membres du mois

Elrich Marbh & Augustus O'Callaghan



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
fermeture du forum
Toutes les informations se trouvent ici.
Merci d'avoir fait vivre le forum si longtemps.

Partagez
 

 all this bad blood here. (killingworth siblings)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Clarissa Killingworth
we hunt those who hunt us

Clarissa Killingworth
Messages : 747
Pseudo : ganseys (kat).
Avatar : zoey deutch.
Crédits : av/ faust, icons sign/ kush coma.
Double compte : isadora agallon, la reine de beauté.
Image : all this bad blood here. (killingworth siblings) Tumblr_o76nlpFs5v1qhbeyao4_400
Âge : dix-neuf années qu'elle partage avec sa fausse jumelle, ciara et qui s'écoulent brutalement. dix-neuf années qu’elle s’éloigne de la petite fille qu’elle était avant le drame, avant la trahison et la mort. les mains immaculées se souillent, le coeur perd l’espoir, la légèreté d’autrefois.
Statut civil : célibataire, elle fuit l'amour, préfère s’égarer le temps d’un instant bref dans des étreintes inconnues.
Occupation : jolie stagiaire aux airs naïfs, elle s'est confortablement installée dans le poste de police de glencullen et plus particulièrement dans leurs archives.
Armes de prédilection : mis à part son corps qui est une arme à part entière, clare a une nette préférence pour les armes blanches. notamment son tashi ainsi que ses karambits, qui, avec son agilité, forment une combinaison mortelle entre ses mains.
Élément : mémoire effacée, souvenirs oubliés, pouvoirs mis sous verrou, clare ignore tout de ce qu'elle est véritablement; la nature de son vrai élément instaure en elle une peur d'enfant, terrible.
Date d'inscription : 16/01/2016

TO KNOW MORE
Relations:

all this bad blood here. (killingworth siblings) Empty
MessageSujet: all this bad blood here. (killingworth siblings)   all this bad blood here. (killingworth siblings) EmptyMar 26 Jan - 2:58


❊❊❊
"but those are the days that bind us together, forever
and those little things define us forever, forever
all this bad blood here, won’t you let it dry?
it’s been cold for years, won’t you let it lie?"

ft/ killingworth siblings.

la solitude.
elle la sentait s’immiscer dans son quotidien. délicatement, prendre place entre les heures de travail un peu trop longues, dans le silence qui se formait entre deux phrases inachevées et à travers l’absence des relations humaines ; toutes ces facettes de sa vie, qui formaient le train-train de clare. mais elle n’avait jamais eu besoin de personne. je n’ai besoin de personne. promesse, espérance, faite à soi-même, petite fille abandonnée, détachée brusquement de sa routine, de sa vie où seul lui importait le retour de ses parents lorsque la nuit venait guetter sa fenêtre.

je ne laisserai pas ciara seule. aussi. et elle ne l’avait pas fait. aujourd’hui encore, elle fuyait se refugier dans le repère éthéré de sa jumelle, dès son masque retombé, sa journée de stagiaire achevée. elle partait se perdre entre les pages d’un livre inconnu, qui lui ouvrait les portes d’un monde nouveau. loin de ses problèmes, loin de ses maux, loin de misty et de thaddeus. là, où elle s'effaçait doucement, là, où elle laissait sa place à quelqu’un d’autre. refuge inespéré, sanctuaire chimérique. les mots l’absorbaient, la tiraient aux profondeurs nouvelles jusqu’à ce que des voix ne la sortent de sa lecture. jusqu’à ce qu’elle soit redevenue clarissa. clarissa assise près de la fenêtre, avec un ouvrage coincé entre les doigts. clarissa avec une tasse vide comme seul compagnon de table. il était tard et elle n'était pas sûre de combien des minutes, des heures, des journées avaient pu s’écouler depuis qu’elle était arrivée ici. son regard se porta mécaniquement à la silhouette de sa soeur, toujours derrière son comptoir, toujours à s’occuper des autres, malgré le calme offert par cette soirée. les clients n'étaient pas nombreux ; peu s’osaient à braver le froid qui s'était installé à glencullen. ses prunelles curieuses parcouraient les gens amassés dans la courte file d’attente puis entre les étagères. s’arrêtèrent brusquement sur une chevelure familière, s’écarquillèrent à l’identité de la personne.
elle l'avait reconnu.
bien-sûr qu’elle reconnaîtrait son propre monstre.
bien-sûr qu’elle reconnaîtrait son frère. thaddeus.
il l’avait hanté pendant toute son enfance. elle pourrait toujours savoir que c’est lui. qu’importe les circonstances. les yeux fermés, dans le noir, sans ses sens en alerte. toujours. thaddeus. prise d’un soudain haut le cœur, elle ne pouvait pas s’empêcher de rester muette, figée dans le temps. figée dans les souvenirs, qui réapparaissaient progressivement dans les instants où elle se sentait incapable de bouger. incapable de dire, de faire quelque chose. thaddeus. elle savait qu’il était dans le coin, savait qu’ils allaient se croiser à un moment ou un autre. un moment qu'elle aurait voulu provoquer d'elle-même et non pas par le destin. elle n'était pas prête. inopinément, elle n'était pas prête pour ces retrouvailles. ça ne l'empêchait pas de sortir de sa léthargie en le voyant aussi près de ciara. not her. god, not her too. elle ne pouvait plus réfléchir flegmatiquement. elle oublia que ciara était capable de se défendre. elle revoyait misty, misty et le sang, le sang sur le sol, le sang sur ses doigts, le sang sur ses genoux. soudainement, tout son être s'anima. les émotions affleurèrent, les membres se bougèrent. clarissa se retrouva aux côtés de sa jumelle en quelque mouvements alarmés, sa main déjà posée à sa ceinture où se dissimulait une dague, celle qui ne la quittait jamais. thaddeus ne semblait pas les avoir aperçues, pour l’instant, ce qui la soulagea superficiellement. elle paniquait, faisait tout de travers. « sorry, i just need her for a sec. » qu’elle lança à la prochaine personne qui attendait de faire ses achats. elle attrapa la main de sa sœur et la tira un peu plus loin, dans l’arrière-boutique. avec le peu de temps qu’elles avaient, clare se retourna vers l’autre demoiselle et l’attrapa par les épaules, plantant ses yeux dans les siens. « thaddeus is here ! he’s, he’s actually here ! do you have your weapons ? » elle ne savait pas comment elles allaient réussir à… à quoi ? le tuer au milieu de books&coffee ? cette idée lui semblait absurde, subitement. et son affolement, ponctué d’une rage qui n'était jamais loin quand ça concernait son frère lassa place à l’exaspération face à sa propre bêtise. un soupir s’extirpa de ses lèvres. elle réfléchissait à toute vitesse. « i guess we… we’ll have to confront him later. there’s too many people here, even at this hour… just play the surprised, happy un mot qu'elle marmonna entre les dents card. i guess. » les voix s'élevaient de derrière la porte, impétueuses, signalant que leur temps était écoulé. un regard partagé avec la rousse, ainsi qu’une grande inspiration accentuée des okay, okay, okay et elle sortait de son abri. un sourire pittoresque lui dévorant les lèvres. il était temps de retrouver l’un de ses nombreux masques. et après, elle allait pouvoir le tuer.

_________________

and then for better or worse you’ll turn, unable to resist, though try to resist you still will, fighting with everything you’ve got not to face the thing you most dread, what is now, what will be, what has always come before, the creature you truly are, the creature we all are, buried in the nameless black of a name.

fragments:
 


Dernière édition par Clarissa Killingworth le Lun 22 Fév - 23:07, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


all this bad blood here. (killingworth siblings) Empty
MessageSujet: Re: all this bad blood here. (killingworth siblings)   all this bad blood here. (killingworth siblings) EmptyMar 26 Jan - 4:06

seconde après seconde, minute après minute, heure après heure, elle répète les mêmes mots. les mêmes courtoisies et politesses, elle prend les commendes, lance des sourires plus ou moins forcés. elle remplit les tasses, les débarrasse. elle arrête son esprit pour se concentrer sur son travail. mais son regard perçant se pose à chaque minute qui passe sur l'horloge qui surplombe le comptoir. comme si regarder l'aiguille tourner allait la faire accélérer. « hum hum two dark coffees and a mocha. got you. you can just go sit down, it'll arrive in a few minutes. yeah, thanks ! » et le discours, encore et encore. comme si les habitants avaient décidé de ne jamais arrêter de boire du café. mais quand elle regarde autour d'elle, qu'elle y réfléchit un peu, elle se rend compte qu'il y a finalement beaucoup moins de monde que d'habitude. mais elle se sent personnellement beaucoup plus fatiguée. elle hausse un sourcil, puis secoue la tête. elle congédie d'un souffle sa lassitude, et se remet au travail. elle observe du coin de l'oeil sa sœur jumelle, qui est arrivée il y a un petit moment déjà. elle lit, silencieuse. et clarissa lui paraît étrangement humaine, comme ça. sa sœur, plongée dans son bouquin, semble oublier de porter sa façade d'acier. et ciara fait en sorte que personne ne découvre son secret. que personne ne se rende compte que la façade n'est rien de plus qu'une façade, un masque que les jumelles killingworth ont été dans l'obligation d'avoir. elle a envie d'aller lire, aussi, ciara. mais elle ne peut pas. elle veut gagner son propre argent, la dépendance c'est pas son truc. et avec les cours, il faut bien travailler à côté. et le café l'a embauchée, alors elle l'a adopté. ciara, elle a beau se plaindre, rouspéter contre l'heure qui semble s'être figée, elle aime son travail. elle aime l'odeur du café moulu, du café noir, du café au lait, du thé ou des croissants chauds. elle aime savoir que les livres viellent sur elle. que des mots et des histoires l'entourent. elle aime savoir qu'à chaque pause, elle peut prendre un livre sur une étagère et se laisser porter par le récit. oublier momentanément les tracas de sa vie. puis, au fond, elle aime le contact humain, sourire aux gens, et parfois même échanger des numéros. elle aime qu'ils repartent un sourire sur le visage. ciara la pas gentille est finalement bien trop aimable pour être une chasseuse. ou alors pas assez, qui sait. après tout, c'est bien pour ça qu'elle chasse : pour que les gens à qui elle sert un café brûlant tous les matins ne finissent pas mordus ou assassinés tels de vulgaires sacrifices.
plongée dans ses milles pensées, elle ne voit pas sa sœur arriver par derrière. l'expression peinte sur le visage de cette dernière est indescriptible, et ce n'est sûrement pas son masque habituel. non, clare a quelque chose. quelque chose d'étrangement expressif mais assez incompréhensible. pour peu, ciara prendrait ça pour de la surprise. mais sa sœur a les choses sous contrôle, pas vrai ? « sorry, i just need her for a sec. » ciara ne comprend pas, mais se laisse faire sans piper mot. les deux se dirigent vers un recoin où personne ne va jamais. du moins, personne n'y est. et le coup lâche. sans prévenir. « thaddeus is here ! he’s, he’s actually here ! do you have your weapons ? » ciara la regarde. se tait. ne dit rien. ciara comprend, mais il lui faut du temps. cinq secondes, dix, pour réaliser que son frère est dans la boutique. « what do you mean he's here ? » mais elle sait parfaitement ce que sa sœur veut dire. la question est purement rhétorique, ciara n'attend aucune réponse. elle se contente de sortir une lame fine du revers de sa poche et de la montrer à sa sœur. non, elle n'a pas son épée sur elle. mais oui, si combat il y a, elle pourra très bien le mettre hors d'état de nuire.  « i guess we… we’ll have to confront him later. there’s too many people here, even at this hour… just play the surprised, happy card. i guess. » ciara rit. un rire froid, amer. « happy card ? he killed Misty, he killed our sister… how am i suppose to ignore the fact that my biggest wish right know, is to stab him with this ? » elle sort sa lame. encore. mais clare a raison. comme souvent. « alright. » elle reprend ses esprits, souffle un grand coup, range son arme. sort de l'arrière-boutique, sa main frôlant celle de sa sœur. « alright, let's do this. » elle apperçoit la chevelure brune de son frère et se fige, elle s'arrête complètement. elle est paralysée, elle ne peut plus bouger. elle serre la main de clarissa… ou bien est-ce son bras ? cia ne sait plus quoi faire. cia a besoin d'aide, parce que thaddeus est devant elle, thaddeus qui a tué misty, thaddeus qui les a abandonnées, thaddeus ce con. i'm gonna kill this son of bitch.
Revenir en haut Aller en bas

Thaddeus Killingworth
we pledge ourselves to the goddess

Thaddeus Killingworth
Messages : 490
Pseudo : metropolis (steph)
Avatar : grant gustin
Crédits : (avatar @cheap thrills)
Double compte : helios & astoria
Image : all this bad blood here. (killingworth siblings) Tumblr_o9jfbn89FA1qeufx0o2_500
Âge : vingt-six hivers, écorché vif.
Statut civil : coeur à la dérive, âme à l'agonie. il prend ce qui vient, ni plus ni moins.
Occupation : il entretient et entraîne le corps des autres le jour, avant d'aller exposer le sien dans les bars le soir
Élément : les abysses qui étouffent, asphyxient, et détruisent. l'eau, destructrice.
Date d'inscription : 17/01/2016
Age : 23

TO KNOW MORE
Relations:

all this bad blood here. (killingworth siblings) Empty
MessageSujet: Re: all this bad blood here. (killingworth siblings)   all this bad blood here. (killingworth siblings) EmptyLun 1 Fév - 0:48

Cela faisait plusieurs minutes que Thaddeus arpentait le Books&Coffee. Il aimait venir y passer le temps plusieurs fois par semaine, quand son emploi du temps le lui permettait, et que ses amis n'étaient pas là. Aujourd'hui, en l'occurrence, il souhaitait agrandir sa bibliothèque. Ainsi, flânait-il au détour des étalages, à la recherche de la perle rare. Enfant, déjà, il aimait lire. Mais ses parents voyaient en ça une perte de temps, préférant des activités plus physiques, comme les sports de combat. Mais comme tout à chacun, le sorcier avait développé un esprit rebelle comme le reste de ses soeurs, ce grain de folie qui animait l'artiste au fond de lui. Dans son cas, il a fait bien plus que de développer un simple esprit de rébellion. Il finit par trouver un livre, assez gros pour l'occuper tout l'après-midi, et partit rejoindre l'immense file d'attente devant le comptoir. Il rêvait d'un cappuccino, mais le monde croissant qui se trouvait dans le bâtiment risquait de mettre à mal sa patience. Son regard se perdit dans la foule, analysant les auras des passants. Beaucoup de jaune, et un peu de blanc. Aucun loup. Thaddeus sourit. Il n'avait aucune envie de partager son oxygène avec ses créatures immondes, impures. Ces souillures qui infectaient et rongeait le monde. Il fallait croire que les loups n'aimaient pas s'instruire, les sauvages qu'ils étaient.  Il ne fit même pas attention à la furie brune qui déboula sur sa droite, fonçant droit vers l'arrière-boutique, reportant son attention sur son livre, et sur la file toujours aussi grande devant lui. Il soupira, agacé. Finalement, ce fut son tour, et il passa commande, non sans grincer des dents. Mais avant même qu'il n'ait le temps de s'emparer de sa tasse de cappuccino, son regard se porta de nouveau sur l'arrière-boutique, et son coeur loupa un battement. Clarissa. Ciara. Ses soeurs. Il aurait pu les reconnaître n'importe où.  Il ne parvenait plus à respirer, plus à penser. Le sorcier n'avait plus vu ses soeurs depuis dix ans, depuis ce jour fatidique où il avait sacrifié Misty, et où il avait fui. Fui sa vie, sa famille, et un destin funeste.  Que faisaient-elles ici ? L'avaient-elles reconnu ? Etaient-elle là pour le tuer ? Il était presque certain des réponses aux deux premières. Pour la dernière, en revanche, il ne savait pas vraiment quoi en penser. Les Killingworth n'étaient pas connus pour faire dans les coïncidences. Une perspective qui ne le rassurait guère.
Sir ? La voix du barista le tira hors de ses pensées, et il s'empara de son cappuccino, avant de payer pour le tout.  Yes, sorry. Il s'éloigna du comptoir, sans pour autant réagir. Il ne savait pas du tout quoi faire. Thaddeus était perdu, paumé. Ses soeurs avaient grandi en dix ans, et un il étrangla un rire. Ciara, la belle Ciara. Elle ressemblait tant à Misty qu'il aurait pu croire que son esprit était revenu le hanter. Les trois premières années, après sa fuite, avaient été les plus dures. Il ne regrettait pas son choix. Non, ce qu'il regrettait, c'était de les avoir abandonné. De les avoir laissé, ses soeurs, à seulement neuf ans. Elles lui avaient manqué. Mais en dix ans, ce manque s'était tue, mué en de la mélancolie. Instinctivement, son instinct fraternel resurgit, lui qui pensait l'avoir enterré depuis bien longtemps. Il ravala sa fierté, et s'approcha d'elles, pourtant encore sous le choc. Ciara ? Clarissa ? It's been so long. Dix ans. Dix ans, putain. C'était bien trop long. C'était sa faute, tout ça. Il le savait. Mais il n'avait pas eu le choix. Et il referait la même erreur encore, s'il le fallait. What are you doing here ? Une question lui brûlait les lèvres, après tout ce temps, mais il s'abstint.  Thaddeus était en sentier inconnu, et il n'avait aucune idée de la marche à suivre.   

_________________


A cold wind was blowing from the north, and it made the trees rustle like living things. A day will come when you think yourself safe and happy, and suddenly your joy will turn to ashes in your mouth, and you'll know the debt is paid.

shipwhore:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Clarissa Killingworth
we hunt those who hunt us

Clarissa Killingworth
Messages : 747
Pseudo : ganseys (kat).
Avatar : zoey deutch.
Crédits : av/ faust, icons sign/ kush coma.
Double compte : isadora agallon, la reine de beauté.
Image : all this bad blood here. (killingworth siblings) Tumblr_o76nlpFs5v1qhbeyao4_400
Âge : dix-neuf années qu'elle partage avec sa fausse jumelle, ciara et qui s'écoulent brutalement. dix-neuf années qu’elle s’éloigne de la petite fille qu’elle était avant le drame, avant la trahison et la mort. les mains immaculées se souillent, le coeur perd l’espoir, la légèreté d’autrefois.
Statut civil : célibataire, elle fuit l'amour, préfère s’égarer le temps d’un instant bref dans des étreintes inconnues.
Occupation : jolie stagiaire aux airs naïfs, elle s'est confortablement installée dans le poste de police de glencullen et plus particulièrement dans leurs archives.
Armes de prédilection : mis à part son corps qui est une arme à part entière, clare a une nette préférence pour les armes blanches. notamment son tashi ainsi que ses karambits, qui, avec son agilité, forment une combinaison mortelle entre ses mains.
Élément : mémoire effacée, souvenirs oubliés, pouvoirs mis sous verrou, clare ignore tout de ce qu'elle est véritablement; la nature de son vrai élément instaure en elle une peur d'enfant, terrible.
Date d'inscription : 16/01/2016

TO KNOW MORE
Relations:

all this bad blood here. (killingworth siblings) Empty
MessageSujet: Re: all this bad blood here. (killingworth siblings)   all this bad blood here. (killingworth siblings) EmptyLun 1 Fév - 9:56


❊❊❊
"but those are the days that bind us together, forever
and those little things define us forever, forever
all this bad blood here, won’t you let it dry?
it’s been cold for years, won’t you let it lie?"

ft/ killingworth siblings.

« …my biggest wish right know, is to stab him with this ? » elle relâcha les épaules de sa sœur. « i know, cia, believe me, i fucking know. if it was on me, he would be dead already. i would have killed the fucker the last time we saw him. but we don’t have a choice, right now. i don’t want the both of us to end up in prison, ok ? please.. » des demies-lunes se creusaient là où ses ongles rentraient dans sa peau. les poings serrés, clarissa avait l’envie de rire avec ciara, rire pour partager le sentiment acerbe qui lui dévorait les entrailles. elle avait envie de se moquer à la gueule du destin, dédaigneuse. face à cette blague. une blague universelle qu'était de rencontrer son traitre de frère de façon aussi accidentelle.
elle, qui attendait depuis des mois.
elle, qui se languissait dans les ombres pour l’observer ; surveiller avec attention la vie qu’il s'était créé loin de ce qu’il avait laissé derrière,
loin de ce qu’il avait gâché, anéanti. elle, qui l’épiait s’amuser, sourire, se lier avec les autres. vivre comme si de rien n’était, comme s’il n’avait rien fait, comme s’il n’était pas un meurtrier. elle le détestait. un sentiment qui ne partira jamais. tel un post-it impossible à décoller, il lui rappelait ce qu'elle devait faire, l'acte qu'elle avait eu l'envie de commettre depuis que ses parents lui avaient expliqué le sort de misty. et parfois, elle se surprenait à penser et après ? tu le tues et après, tu deviens quoi ? la réponse lui évadait encore à ce jour. « …be careful. please. » elle ne suppliait presque jamais, clarissa. mais elle pouvait le ressentir, tel un craquèlement électrique dans l’air. les changements, les déviations. elle doutait de ce qui les attendait et c'était une chose que clare détestait plus que tout. la brune ne savait pas comment le retransmettre à ciara. ne savait pas comment lui dire qu’elle savait, qu’elle comprenait, qu’elle avait envie de la protéger mais qu’elle ne pouvait pas. la killingworth avait perdu le contrôle de la situation. soudainement, les cartes n'étaient plus dans ses mains. soudainement, elle n'était qu'une joueuse de plus. et thaddeus était son adversaire, dans un combat qu’elle attendait comme le messie. la main de sa sœur tremblait sur son bras, s’accrochait à sa manche comme si c’est une bouée de sauvetage, comme si elle était sur le point de se noyer face à la vision de leur frère. peut-être qu’elle l'était. mais clare ne pouvait qu’entrelacer leurs doigts dans le geste qui leur était familier à toutes les deux. elles devaient être fortes, maintenant, les faiblesses devaient être enfermées, rejetées derrière les façades. « ciara ? clarissa ? it's been so long. » le ténor de sa voix, si différente, si étrangère, lui noua le ventre.
la vérité, c’est qu’elle ne se souvenait pas de son frère.
pendant dix ans, elle devinait, elle rêvait, mais les détails lui avaient échappé. la couleur exacte de ses yeux, la lueur malicieuse qui les habitait, comme si un bout de lune s’y était logé. il était un inconnu. un inconnu qui, jadis, avait pris son cœur fragile de petite fille et l’avait déchiqueté en morceaux, avant de piler ce qu’il en restait. elle le détestait. une émotion qui suintait de ses pores, d’habitude. un sentiment si prééminent que clare savait qu’elle aura du mal à le lui cacher. « hey, thad... », le deus lui resta sur la langue. si elle devait jouer la comédie, alors son prénom entier ne fera pas l’affaire. elle devait être crédible, après tout. « we… ciara works here. » la chasseuse savait exactement ce qu’il voulait dire, qu’avec son interrogation, il environnait glencullen et non pas books&coffee, mais elle ignorait ce qu’elle devait lui répondre. elles n'avaient pas pensé à écrire un scripte, ciara et clarissa, n'avaient même pas songé à une situation plausible où les questions auraient eu le temps de fuser. une erreur, visiblement. elles n'étaient pas prêtes. une inspiration chevrotante lui échappa, tandis que clarissa passa sa main libre dans ses cheveux, en signe nerveux qu’elle se força à exécuter devant son frère pour montrer que hey, tu vois, thaddeus, ta sœur, elle est humaine, elle a des sentiments, elle est nerveuse, elle n’est pas une menace, les vrais chasseurs ne seraient pas aussi expressifs avec le langage de leur corps. et la brunette ne l'était pas, d'habitude, mais ça, son ainé l’ignorait. il ignorait ce qu’il avait laissé se forger en son absence. « and you ?... what are you doing here ? elle coinça une de ses lèvres entre les dents, encore un geste anxieux, encore quelque chose pour le mettre en confiance i mean, i guess, you must live here, huh ? » un soupçon de verve acerbe l'a pris à la gorge, venant nuancer la fin de sa phrase et elle ne s’en abstint pas. après tout, quelle sœur ne serait pas un brin aigre, amère, face à un frère absent, disparu pendant plus de dix ans ?

_________________

and then for better or worse you’ll turn, unable to resist, though try to resist you still will, fighting with everything you’ve got not to face the thing you most dread, what is now, what will be, what has always come before, the creature you truly are, the creature we all are, buried in the nameless black of a name.

fragments:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Thaddeus Killingworth
we pledge ourselves to the goddess

Thaddeus Killingworth
Messages : 490
Pseudo : metropolis (steph)
Avatar : grant gustin
Crédits : (avatar @cheap thrills)
Double compte : helios & astoria
Image : all this bad blood here. (killingworth siblings) Tumblr_o9jfbn89FA1qeufx0o2_500
Âge : vingt-six hivers, écorché vif.
Statut civil : coeur à la dérive, âme à l'agonie. il prend ce qui vient, ni plus ni moins.
Occupation : il entretient et entraîne le corps des autres le jour, avant d'aller exposer le sien dans les bars le soir
Élément : les abysses qui étouffent, asphyxient, et détruisent. l'eau, destructrice.
Date d'inscription : 17/01/2016
Age : 23

TO KNOW MORE
Relations:

all this bad blood here. (killingworth siblings) Empty
MessageSujet: Re: all this bad blood here. (killingworth siblings)   all this bad blood here. (killingworth siblings) EmptyLun 22 Fév - 22:42

Une multitude de souvenirs l'envahit alors même qu'il revoyait ses soeurs. Un maelström de flashbacks, perdus dans un océan d'hypocrisie et de rejet. Un flot d'émotions contradictoires suivis d'une vague de regrets. Il se sentait envahi de tous les côtés, comme pour le rappeler à l'ordre. Thaddeus se sentait mal. Il avait fui ce passé douloureux dix ans auparavant. Il n'avait été qu'un adolescent, cherchant sa place dans le monde, et échappant à un foyer devenu trop oppressant, poison mortel ayant tenté de lui retirer la vie. Qui était à blâmer dans cette histoire ? Personne et tout le monde à la fois. La faute à des parents incompréhensifs, la faute à une famille bien trop atteinte par la folie, la faute à une Lune qui l'avait fait naître dans cette dite famille, un prédateur parmi les siens, dissimulé sous les traits d'un ange. Mais la vérité avait éclaté à la manière du verre qui se brise, et coupe. Thaddeus n'était pas comme eux, il était différent. Et il devait disparaître. Et c'est ce qu'il avait fait, drapé dans un voile épais, guidé par la nuit noire et sa compagne, la Lune, sa Mère. Il l'avouait, Thaddeus avait haït cette dernière pendant des années, rejetant la faute de ses maux sur cette insolente d'argent. Et puis, Nolan et Elsie lui avaient montré la voie, et il avait fini par comprendre. Et avec la certitude que c'était la bonne chose à faire, il avait tourné la page, sans même un regard en arrière. Il n'était plus Thaddeus Killingworth, fils de chasseurs. Il était Thaddeus, le fils d'une Lune aimante, et un sorcier. Deux entités aux antipodes l'une de l'autre, et qui cohabitaient sans problème. Jusqu'à aujourd'hui. Well, this is a pleasant surprise ! Are you planning on staying here for a while ? En réalité, il avait peur. Peur de s'attacher et de devoir fuir, une fois de plus. Les jumelles étaient en âge désormais, et étant les dernières Killingworth encore présentes, Thaddeus n'avait aucun doute quant à leur allégeance. Il savait sans même un doute qu'elles avaient adopté le mode de vie de leurs parents, la chasse. Après tout, il était leur aîné, il aurait du être celui leur montrant la marche à suivre. Au lieu de quoi, il était là, le monstre qu'elles étaient supposés abattre, mais qu'elles ne semblaient pas capables de faire. Yes, actually. I've been living here for eight years now... la fin de sa phrase resta coincée au fond de sa gorge et il déglutit avec difficulté. Ciara, avec ses cheveux roux et son regard enfantin. Clarissa et son air moins docile, plus rebelle. Face à elles, il perdait tous ses moyens. Thaddeus ne savait plus sur quel pied danser. Il était leur frère aîné, oui, mais il était également cet étranger qui les avait abandonnés à un foyer déchiré alors qu'elles étaient encore bien trop jeunes.   Et c'est la culpabilité qui le hantait depuis toujours, rejeté au second plan, enfoui au plus profond de son être, ne refaisant surface que maintenant, douloureuse. Look, I'm... il ne savait pas quoi dire. Qu'il était désolé ? Elles auraient tout vite fait de tourner les talons et de ne plus jamais lui adresser la parole. Qu'il voulait les protéger ? De quoi ? De lui, ou du monde ? Ses pensées se bousculaient dans sa tête, aucune d'elle n'était assez cohérente pour qu'il puisse former une phrase. Alors, il fit la première chose qui lui passa par l'esprit, et prit Clarissa dans ses bras, l'enlaçant dans ses bras. I'm just so happy to see you again. Et il l'était vraiment.

_________________


A cold wind was blowing from the north, and it made the trees rustle like living things. A day will come when you think yourself safe and happy, and suddenly your joy will turn to ashes in your mouth, and you'll know the debt is paid.

shipwhore:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


all this bad blood here. (killingworth siblings) Empty
MessageSujet: Re: all this bad blood here. (killingworth siblings)   all this bad blood here. (killingworth siblings) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

all this bad blood here. (killingworth siblings)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHAT'S A GOD TO A NONBELIEVER? :: out of darkness :: le cimetière :: dans le jeu :: rp saison 1-