re: Snitch Bitch   Dim 1 Mai - 10:23


Elric & Astrée
Snitch Bitch


Le sorcier se relevait avec une lenteur exagérée, craignant probablement que tu t'en prennes à lui. Tu exécrais tout ce qu'il était, bien au delà de sa nature sorcière, tu méprisais la personnalité tordue et inachevée de ce garçon dépourvu de loyauté. Il te dégouttait. Il n'était qu'une vulgaire petite chose, rampant pour sauvegarder ce semblant d'existence. Tu ne comprenais même pas comment il arrivait à se regarder dans une classe, à continuer à vivre. Alors, quoi maintenant ? C'est tout ? Tu haussais les épaules alors que tu te redressais pour t'éloigner de sa misérable carcasse. Je te l'ai dis, tu vas poursuivre ta pitoyable petite vie en apprenant à vivre avec ta trahison. Et Peut-être que tes petits copains te buteront rapidement. humanité désabusé. Tu savais qu'ils n'étaient pas tous comme cela, mais c'était tellement plus facile de le penser. Tu rengainais tes armes, vigilante, tu n'oubliais pas qu'une créature de la lune se trouvait en face de toi, tu n'oubliais pas qu'il était l'ennemi et que malgré ses confessions, ils pouvaient se retourner contre toi, à tout moment. Ses confessions. Le nom qui avait franchi le seuil de ses lèvres. Incertitude oppressait ta poitrine, parce qu'une fois de plus, l'ennemi s'était infiltré dans ton existence, menaçant ceux que tu chérissais. Et la pensée que ta cousine ait pu l'épargner s’immisça sournoisement dans tes pensées, gâchant cette prétendue loyauté que tu prêtais au tiens... Et si elle l'avait épargné lui, pour combien d'autre avait-elle été capable de fermer les yeux? Peut-être qu'elle ne savait pas. Tu t'accrochais à cette illusion stupide, refusant une évidence qui ruinerait tes belles certitudes. Tu t'éloignes à reculons, tu prends la sortie, plantant à nouveau ton regard sur l'être insignifiant qui se trouvait à ta merci, aujourd'hui. Tu ne ferrais pas l'erreur de le sous estimer. Il demeurait un danger, il te l'avait prouver lorsqu'il avait réussi à t'embarquer dans cette foret dans le but de te sacrifier. A ta place je disparaîtrais... bye. Salutation d'une ironie cuisante, alors que tu passes le seuil de la porte, que tu repars aussi rapidement que tu n'étais venue.


_________________
On a frolé la vie!
Parce que quand on est accro, même si ça fait mal... Parfois ça fait encore plus mal de décrocher. @Fight Club ≈ Grey's anatomy©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Snitch Bitch   

Revenir en haut Aller en bas
 

Snitch Bitch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHAT'S A GOD TO A NONBELIEVER? :: glencullen & dublin :: les grands domaines :: Cimetière-