membres du mois

Elrich Marbh & Augustus O'Callaghan



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
fermeture du forum
Toutes les informations se trouvent ici.
Merci d'avoir fait vivre le forum si longtemps.

Partagez
 

 Can we be a family? [ADAM&ASTREE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Astrée Harkwood
we hunt those who hunt us

Astrée Harkwood
Messages : 431
Pseudo : VOYOU.
Avatar : Kaya Scodelario
Crédits : avatar @juice | Signature @ Alaska
Double compte : Iseult, Théïa et Eithne
Image : Can we be a family? [ADAM&ASTREE] Tumblr_ne8lffMpYM1r78yrco9_500
Âge : Vingt année qui glisse sur le fil du temps.
Statut civil : Tu vises et le touche en plein cœur, c'est pas l'amour, c'est la mort.
Armes de prédilection : Un médaillon inlassablement autour de cou qui se change en une chaîne d'acier tranchant. Sans oublier tes précieux desert eagle dont les balles sont empoisonnées.
Date d'inscription : 15/01/2016

TO KNOW MORE
Relations:

Can we be a family? [ADAM&ASTREE] Empty
MessageSujet: Can we be a family? [ADAM&ASTREE]   Can we be a family? [ADAM&ASTREE] EmptyJeu 21 Jan - 14:45


Adam & Astrée
Il n’y a rien de plus trompeur qu’un sourire...

Domaine Harkwood


Le silence fait écho à la solitude qui oppresse ton cœur, agite tes pensées. Un soupire s'extirpe de tes lèvres alors que tu repousses le livre que tu es en train de te lire. Tu te laisses retomber sur ton lit, les mains crispées contre tes tempes douloureuses, avec cette impression désagréable que ton cœur palpite furieusement à l'intérieur de ton crane. Tes paupières se ferment à la quête d'un moment de répit, d'apaisement. Les sentiments t'animent, te heurtent et te bouleversent. Ils sont contradictoires, compliqués, parfois incompréhensibles. Tu souhaiterais pouvoir t'éteindre, arrêter de ressentir ce poids sur ton cœur qui est apparu à la mort d'Ariana. Le simple fait de penser son prénom éveille la douleur de sa perte. Une vague de tristesse s'empare de ton être, mêlé à la culpabilité et la rancœur, telles des sœurs ennemies. Tu te redresses pour échapper à tes pensées, à tes sentiments. Tu ne te sens pas capable de les affronter, pas maintenant. Ce ne sont pas le genre démons auxquels tu es habitué, pas ceux que tu as l'habitude de combattre. Ceux-ci te semblent plus pervers, plus dangereux, ils s'insinuent en toi et sèment le trouble, altèrent ton jugement. Tu passes devant le miroir, évitant de le recroiser de peur de croiser ton reflet, de croiser l'ombre d'Ariana dans la profondeur de ton regard. Cette même ombre que ton père ne cesse de voir lorsqu'il pose son regard sur toi.

Tu quittes ta chambre, te heurtant au silence qui enveloppe les lieux. C'est plutôt rare. Tu as beau rechercher la solitude, tu ne la supportes pas. Contradictoire et duelle. Plus rien ne semble avoir de sens. Tu traverses le couloir avec une lenteur exagérée, passant devant la porte d'Adam. Fermée, comme elle l'a toujours été. Son rejet ne fait que s'accroître, s'accentuer, alors qu'une telle perte aurait dû vous rapprocher. Parce qu'il n'a plus personne, qu'il se retrouve à la place que tu as toujours occupé. Tu voudrais tellement être là pour lui, trouver une ouverture face à sa carcasse austère contre laquelle tu ne cesses de te heurter.

Le silence se brise. Un bruissement à peine audible, répétitif et étrangement habituelle. Mh. Tu te laisses guider par la musicalité d'une arme que l'on entretient. La chambre d'Ariana. Ton cœur loupe un battement. La porte porte est fermée, comme elle l'a toujours été. Seulement, il n'y a plus personne pour t'empêcher d'y entrer. Tes lèvres se pincent l'une contre l'autre, rongée par l'hésitation et la crainte. Tu n'as jamais ouvert ces maudites portes. Jamais. Comme s'il s'agissait d'une règle tacite entre toi et eux. Tes doigts se glissent contre la poignée. Tu ouvres la porte, tu pénètres dans cet univers qui t'avait toujours été interdit. Dans regard se glisse avidement sur les lieux, à la recherche de l'instigateur du bruit. Adam est là. Inflexible, il n'a pas bronché. Ta présence coule sur lui, sans sembler le toucher. Dans son monde, tu n'es rien ni personne, dans son monde, tu n'existes pas. Pardon. A peine murmurer. Tu t'excuses encore, sans trop savoir pourquoi. Peut-être parce que tu ne te sens pas le droit de partager ça avec lui. La culpabilité revient t'assaillir. La rancœur est sur ses talons. N'était-elle pas ta sœur également? Et tu te heurtes à son indifférence. La colère gronde et t'envahit pleinement. T'étais sur le poing de tourner les talons, de retourner de l'autre côté de la porte, mais tu t'immobilises. Ta mâchoire se crispe. T'en peux plus de cette situation. Tu te saisis du premier objet que tu trouves pour le balancer dans la direction de ton frère aîné. Pour la première fois depuis longtemps, son regard croise le tient. Tu peines à retenir les larmes qui assiègent ton regard azuré. Tu n'es pas le seul à l'avoir perdue. Tu dégueules enfin les mots que tu as retenu pendant bien trop longtemps.


_________________
On a frolé la vie!
Parce que quand on est accro, même si ça fait mal... Parfois ça fait encore plus mal de décrocher. @Fight Club ≈ Grey's anatomy©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adam Harkwood
former resident of hell

Adam Harkwood
Messages : 474
Pseudo : Summer Child, Co
Avatar : Dylan O'Brien
Crédits : bigbadwolf (avatar), Yourdesigndiary(gif),
Double compte : je soigne ma schizophrénie
Image : Can we be a family? [ADAM&ASTREE] 8Vwmy34
Âge : 23 ans qu'il vit dans ce monde et que ce poids accable ses épaules
Statut civil : plus vraiment célibataire, mais le cœur déjà volé par des yeux noirs
Occupation : étudiant en médecine, spécialisé dans les drogues, il suit le parcours classique des membres de sa famille. Il pourra sans doute tenir un laboratoire pharmaceutique dans une dizaine d'années.
Armes de prédilection : couteaux de lancer sont ses armes préférées
Date d'inscription : 24/07/2015

TO KNOW MORE
Relations:

Can we be a family? [ADAM&ASTREE] Empty
MessageSujet: Re: Can we be a family? [ADAM&ASTREE]   Can we be a family? [ADAM&ASTREE] EmptySam 6 Fév - 22:09



Can we be a family?

ft. Astrée Harkwood

Ses mains nettoient la lame dans des gestes précis et méticuleux, retirent le sang à l’aide d’un tissu humide où des tâches pourpres s’étendent aussitôt. Ses yeux ne cillent pas, concentré sur un travail qu’il opère depuis de trop nombreuses années. Concentré pour oublier que c’est le sang de son aînée qu’il est en train de laver. Car depuis cette nuit, il a gardé ce couteau près de lui, sans avoir le courage de le laver. Le sang a commencé à attaquer l’acier et le jeune homme a dû se faire une raison. Barricadant sa conscience, enfermant ses souffrances dans un recoin inaccessible de son subconscient, Adam s’est mis au travail dans un silence parfait. Trop lourd, ce silence, pesant sur ses épaules portant déjà trop de choses. Ses longs doigts ne se reposent pas et prennent la pierre à aiguiser pour passer le fil du couteau dessus. La mélodie habituelle résonne dans la pièce, entre ces quatre murs qui ont vu sa mort à elle, et berce l’oreille d’Adam. Une monotonie dans laquelle il se plonge, pour que rien ne remonte à la surface de sa conscience.

Et puis soudain, le bruit de la porte qui s’ouvre brise l’ambiance trop calme qui règne autour de lui. Il ne lève pas les yeux, Adam. Il est là, tel une machine, faisant travailler ses mains pour ne plus penser. Alors, quelque chose l’empêche de se rendre compte du monde extérieur, qui le blesse, trop dur contre sa sensibilité exacerbée. Il n’entend pas la présence de sa sœur, qu’il ne veut pas regarder. Parce qu’elle a ses yeux à elle, une chevelure aussi dense que la sienne, mais elle est aussi étrangère à Ariana que possible. S’il était proche de son aînée, Adam ne l’a jamais été de sa cadette. Trop de non-dits, de jalousie, de tension, de silence et d’indifférence. Un mur entre eux, un fossé infranchissable qu’il est le premier à avoir creusé.

Il ne relève la tête que lorsqu’un fracas brise le silence alors qu’un truc va mourir contre le mur, derrière lui. L’azur des yeux d’Astrée s’entrechoque avec le chocolat sombre des siens. Ils s’affrontent comme ça plusieurs secondes et Adam lutte pour que tout son mépris ne se déverse pas comme ça, sans contrôle aucun. Il la distille dans le regard qu’il lui lance, ne lâchant pas ses yeux. « Tu n’es pas le seul à l’avoir perdue. » Ses yeux cillent, ses paupières tremblent, montrant sa faiblesse qu’il a tant de peine à maîtriser. Il ne veut pas en parler. Il ne veut pas que toutes ses fissures se voient, il ne veut pas montrer à quel point il est cassé. Alors Adam hausse un peu le menton, serre les dents et lui répond : « Tu ne peux pas comprendre. » Il se sait désagréable. Il sait que les mots qu’il lance font mal à sa petite sœur, parce qu’il lui brûle les lèvres alors qu’il les prononce. Il sait que ces mots vont encore aller creuser le fossé entre eux, mais depuis longtemps Adam ne sait plus comment lui parler. Il n’a jamais su de toute façon et n’a jamais pris l’occasion de l’apprendre.

AVENGEDINCHAINS

_________________

Hey, dark eyes, rest with me a while as I drift closer to sleep. But still cannot find no peace ©️shinouh


Can we be a family? [ADAM&ASTREE] Jtbqgss
chut:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Astrée Harkwood
we hunt those who hunt us

Astrée Harkwood
Messages : 431
Pseudo : VOYOU.
Avatar : Kaya Scodelario
Crédits : avatar @juice | Signature @ Alaska
Double compte : Iseult, Théïa et Eithne
Image : Can we be a family? [ADAM&ASTREE] Tumblr_ne8lffMpYM1r78yrco9_500
Âge : Vingt année qui glisse sur le fil du temps.
Statut civil : Tu vises et le touche en plein cœur, c'est pas l'amour, c'est la mort.
Armes de prédilection : Un médaillon inlassablement autour de cou qui se change en une chaîne d'acier tranchant. Sans oublier tes précieux desert eagle dont les balles sont empoisonnées.
Date d'inscription : 15/01/2016

TO KNOW MORE
Relations:

Can we be a family? [ADAM&ASTREE] Empty
MessageSujet: Re: Can we be a family? [ADAM&ASTREE]   Can we be a family? [ADAM&ASTREE] EmptyLun 8 Fév - 8:39


Adam & Astrée
Il n’y a rien de plus trompeur qu’un sourire...

Domaine Harkwood


Il y a tant de choses dans le regard de ton frère. Tu n'es pas certaine de pouvoir traduire les nuances de son regard, les éclats d'émotions qui se mouvent dans la profondeur de son regard noisette. De la tristesse. Bien plus encore. Tu ne sais pas. Tu n'as jamais su lire en lui. La culpabilité revient te heurter de plein fouet. T'aurais pas dû être aussi brusque et insensible, tu aurais dû choisir tes mots avec plus de soin pour ne pas le heurter, le blesser. Tu culpabilises d'avoir tant d'égoïsme, de ne penser qu'à tes propres sentiments alors que ton propre frère s'est mué dans une agonie silencieuse. Puis les mots se détachent de sa bouche. Durs. Méprisants. Réels. Tu ne peux pas comprendre. La culpabilité se meurt, dévoré par une rage sans nom. Elle gronde en toi, détruisant tout sur son passage. Le battement douloureux de ton cœur vient cogner douloureusement contre tes tempes alors que le feu te monte aux joues. Les larmes roulent, empruntes de désespoirs et de colère. Tes mains tremblent, animés par l’irrésistible envie d’attraper les objets qui se trouvent à ta portée pour les lui envoyer au visage. Capricieuse la môme, bouleversée par des ressentiments bien trop fort, bien trop difficile à comprendre. Les larmes coulent pour venir crever sur a bouche. C'est finalement un rire qui vient briser le silence, alors qu'un sourire vient déformer la finesse de tes traits. Sourire sardonique, dépourvu de saveurs, alors que d'un revers de la main, tu effaces toute trace de cette triste qui dégouline de tes yeux bleus.

Bien évidemment que je ne peux comprendre. Vous m'avez toujours tenu à l'écart. Toujours. La voix se meurt, s’effrite, brisée par une vérité qui a mis bien trop longtemps à sortir. La vérité dégueule de ton âme, exorcisant le mal-être qui t'emprisonne depuis bien trop longtemps. Je l'ai perdue et je ne peux penser qu'à ce que toi, tu ressens, parce que je ne me sens aucun droit de ressentir cette douleur. J'ai perdu ma sœur et je ne me sens même pas le droit de la pleurer, parce que je ne suis pas certaine de l'avoir connue. Vous vous êtes gavé de cette complicité en fermant la porte tellement de fois que vous en avez oublié mon existence. Tu l'as perdue, mais tu as eu plus que ce que je n'aurais jamais. Tu as les souvenirs. Tu serres la mâchoire essayant de retenir les mots, mais il est trop tard pour cela. Tu as finis de rire, de sourire, tu déverses les non-dits.  Tirade sans fin d'une âme brisés qui n'a cessé de gratter l'affection de sa fratrie. Oh je sais ce que tu penses, que je suis une p*tain d'égoïste qui ne peut pas comprendre. Mais est-ce que toi, tu peux comprendre ? HEIN ? TU PEUX COMPRENDRE ? As-tu seulement essayé un jour ? Nouvelle brisure dans la voix. Tu sais, j'aurais tout donné pour que tu n’aies pas à porter ce fardeau seul, mais même ça tu ne m'en as pas laissé l'occasion. Tu as fermer cette porte, parce que c'est ce que tu fais toujours. Tu t'appuies contre un meuble, essayant de retrouver un semblant de contenance, mais les larmes continuent de se déverser et de creuser tes joues. Tu respires, profondément, essayant de véhiculer l'air jusqu'à tes poumons. Et s'est finalement un soupire. Tu es épuisée, exténuée d'avance. Tu as le regard baissé. Tu n'oses pas voir les dégâts que tu viens de lui infliger. Un voile de cheveux sombre masque une parti de ton visage.


_________________
On a frolé la vie!
Parce que quand on est accro, même si ça fait mal... Parfois ça fait encore plus mal de décrocher. @Fight Club ≈ Grey's anatomy©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adam Harkwood
former resident of hell

Adam Harkwood
Messages : 474
Pseudo : Summer Child, Co
Avatar : Dylan O'Brien
Crédits : bigbadwolf (avatar), Yourdesigndiary(gif),
Double compte : je soigne ma schizophrénie
Image : Can we be a family? [ADAM&ASTREE] 8Vwmy34
Âge : 23 ans qu'il vit dans ce monde et que ce poids accable ses épaules
Statut civil : plus vraiment célibataire, mais le cœur déjà volé par des yeux noirs
Occupation : étudiant en médecine, spécialisé dans les drogues, il suit le parcours classique des membres de sa famille. Il pourra sans doute tenir un laboratoire pharmaceutique dans une dizaine d'années.
Armes de prédilection : couteaux de lancer sont ses armes préférées
Date d'inscription : 24/07/2015

TO KNOW MORE
Relations:

Can we be a family? [ADAM&ASTREE] Empty
MessageSujet: Re: Can we be a family? [ADAM&ASTREE]   Can we be a family? [ADAM&ASTREE] EmptyLun 8 Fév - 18:45



Can we be a family?

ft. Astrée Harkwood

Adam la repousse, cet être qu’il n’a pas appris à connaître, parce qu’il ne veut pas qu’elle le lise. Il ne veut pas qu’elle sache que derrière l’inexpressivité de son visage, son grand frère a peur. Il est seul, maintenant, sans personne pour lui ouvrir la voie, et il n’a pas envie que l’on voit ça. Encore moins Astrée. Devant sa cadette, Adam a toujours fait le fier, le grand, celui qui a quelques années de plus et tout ce qui va avec, alors il continue. Il n’a plus peur qu’elle lui vole sa place depuis longtemps, mais à cette crainte s’est attachée une distance qui elle ne veut pas s’effacer. Il n’arrive pas à la regarder vraiment lorsqu’il porte les yeux sur elle. Il n’arrive pas à voir sa douleur alors qu’elle lui parle. Comme dans un état second, il ne parvient pas à comprendre la véritable porté de ses mots. Il est hermétique à ce qui l’entoure, pour mieux se protéger. C’est sa façon d’être fort, à l’extérieur, pour ne pas montrer le champ de ruines qu’il a derrière cette façade trop calme. Il la voit s’emporter et il ne comprend pas. C’est vrai qu’il ne comprend pas ce qu’elle ressent, Astrée. C’est vrai ce qu’elle dit, qu’il n’a jamais essayé. Il la regarde, sans émotion, alors qu’elle pleure et qu’elle déverse sa colère, sa souffrance, tout ce qui la rend fragile, à ses pieds là, sur le sol de cette chambre qui ne leur appartient pas. Et puis, elle se cache derrière ses longs cheveux noirs, ceux qui lui ressemblent à elle. Longtemps, il la regarde encore. Sans aucun mot. Le silence assourdissant autour d’eux n’est brisé que par la respiration difficile d’Astrée. Au fond de lui, Adam sait qu’il ne pourra pas rester comme ça longtemps et que la mèche n’attend qu’une étincelle pour tout exploser d’un seul coup. Sa colère à lui sera beaucoup plus destructrice que celle de sa cadette. Blessante et ravageuse. « C’est mon rôle, de faire tout ça. » Ces mots auraient dû être rassurants, en vérité. Puisqu’Ariana n’était plus, c’était à lui de prendre sa place d’aîné. Astrée devait simplement rester à la sienne. « Tu n’as pas besoin de t’en mêler. »

Sa main tremble un peu alors que ses yeux retombent sur l’arme. Est-ce qu’il est capable de tout assumer ? Il n’en sait rien. Adam est juste paumé, complètement perdu dans un brouillard duquel il ne parvient pas à s’extirper. Incapable de voir que sa sœur est là, lui tend une main qu’il n’arrive pas à prendre. Il est faible, et l’éducation qu’il a reçue l’empêche de le dire à voix haute, l’empêche de quitter cette droiture rigide et de montrer ses yeux dans lesquels passent trop de choses.


AVENGEDINCHAINS

_________________

Hey, dark eyes, rest with me a while as I drift closer to sleep. But still cannot find no peace ©️shinouh


Can we be a family? [ADAM&ASTREE] Jtbqgss
chut:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Astrée Harkwood
we hunt those who hunt us

Astrée Harkwood
Messages : 431
Pseudo : VOYOU.
Avatar : Kaya Scodelario
Crédits : avatar @juice | Signature @ Alaska
Double compte : Iseult, Théïa et Eithne
Image : Can we be a family? [ADAM&ASTREE] Tumblr_ne8lffMpYM1r78yrco9_500
Âge : Vingt année qui glisse sur le fil du temps.
Statut civil : Tu vises et le touche en plein cœur, c'est pas l'amour, c'est la mort.
Armes de prédilection : Un médaillon inlassablement autour de cou qui se change en une chaîne d'acier tranchant. Sans oublier tes précieux desert eagle dont les balles sont empoisonnées.
Date d'inscription : 15/01/2016

TO KNOW MORE
Relations:

Can we be a family? [ADAM&ASTREE] Empty
MessageSujet: Re: Can we be a family? [ADAM&ASTREE]   Can we be a family? [ADAM&ASTREE] EmptyMar 9 Fév - 0:30


Adam & Astrée
Il n’y a rien de plus trompeur qu’un sourire...

Domaine Harkwood


Le silence s'empare à nouveau des lieux. Il règne en maître et tapisse les parois de ton âme esseulé. Tu n'en peux plus de ce silence pesant et austère qui enveloppe une famille brisée par des mots qui n'ont pas été dis. Adam a les lèvres scellé, il garde les mots précieusement, ignorant l'impact de ce nouveau silence. Jusqu'à ce qu'il n'ouvre la bouche pour laissé filtrer une violence sans pareille dans une voix baigné d'indifférence. C’est mon rôle, de faire tout ça. Sa vois t'éclate au visage, tu aurais presque préféré qu'il te frappe de toute ses forces plutôt que d'avoir à ressentir cette douleur qui tiraille ton cœur. T'es penchée, le visage dissimulé par tes cheveux sombres et trempés de larmes que tu ne parviens pas à retenir. Tes poings se serrent avec tant de force que tes ongles s'enfoncent dans ta peau blanchâtre. Cette douleur là n'est rien à côté de celle qu'il t'inflige. Ta mâchoire se crispe. Il n'en a pas finit. Tu es toujours incapable de le regarder, incapable de l'affronter. Tu n’as pas besoin de t’en mêler. La rage bouillonne, elle dévore tout sur son passage, elle t'enlève toute cohérence. Il n'y a de place que pour un instinct primitif de sauvegarde. C'est à celui qui se ferra de plus de mal.

Tu te redresses et plantes ton regard azurés dans le siens. Les lueurs assassines de l'acier semble danser dans la profondeur de ton regard, animé par une colère retenue depuis bien trop longtemps. Tu es dans l’œil d'un cyclone fait de sentiments refoulés. Tout implose autour de toi. Les mots se libèrent, sans qu'ils n'aient le moindre sens. Tout est confus. Un sourire vient à nouveau tordre ton visage alors que tu avances vers lui. Tu dévores la distance entre vous, bravant le fossé qui s'est creusé et brisant le mur qu'il s'est construit. La porte fermée vole en éclat. Tu te plante, tu l'affrontes du regard. Ton rôle, c'est d'être un soldat. N'oublies pas qui dirige dans notre famille !? Tu n'as jamais revendiqué cette place auparavant, peut-être parce que tu ne l'as jamais voulue. Les mots dépassent tes pensées, tu a juste envie qu'il arrête de se planquer derrière des fausses excuses. Je ne vais pas te laisser me réduire à une ombre, encore moins celle d'Ariana. Son prénom te brûle les lèvres, tu ne te souvenais pas l'avoir prononcé depuis son décès. Tu scilles, tu vacilles, incapables de te montrer indifférentes. Vous ne cessez de me regarder comme si je n'étais qu'un vulgaire fantôme. Je n'en peux plus. J'aurais pu supporter encore longtemps d'être mise à l'écart, mais je ne me laisserais pas bouffée par le souvenir d'une morte. J'ai presque l'impression que vous attendez que je m'excuse d'être en vie alors qu'elle ne l'est pas.  tous les mots qui n'avaient pas été dis s'extirpe de tes lèvres dans un mélange de rage incompréhensible, agrémenté d'un désespoir à fleur de peau. Ta carapace s’effrite jolie môme, tu n'es qu'une brisure, un morceau d'âme dépourvu de saveur. T'es en miette, le visage ravagée par les émotions, reflétant enfin ce qui te tiraille de l'intérieur.


_________________
On a frolé la vie!
Parce que quand on est accro, même si ça fait mal... Parfois ça fait encore plus mal de décrocher. @Fight Club ≈ Grey's anatomy©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adam Harkwood
former resident of hell

Adam Harkwood
Messages : 474
Pseudo : Summer Child, Co
Avatar : Dylan O'Brien
Crédits : bigbadwolf (avatar), Yourdesigndiary(gif),
Double compte : je soigne ma schizophrénie
Image : Can we be a family? [ADAM&ASTREE] 8Vwmy34
Âge : 23 ans qu'il vit dans ce monde et que ce poids accable ses épaules
Statut civil : plus vraiment célibataire, mais le cœur déjà volé par des yeux noirs
Occupation : étudiant en médecine, spécialisé dans les drogues, il suit le parcours classique des membres de sa famille. Il pourra sans doute tenir un laboratoire pharmaceutique dans une dizaine d'années.
Armes de prédilection : couteaux de lancer sont ses armes préférées
Date d'inscription : 24/07/2015

TO KNOW MORE
Relations:

Can we be a family? [ADAM&ASTREE] Empty
MessageSujet: Re: Can we be a family? [ADAM&ASTREE]   Can we be a family? [ADAM&ASTREE] EmptyJeu 3 Mar - 14:34



Can we be a family?

ft. Astrée Harkwood


Le regard qu’elle lui adresse aurait pu le tuer sur place s’il en avait le pouvoir. Il a percé, comme si le bleu de ses yeux venait de se changer en acier. Le sourie qu’elle lui adresse, il est bizarre, tordu et effrayant, il fait frissonner Adam qui serre les dents pour ne rien montrer. Il la laisse avancer, la regardant avec la sensation d’être une proie. Cette sensation si désagréable pour les chasseurs qu’ils sont. « Ton rôle, c'est d'être un soldat. N'oublies pas qui dirige dans notre famille !? » Il l’avait presque oublié, ce fait-là, effacé par la prestance d’Ariana qui a longtemps dominé cette fratrie. « Je ne vais pas te laisser me réduire à une ombre, encore moins celle d'Ariana. » Il fronce les sourcils, perturbé d’avoir été lisible. Perturbé à l’idée d’avoir été assez faible pour qu’Astrée devine ce à quoi il pensait. Les larmes le piquent alors que les syllabes de ce prénom trop sacré résonnent entre les murs. Les mots d’Astrée qui suivent sont durs, violents et agressent Adam qui se braque comme un animal sauvage. Elle est en colère. Et Adam ne connait pas la colère à l’ombre qu’elle a l’habitude d’être. Il ne sait pas comment réagir, si ce n’est hurler à son tour, avec toute la rage qu’il renferme depuis trop longtemps, qui bouillonne à l’intérieur de lui et qui finit par tout grignoter petit à petit. Il hurle un son inarticulé, la poupée immobile qu’il est depuis des semaines se meut enfin et se brise en même temps que le couteau tinte en atterrissant sur le lourd plancher du sol, où les tâches de sang ont du mal à disparaître. Il a l’air d’un fou, mais là, il s’en fiche. Trop de choses le fusillent de l’intérieur. Son masque s’effrite et tombe en miettes, sa voix se bousille sur des notes puissantes et inhumaines, et les larmes montent, ravageuses, inondent son visage déformé par peur, haine et impuissance. Le trio gagnant. Adam se prend la tête entre les mains. Il ne veut plus l’écouter, Astrée. Elle lui fait mal par sa présence, par ses mots, par sa douleur à elle qu’elle lui envoie en pleine face. Cette douleur si similaire à la sienne, comme un miroir, qui lui rappelle qu’il souffre lui aussi. Et que cette souffrance, il ne peut pas l’oublier. Il ne peut pas faire semblant.

La rage est devenue sanglots, des sanglots qui le secoue derrière ses mains qu’il a posées en protection contre son visage. Comme un masque pour ne pas le laisser réapparaître, pas de suite. Adam n’est pas prêt à affronter le monde sans le réconfort de ce masque taillé depuis des années et qui vient de se briser à ses pieds. Il finit par chuchoter : « Je ne suis pas comme elle. » Il a du mal à dire son prénom, encore. Il a du mal à avouer sa faiblesse comparée à celle qu’il vient de perdre, tellement forte et volontaire, obstinée et têtue. Il n’est pas comme elle parce qu’il ne sait pas être fort. Il ne sait même pas faire semblant.


AVENGEDINCHAINS

Spoiler:
 

_________________

Hey, dark eyes, rest with me a while as I drift closer to sleep. But still cannot find no peace ©️shinouh


Can we be a family? [ADAM&ASTREE] Jtbqgss
chut:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Astrée Harkwood
we hunt those who hunt us

Astrée Harkwood
Messages : 431
Pseudo : VOYOU.
Avatar : Kaya Scodelario
Crédits : avatar @juice | Signature @ Alaska
Double compte : Iseult, Théïa et Eithne
Image : Can we be a family? [ADAM&ASTREE] Tumblr_ne8lffMpYM1r78yrco9_500
Âge : Vingt année qui glisse sur le fil du temps.
Statut civil : Tu vises et le touche en plein cœur, c'est pas l'amour, c'est la mort.
Armes de prédilection : Un médaillon inlassablement autour de cou qui se change en une chaîne d'acier tranchant. Sans oublier tes précieux desert eagle dont les balles sont empoisonnées.
Date d'inscription : 15/01/2016

TO KNOW MORE
Relations:

Can we be a family? [ADAM&ASTREE] Empty
MessageSujet: Re: Can we be a family? [ADAM&ASTREE]   Can we be a family? [ADAM&ASTREE] EmptyDim 6 Mar - 8:54


Adam & Astrée
Il n’y a rien de plus trompeur qu’un sourire...

Domaine Harkwood


Le hurlement s'extirpe de ses lèvres, déversant la rage, la détresse et la peur qui tiraillent son âme et abîme son cœur. Les traits de son visage son déformée par ce cri bestial, presque inhumain. Le frère se fond pour laisser place à un carcasse remplie d'une émotion qu'il n'est plus capable de retenir. Et toi, le petit être brisée, tu toises sa chute, trop éreintée pour paraître étonnée. La vérité t'uses et creuse des poches violacées sous ton regard. T'es devenue impassible. Le cri du monstre qui gronde en lui ne t'émeut pas, imperméable à la vague tumultueuse qui assièges ses entrailles, en prise avec tes propres démons. Tu toises le frère se transformé, s'écailler, tu toises ce frère en perte de contrôle. Tu es vide? Les mots se sont étalée sur le plancher de la chambre, dégueulant les non-dits pour ne laisser que le néant. Ton cœur étrangement léger s'inquiète de ne plus avoir à ressentir cette lourdeur. Tout a été dit. ce n'est pas la fin, ni même le début, c'est juste un seuil qui vient d'être passé et qui libère tes pensées de la torpeur dans laquelle tu étais enveloppée depuis la mort d'Ariana. Le grondement s'estompe pour laisser place au sanglot qui bouleverse, mais ne marque pas ton visage. Trop fatiguée, trop exténuée pour réagir à sa perdition. Les mains s'agrippent à son visage, masquant les larmes que tu devines dans les soubresauts infligés à son corps. Je ne suis pas comme elle. Et le soupire s'extirpe de tes lèvres alors que ton corps tombe en arrière pour heurter un meuble et s'y adosser. Tu toises l'ampleur des dégâts, l'ampleur de vos ressentiments. Le visage cruellement morne, dépourvu de toutes émotions et pourtant elles ont marqués le moindre de tes traits, comme si les larmes avaient creusé des sillons sur tes joues, indélébiles. Tu ne veux pas être comme elle, tu ne devrais pas vouloir être comme elle. Elle pour ne pas prononcé son nom, bien trop consciente que cela le blesse encore davantage. Ta voix n'est qu'un murmure. Tu as du mal à imaginer qu'il veille lui ressembler, alors que de ton côté tu rêve de te débarrasser de cette ressemblance qui te lie à elle, à son fantôme et réveille la douleur dans le cœur de tout ceux qui l'ont connu. Une impulsion brutale de ton corps et tu l'obliges à faire tomber ce nouveau masque façonné par ses mains. Tes yeux transperce les larmes pour trouvé les siens. Soit toi-même. Personne ne t'en demande davantage... Si ce n'est peut-être toi. Toi, tu lui en demandes bien plus... Tu lui en demandes trop. Peut-être qu'il n'est pas fait pour être ton frère, puisqu'il était déjà le sien. Constatation douloureuse qui fait écho, la souffrance et la douleur reviennent avec les mots que tu ne lui diras pas. Parce qu'au delà de ce qui te brise, le voir aussi blessé et meurtri est un supplice bien plus terrible que ses silences. Tu finis par relâché ses poignets, puis tu te recules pour ramasser le couteau et le poser sur le meuble. Tu laisses ton regard vagabonder sur les lieux, essayant de t'imaginer ce qu'il a vécu, peut-être pour puiser un peu de son enfer.


_________________
On a frolé la vie!
Parce que quand on est accro, même si ça fait mal... Parfois ça fait encore plus mal de décrocher. @Fight Club ≈ Grey's anatomy©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adam Harkwood
former resident of hell

Adam Harkwood
Messages : 474
Pseudo : Summer Child, Co
Avatar : Dylan O'Brien
Crédits : bigbadwolf (avatar), Yourdesigndiary(gif),
Double compte : je soigne ma schizophrénie
Image : Can we be a family? [ADAM&ASTREE] 8Vwmy34
Âge : 23 ans qu'il vit dans ce monde et que ce poids accable ses épaules
Statut civil : plus vraiment célibataire, mais le cœur déjà volé par des yeux noirs
Occupation : étudiant en médecine, spécialisé dans les drogues, il suit le parcours classique des membres de sa famille. Il pourra sans doute tenir un laboratoire pharmaceutique dans une dizaine d'années.
Armes de prédilection : couteaux de lancer sont ses armes préférées
Date d'inscription : 24/07/2015

TO KNOW MORE
Relations:

Can we be a family? [ADAM&ASTREE] Empty
MessageSujet: Re: Can we be a family? [ADAM&ASTREE]   Can we be a family? [ADAM&ASTREE] EmptyLun 14 Mar - 8:56



Can we be a family?

ft. Astrée Harkwood


Il s’est fermé au monde, croyant naïvement que ses mains serviront à le cacher de tous. Adam ne voit pas le visage impassible de sa sœur, mais il sent son regard aussi glacial que ses irirs qui balaient sa silhouette. Elle a quelque chose, Astrée, qui l’empêche de se rompre comme lui vient de le faire. Ou peut-être sait-elle le cacher. Peut-être a-t-elle développé quelque chose que lui n’a jamais su faire, peut-être sait-elle mentir même aux siens, alors que lui, c’est le gars trop honnête qui n’a jamais osé sortir ses antisèches pendant un contrôle. La voix d’Astrée est calme, posée et froide, comme si elle avait trop souffert pour se permettre de poser la moindre émotion dans ses intonations. « Tu ne veux pas être comme elle, tu ne devrais pas vouloir être comme elle. » Il ne répond rien, Adam, occupé à lutter contre le traître sanglot qui comprime sa gorge. Il lutte contre elle alors qu’elle cherche, et parvient, à mettre à nu son visage. Une fois de plus, l’effet dévastateur des iris trop clairs de sa sœur vient frapper ses prunelles, à la manière d’une décharge qui court dans tout le reste de son corps. « Soit toi-même. Personne ne t'en demande davantage... Si ce n'est peut-être toi. » Et là, Adam comprend pourquoi elle, elle lui ressemble. Ce n’est pas qu’une question de physique. Elle a cette force au fond d’elle qui la fait résister aux intempéries, alors que lui se brise à la moindre pluie qui frappe aux fenêtres.

Pour la première fois depuis qu’elle est venue au monde, Astrée impressionne son grand frère. Adam la regarde ramasser l’arme d’Ariana, écoute le bruit sourd qu’elle produit en la posant sur un meuble, l’admire dans une pièce où il l’aurait bannie ne serait-ce que quelques minutes plus tôt. Une question lui brûles les lèvres et finit par sortir : « Comment tu fais, toi ? » Sa voix est un peu éraillée, son corps beaucoup trop fatigué le pousse à s’appuyer à la rambarde du lit baldaquin que personne n’a osé bouger. « Comment tu fais pour être toi ? Comment tu fais pour ne pas te laisser bouffer par cette famille ? » Parce que c’est ça, le cœur de son problème à Adam, cette lutte contre son propre nom afin que son prénom puisse exister. Une lutte qui pour l’instant laisse Harkwood vainqueur, Harkwood qui lui a retiré sa propre sœur, Harkwood qui l’empêche d’aimer la seule personne capable de ne voir qu’Adam et qui l’aidait à résister à cet enfer qu’Harkwood lui promet. Adam serre les lèvres, balance une main dans ses cheveux jusqu’à sa nuque qu’il griffe. Dans sa voix transparaît la peur qu’il ne peut plus retenir. « On va tous finir comme ça, Astrée. Ou alors on va être condamné à voir tout le monde mourir comme elle. Comme oncle Alaric. » Il se met en mouvement jusqu’à la fenêtre pour donner à ses yeux autre chose que le spectacle de cette chambre et les fantômes qui ne se montrent qu’à son regard. « On va passer notre vie à nous demander si untel est bien ce qu’il semble être. Si machine ne sort pas les nuits de pleine lune pour assassiner les mecs avec qui elle s’est envoyé en l’air. Si truc ne se sent pas pousser des crocs de temps en temps. » Ça fait longtemps que ça le taraude, Adam. Depuis qu’il est gamin. Depuis qu’on lui dit qu’il doit se méfier, et pas seulement du monsieur qui veut lui donner des bonbons. Ses sourcils se froncent et ses mains, expressives comme toujours, balaie l'air en signe d'impuissance. « Comment tu veux que je sois moi si à chaque fois que j’essaie, ce foutu héritage à la con me revient en pleine face ? »

AVENGEDINCHAINS

_________________

Hey, dark eyes, rest with me a while as I drift closer to sleep. But still cannot find no peace ©️shinouh


Can we be a family? [ADAM&ASTREE] Jtbqgss
chut:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Astrée Harkwood
we hunt those who hunt us

Astrée Harkwood
Messages : 431
Pseudo : VOYOU.
Avatar : Kaya Scodelario
Crédits : avatar @juice | Signature @ Alaska
Double compte : Iseult, Théïa et Eithne
Image : Can we be a family? [ADAM&ASTREE] Tumblr_ne8lffMpYM1r78yrco9_500
Âge : Vingt année qui glisse sur le fil du temps.
Statut civil : Tu vises et le touche en plein cœur, c'est pas l'amour, c'est la mort.
Armes de prédilection : Un médaillon inlassablement autour de cou qui se change en une chaîne d'acier tranchant. Sans oublier tes précieux desert eagle dont les balles sont empoisonnées.
Date d'inscription : 15/01/2016

TO KNOW MORE
Relations:

Can we be a family? [ADAM&ASTREE] Empty
MessageSujet: Re: Can we be a family? [ADAM&ASTREE]   Can we be a family? [ADAM&ASTREE] EmptyLun 14 Mar - 11:11


Adam & Astrée
Il n’y a rien de plus trompeur qu’un sourire...

Domaine Harkwood


Tu ne l'avais jamais vu comme cela auparavant. Peut-être parce que tu n'avais jamais vu ce qu'il était réellement. Vous aviez été pendant si longtemps des étranger, vivant sous un même temps sans pour autant prendre en considération la présence de l'autre. Adam n'avait été longtemps qu'une idée, un visage que tu croises inlassablement. Un peu comme les habitués que tu croises tous les matins en allant chercher ton café, ce ne sont que des visages familier, que tu rencontres encore et encore, sans jamais les connaître. Comment tu fais, toi ? La question résonne comme un écho. Comment est-ce que tu faisais... Tu n'étais pas certaine qu'il ait la bonne vision de toi... Parce qu'à tes yeux, tu n'y arrivais pas plus que lui. Tu le toisais curieusement, comme si tu ne saisissais pas le sens de sa question. Comment tu fais pour être toi ? Comment tu fais pour ne pas te laisser bouffer par cette famille ? Tu pinces les lèvres l'une contre l'autre. La réponse est cruelle. Tu n'es pas certaine d'être capable de la prononcer à haute voix. La vérité, c'est que tu t'es sentie tellement de fois mise en dehors, comme spectatrice d'un tableau qui se jouait sans que tu n'en fasses parties. Tu avais eu l'opportunité de te construire dans la solitude que tu exécrais, parce que tu avais été tant de fois de l'autre côté de cette maudite porte, sans attache avec ceux qui se trouvaient à l'intérieur. Tu te perdais dans le fil de tes pensées, cherchant une façon douce et délicate pour lui balancer cette vérité. Leur rejet t'avais laisser l'espace pour te construire. On va tous finir comme ça, Astrée. Ou alors on va être condamné à voir tout le monde mourir comme elle. Comme oncle Alaric. Pas toi. Tu refuses de t'abandonner à cette règle sordide. Tu refuses de mourir comme Ariana. Tu le toises, gardant les lèvres scellé, pour ne pas avoir à lui mentir, pour ne pas avoir à lui cacher cette trahison... Il a tué Ariana pour le code, Ariana qu'il aimait... Alors quel sort te réserverait-il, à toi? Au fond, tu n'es pas grand chose pour lui... On va passer notre vie à nous demander si untel est bien ce qu’il semble être. Si machine ne sort pas les nuits de pleine lune pour assassiner les mecs avec qui elle s’est envoyé en l’air. Si truc ne se sent pas pousser des crocs de temps en temps. Cela fait longtemps que tu as mis des stratégies inavouée pour te protéger de toute trahison, de toute surprise dérangeante, préférant te retrouver seule plutôt que de devoir abattre une personne que tu t'es autorisée à aimer. Comment tu veux que je sois moi si à chaque fois que j’essaie, ce foutu héritage à la con me revient en pleine face

Tu laissais échapper un soupire. Constatant tristement les troubles qui bouleversaient le cœur de ton aîné. Tu étais torturé par tes propres démons, mais les siens semblaient avoir une emprise sur son identité. Vous étiez toutes les deux abîmés, mais vous souffriez de maux bien différents. Tu n'étais pas certaine de pouvoir l'aider, alors que tu étais incapable de t'aider toi même. Tu pinçais les lèvres, hésitante, puis finalement tu glissais ta main sur son épaule t'attirant à sa suite. Tu avais rejoins le sol, le dos reposant contre le lit d'Ariana. Tu ne pouvais te résoudre à t'installer sur le matelas, souiller les draps que personne  n'avait froissé depuis sa mort. Cette chambre était un temple, une ode à la vie qu'elle avait mené. Tu avais pris une inspiration profonde, essayant de rassembler tes pensées pour les exprimer au mieux et qui sait... peut-être l'aider. Parce que je me suis construite seule, sans avoir un modèle sur lequel me calquer. J'étais la petite juste la petite dernière, celle qui n'était pas dans le secret... Apprendre l'existence de ce danger a été une délivrance... parce que j'ai été arrachée à la solitude dans laquelle je me trouvais depuis longtemps. Mais ça m'a permis de savoir qui j'étais avant de savoir ce que cela impliquait, d'être une Harkwood. Tu détournais le regard, incapable de lui avouer tout cela en le regardant dans les yeux. Même si cela t'avais permis de te construire en tant que personne, la situation avait laissé des souffrances que ton cœur ne pouvait oublier aussi facilement. Je sais que l'on nous a inculquer de suivre le code, aveuglément, mais tout n'est pas tout noir ou tout blanc. Je pense qu'il faut apprendre à en découvrir les nuances, à pouvoir contraster les exigences du code que l'on suit, pour y trouver du sens. Je crois que c'est primordial d'y croire... Ne serait-ce qu'un peu. Tu en revenais à lui, l'interrogeant du regard. Est-ce qu'il y croyait encore? Ces derniers temps, ton opinion se muait en quelques choses de nouveau. La mort d'Ariana avait redistribuer des cartes que tu tentais encore de comprendre. T'étais tiraillée d'un côté à l'autre, cherchant à tracer ton propre jeu, dont nul ne pourrait en influencer l'issue. Je ne laisse plus personne prendre de l'importance avant de connaître sa véritable nature. J'ai empoisonner chacun de mes avis, avec une dose infime, mais j'ai empoisonné chacun d'entre eux... Pour ne pas avoir à vivre de le doute et la méfiance. Et pour ceux que je ne sais pas... je me contente de rester vigilante, de ne pas leur laisser trop de place... C'était malsain et eprvers de les avoir tester. La vérité c'était que tu étas incapable de faire confiance. Il te fallait des preuves pour cela... A l'exception d'Ezechiel. Ombre au tableau, fragment brisé de certitude qui s’effondrait. Tu avais trouvé l'humanité derrière le loup. Tu avais trouvé l'attirance derrière le danger.  Mais tu savais quel était sa véritable nature lorsque tu avais été le trouver... C'est même cette nature qui t'avais amener à le laisser entrer dans ta vie. Il était ta porte de sortie, ton issue de secours. T'étais pas prête de l'avouer à Adam, non, puis votre relation n'en était pas là. La conversation avait beau être profonde et intense, elle n'en était pas pour autant au stade de tels confidences.


_________________
On a frolé la vie!
Parce que quand on est accro, même si ça fait mal... Parfois ça fait encore plus mal de décrocher. @Fight Club ≈ Grey's anatomy©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adam Harkwood
former resident of hell

Adam Harkwood
Messages : 474
Pseudo : Summer Child, Co
Avatar : Dylan O'Brien
Crédits : bigbadwolf (avatar), Yourdesigndiary(gif),
Double compte : je soigne ma schizophrénie
Image : Can we be a family? [ADAM&ASTREE] 8Vwmy34
Âge : 23 ans qu'il vit dans ce monde et que ce poids accable ses épaules
Statut civil : plus vraiment célibataire, mais le cœur déjà volé par des yeux noirs
Occupation : étudiant en médecine, spécialisé dans les drogues, il suit le parcours classique des membres de sa famille. Il pourra sans doute tenir un laboratoire pharmaceutique dans une dizaine d'années.
Armes de prédilection : couteaux de lancer sont ses armes préférées
Date d'inscription : 24/07/2015

TO KNOW MORE
Relations:

Can we be a family? [ADAM&ASTREE] Empty
MessageSujet: Re: Can we be a family? [ADAM&ASTREE]   Can we be a family? [ADAM&ASTREE] EmptyLun 21 Mar - 10:46



Can we be a family?

ft. Astrée Harkwood

Adam sent sa peau frissonner lorsqu’elle vient toucher son épaule. Les contacts avec sa petite sœur, il n’en a eu que trop peu, il ne sait plus à quoi ça ressemble. Il ne sait pas trop s’il trouve ça agréable ou rassurant. Adam est hermétique, un peu, cachant sa trop grande sensibilité derrière un calme apparent, mais Astrée n’est pas dupe. Elle vient de le voir perdre raison. Elle sait ce qu’il vit.
Le vieux bois du plancher craque alors qu’ils s’installent sur le sol, en bas du lit d’Ariana, et le calme troublé par ce geste blesse un peu Adam. Comme si bouger la moindre chose ici était un manque de respect. Il est reconnaissant à Astrée de percevoir ça aussi, de partager ça avec elle. Quand elle prend la parole, le jeune homme se rend compte que c’est la première fois qu’il porte une oreille attentive à ce qu’elle va dire.
« Parce que je me suis construite seule, sans avoir un modèle sur lequel me calquer. J'étais la petite juste la petite dernière, celle qui n'était pas dans le secret... Apprendre l'existence de ce danger a été une délivrance... parce que j'ai été arrachée à la solitude dans laquelle je me trouvais depuis longtemps. Mais ça m'a permis de savoir qui j'étais avant de savoir ce que cela impliquait, d'être une Harkwood. »
Adam cherche ses yeux auxquels s’accrocher, mais comprend bien vite qu’elle a besoin de ne pas le regarder. Alors il contemple ses mains rugueuses, usées par la fatigue et les lames qu’il manipule, laissant sa cadette déverser le flot des mots qu’elle ne lui a jamais dit.
« Je sais que l'on nous a inculquer de suivre le code, aveuglément, mais tout n'est pas tout noir ou tout blanc. Je pense qu'il faut apprendre à en découvrir les nuances, à pouvoir contraster les exigences du code que l'on suit, pour y trouver du sens. Je crois que c'est primordial d'y croire... Ne serait-ce qu'un peu. »
Il ne sait pas trop quoi répondre, Adam. Les nuances du monde, il les voit tous les jours, sans parvenir à les comprendre. Personne ne l’a équipé pour ça. Personne ne lui a appris à gérer, parce que de toute façon, pour être chasseur, il n’en a pas besoin. Il a juste besoin d’obéir et de faire son boulot, sans se poser de question sur les cas de conscience qui pourraient s’opérer.  Etre chasseur, ça signifiait se sacrifier et sacrifier les siens pour une cause qui les dépassait, s’oublier en tant qu’individu et ne regarder qu’en races.  Quand il remonte les yeux vers ceux, glacés, de sa cadette, il lit qu’elle est perdue elle aussi dans un héritage trop grand pour elle. Les habits qu’ils ont à endosser sont de plus en plus lourds, et maintenant qu’Ariana n’est plus là pour le faire avec eux, les voilà noyés dans les épaisseurs de tissus. La voix d’Astrée est calme quand elle lui avoue :
« Je ne laisse plus personne prendre de l'importance avant de connaître sa véritable nature. J'ai empoisonner chacun de mes avis, avec une dose infime, mais j'ai empoisonné chacun d'entre eux... Pour ne pas avoir à vivre de le doute et la méfiance. Et pour ceux que je ne sais pas... je me contente de rester vigilante, de ne pas leur laisser trop de place... »
Il ne l’a jamais fait mais une part de lui la comprend. Celle qui a peur et qui redoute les poignards risquant de s’enfoncer entre ses omoplates. Celle qui se sent affreusement seule contre le monde entier, regardant chacun qui s’approche en se demandant s’il sait, si ce n’est pas un ennemi, si le chasseur qu’il est ne doit pas sortir ses armes.

Adam comprend Astrée, parce qu’ils sont face au même dilemme. Maladroitement, sa main va trouver celle de sa cadette, la presse un instant avant de la relâcher. La tendresse qu’il ressent pour elle s’est enfin montrée. Là, sur le sol de la chambre qui est encore celle d’Ariana, il sent l’ombre de leur aînée planer sur eux. Il se sent impuissant face à l’avenir qui leur est promis. «  [color=darkredJe…[/color] » les mots qu’il veut sortir ne viennent pas et restent sur le bout de ses lèvres. Chez les Harkwood on s’oublie en tant que personne pour se fondre dans les idéaux de l’Ordre. On ne parle pas de ses sentiments. Alors qu’Adam, il sent la culpabilité ronger ses os à la manière des termites s’attaquant aux fondations des vieilles maisons, et ça le bouffe. Parce que la fille qu’il a juste à portée de ses doigts, c’est sa petite sœur, qui essaie tant bien que mal d’alléger son fardeau, malgré toutes les années qu’il a passées à la repousser. «  [color=darkredJe suis désolé de pas avoir été là.[/color] » Jamais il n’a pris le temps de s’intéresser à elle, à sa vie, jamais il ne l’a vue autrement qu’en Harkwood alors qu’elle est Astrée. Ca le frappe alors qu’il se perd dans l’océan de glace des yeux de sa cadette. « On a tout loupé depuis le début, toi et moi. » Le sourire qu’il a n’en est pas un, c’est celui bizarre qu’il arbore sans ressentir de joie. «  [color=darkredJe me demande si ça aurait été pareil, si nous n’étions pas des Harkwood. Souvent, j’essaie juste d’imaginer ma vie sans ça et j’y arrive pas.[/color] » Il fronce les sourcils, humidifie ses lèvres, baisse encore une fois les yeux sur ses mains qui apparaissent comme celles d’un étranger. « Ils ont de la chance de ne pas savoir. » Il étouffe Adam, dans ce vêtement qu’il n’arrive pas à porter, son héritage l’empoisonne. Il a juste envie de revenir au moment où lui ne savait pas, avant cette foutue pleine lune, et où il a pu être heureux trois minuscules petites années.


AVENGEDINCHAINS

_________________

Hey, dark eyes, rest with me a while as I drift closer to sleep. But still cannot find no peace ©️shinouh


Can we be a family? [ADAM&ASTREE] Jtbqgss
chut:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Astrée Harkwood
we hunt those who hunt us

Astrée Harkwood
Messages : 431
Pseudo : VOYOU.
Avatar : Kaya Scodelario
Crédits : avatar @juice | Signature @ Alaska
Double compte : Iseult, Théïa et Eithne
Image : Can we be a family? [ADAM&ASTREE] Tumblr_ne8lffMpYM1r78yrco9_500
Âge : Vingt année qui glisse sur le fil du temps.
Statut civil : Tu vises et le touche en plein cœur, c'est pas l'amour, c'est la mort.
Armes de prédilection : Un médaillon inlassablement autour de cou qui se change en une chaîne d'acier tranchant. Sans oublier tes précieux desert eagle dont les balles sont empoisonnées.
Date d'inscription : 15/01/2016

TO KNOW MORE
Relations:

Can we be a family? [ADAM&ASTREE] Empty
MessageSujet: Re: Can we be a family? [ADAM&ASTREE]   Can we be a family? [ADAM&ASTREE] EmptyMer 30 Mar - 10:02


Adam & Astrée
Il n’y a rien de plus trompeur qu’un sourire...

Domaine Harkwood


Le contact de sa main contre la tienne te fait sursauté. Inconnue à ce genre de contact fraternel, tu ne t'y étais pas attendue. Tes doigts serrent les siens, doucement, une pression qui se relâche au même moment que la sienne. Tu ne le regardes pas, savourant ce moment partagé. Un moment que tu sais précieux, un moment que tu as attendu si longtemps que tu avais cesser par renoncer à l'espoir qu'il arrive un jour. Ton reste accroché au vide de cette chambre. Ariana est partout. Ariana n'est nul part. Présente tout en étant absente. Sensation curieuse, désagréable et détestable.  Je… Murmure avorté qui attire ton attention. tes orbes azurés roulent jusqu'à lui, interrogative et inquisitrice. Les confidences ne sont pas une habitude de la famille.Bien au contraire. Votre mère a veillé à ce que chacun d'entre vous reste cloîtrer derrière un masque de bien séance, un masque d'apparence parfaite pour masquer les travers et les défaites de ces liens bancales qui vous unissent les uns aux autres. L'unisson du clan résonne comme un mensonge, alors que la famille s'est trop souvent éparpillé. Je suis désolé de pas avoir été là. Tu détournes à nouveau le regard, incapable d'affronter le sien alors qu'il s'excuse. Cela te touche, cela t'émeut, cela te bouleverse. Tes lèvres se pincent et les larmes viennent menacer l'azure de tes yeux. C'est comme si ta solitude et ta détresse était enfin reconnue, comme si elle prenait enfin un sens, en se brisant à ses côté, en poussant son dernier souffle, ta détresse était devenue réelle. Je me demande si ça aurait été pareil, si nous n’étions pas des Harkwood. Souvent, j’essaie juste d’imaginer ma vie sans ça et j’y arrive pas. Un soupire quis 'extirpe de tes lèvres. C'est le genre de question que tu te refuse de poser, parce qu'elle n'a pas le moindre sens, parce que tu ne pourrais rien y changer, si ce n'est nourrir des rêves absurdes et irréalisable. Vous étiez des Harkwood, rien ne pourrait changer cela. Et tu te rends compte du poids que ce nom lui procure... Un poids nettement plus supportable pour toi qu'il ne l'est pour lui. Tu voudrais pouvoir le soulager. L'obliger à renoncer. Lui offrir cette liberté. Mais ce n'est pas à toi de prendre ce genre de décision... Du moins pas encore. Et tu sais pertinemment que l’intransigeante Meredith ne le laissera jamais partir... Peu importe si son bonheur est en jeu. Toi, tu lui donnerais sans compter... Tu lui offrirais quitte à le renier. Tu en reviens à lui. Encore. Ils ont de la chance de ne pas savoir.

Nouveau soupire qui passe le seuil de tes lèvres, accompagné d'un murmure presque inaudible. Non, pas tant que ça. Tu ne considère pas leur ignorance comme une chance, parce que c'est cette ignorance qui les rend inconscient et qui les expose à un monde dont il n'imagine pas la brutalité. Fervente ambassadrice d'une humanité en perdition. J'ai détesté être dans l'ignorance. Puis... Je ne sais pas. On les prend pour les dindons de la farce. Ils sont là, à vivre leur vie sans se soucier du monde qui les entoure, sans se douter de ce qu'il se joue ici. Ils sont ridiculement naïf. je ne voudrais pas être eux... Fragile, inconscient, incapable de se protéger d'un monde dont il ne soupçonne même pas l'existence. Puis tu te tais. Tu te rends compte que c'est pour cela que tu combats, pour qu'ils n'aient pas à vivre dans la crainte, pour qu'ils puissent préserver cette vie si ordinaire. J'aime ce qu'ils sont... Je les trouve chanceux de ne pas savoir, de pouvoir avoir cette vie... Et pourtant je ne voudrais pas être à leur place. Résonnement complexe, tiraillé par un esprit torturé. Tes lèvres se pincent. Pensive. Tu as du mal à mettre des mots sur ce que tu ressens à ce propos. Peut-être parce qu'au fond, tu ne le sais pas toi même. Puis être Harkwood n'aurait pas changer notre relation... Tu l'avais elle... Et tu l'aurais peut-être toujours. Cruelle pensée. parce que la mort d'Ariana t'avait rapproché de lui.... la mort d'Ariana était presque ce qu'il te fallait. Et cette pensée te bouleversa... parce que tu aurais préféré la solitude si cela avait pu lui redonner la vie.


_________________
On a frolé la vie!
Parce que quand on est accro, même si ça fait mal... Parfois ça fait encore plus mal de décrocher. @Fight Club ≈ Grey's anatomy©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adam Harkwood
former resident of hell

Adam Harkwood
Messages : 474
Pseudo : Summer Child, Co
Avatar : Dylan O'Brien
Crédits : bigbadwolf (avatar), Yourdesigndiary(gif),
Double compte : je soigne ma schizophrénie
Image : Can we be a family? [ADAM&ASTREE] 8Vwmy34
Âge : 23 ans qu'il vit dans ce monde et que ce poids accable ses épaules
Statut civil : plus vraiment célibataire, mais le cœur déjà volé par des yeux noirs
Occupation : étudiant en médecine, spécialisé dans les drogues, il suit le parcours classique des membres de sa famille. Il pourra sans doute tenir un laboratoire pharmaceutique dans une dizaine d'années.
Armes de prédilection : couteaux de lancer sont ses armes préférées
Date d'inscription : 24/07/2015

TO KNOW MORE
Relations:

Can we be a family? [ADAM&ASTREE] Empty
MessageSujet: Re: Can we be a family? [ADAM&ASTREE]   Can we be a family? [ADAM&ASTREE] EmptyJeu 14 Avr - 21:22



Can we be a family?

ft. Astrée Harkwood

Ils ne se regardent pas, pudiques l’un et l’autre, ou alors par petites touches. Ils ne sont pas à l’aise, parce que c’est tout nouveau pour eux, cette intimité qu’ils tissent. Adam ressent la retenue de sa sœur dans la façon qu’elle a de s’adresser à lui, et de lui jeter des regards, parce qu’il a la même. Ils sont comme deux animaux en train de se jauger l’un l’autre et de s’apprivoiser. « Non, pas tant que ça, » lui répond-elle. Sa voix est basse et feutrée, respectueuse de cette pièce où rien ne semble bouger depuis des mois. « J'ai détesté être dans l'ignorance. Puis... Je ne sais pas. On les prend pour les dindons de la farce. Ils sont là, à vivre leur vie sans se soucier du monde qui les entoure, sans se douter de ce qu'il se joue ici. Ils sont ridiculement naïfs. Je ne voudrais pas être eux... Fragile, inconscient, incapable de se protéger d'un monde dont il ne soupçonne même pas l'existence. » Adam en est jaloux, de cette naïveté. En vérité, même s’il comprend ce que dit Astrée, Adam en est arrivé à un tel point qu’il ne supporte plus le fardeau de ses épaules. Pourquoi personne ne peut le protéger, lui ? « J'aime ce qu'ils sont... Je les trouve chanceux de ne pas savoir, de pouvoir avoir cette vie... Et pourtant je ne voudrais pas être à leur place. » C'est difficilement qu'il parvient à comprendre le point de vue de sa soeur, parce que son idée à lui est faite depuis déjà longtemps et les événements récents n'ont fait que la renforcer davantage. Il donnerait beaucoup de choses pour ne plus savoir. Parce que le moment où il était le plus heureux, c’est en ne sachant rien de rien. Tout s’est brisé une première fois quand il s’est retrouvé dans la forêt, une nuit entière enfermé dans une cave terreuse, les poignets liés l’un à l’autre dans le dos. Et une nouvelle fois. Dans cette même forêt. Des années plus tard. Un regard qui croise le sien sous une nuit de pleine lune.

Il a envie de vomir d’un seul coup. Il a besoin d’air. Elle assène le coup de grâce de sa voix calme et presque fragile : « Puis être Harkwood n'aurait pas changé notre relation... Tu l'avais elle... Et tu l'aurais peut-être toujours. » Astrée en arrive sur le point sensible, le point qui fait mal à Adam. Sa propre bêtise, ses réactions idiotes de gamin inquiet et jaloux. « C’est ma faute tu sais. » Il n’a plus rien à perdre à lui dire et d’un seul coup, il se fout de tout. Les digues se brisent et le flot afflue à ses lèvres. « C’est moi qui t’ai toujours tenue éloignée. Parce que sinon, tu allais me voler la place que j’ai eu du mal à avoir. C’est idiot, mais te savoir à l’écart me soulageait… » Adam hausse les épaules. Son regard se perd sur la pluie qui tombe, dehors. « C’est pas grave de toute façon. Ça me paraît futile maintenant, d’avoir une place ici, parce que de toute façon on va tous finir en pâture. » Sans réfléchir, il se penche vers elle pour déposer un baiser sur son front, à la naissance de ses cheveux. Étrangement paradoxal avec ses mots, les gestes qu’il libère sont plein d’une douceur qu’il n’a jamais eue avec elle et qu’il ne s’empêche plus d’éprouver.


AVENGEDINCHAINS

_________________

Hey, dark eyes, rest with me a while as I drift closer to sleep. But still cannot find no peace ©️shinouh


Can we be a family? [ADAM&ASTREE] Jtbqgss
chut:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Astrée Harkwood
we hunt those who hunt us

Astrée Harkwood
Messages : 431
Pseudo : VOYOU.
Avatar : Kaya Scodelario
Crédits : avatar @juice | Signature @ Alaska
Double compte : Iseult, Théïa et Eithne
Image : Can we be a family? [ADAM&ASTREE] Tumblr_ne8lffMpYM1r78yrco9_500
Âge : Vingt année qui glisse sur le fil du temps.
Statut civil : Tu vises et le touche en plein cœur, c'est pas l'amour, c'est la mort.
Armes de prédilection : Un médaillon inlassablement autour de cou qui se change en une chaîne d'acier tranchant. Sans oublier tes précieux desert eagle dont les balles sont empoisonnées.
Date d'inscription : 15/01/2016

TO KNOW MORE
Relations:

Can we be a family? [ADAM&ASTREE] Empty
MessageSujet: Re: Can we be a family? [ADAM&ASTREE]   Can we be a family? [ADAM&ASTREE] EmptyDim 1 Mai - 9:38


Adam & Astrée
Il n’y a rien de plus trompeur qu’un sourire...

Domaine Harkwood


C’est ma faute tu sais. Pensée horrible et nauséabonde que tu partageais. Il était l'obstacle qui ne cessait de se hisser entre toi et une quelconque relation... Que ce soit avec lui ou avec Ariana. Tu l'avais détesté de toutes tes forces, mais l'amour incommensurable que tu lui vouais anéantissait toutes trace d'animosité. Il était ton frère. Ta chaire, ton sang, tout ce qu'il te restait de cette fratrie décimée par le surnaturel. Il était l'instigateur de cette solitude qui avait longtemps peser contre ton cœur, mais tu ne parvenais pas à lui en vouloir, parce que tu savais qu'aujourd'hui, cette solitude creusait un trou béant de sa poitrine et hantait ses songes. Le souvenir d'une complicité avec Ariana laissait une traînée nauséabonde... Tu étais presque de ne pas l'avoir partagée, de ne pas avoir à éprouver ce manque, cette absence. C’est moi qui t’ai toujours tenue éloignée. Parce que sinon, tu allais me voler la place que j’ai eu du mal à avoir. C’est idiot, mais te savoir à l’écart me soulageait… Et pour la première fois, une explication, une raison à ce détachement, à cette maudite distance qu'il avait hissé entre vous. Les mots sonnaient étrangement, les mots sonnaient faux et tu ne parvenais pas à croire que ton existence ait été régie par une peur que tu trouvais bien ridicule. Tu n'avais jamais voulu prendre sa place, non, tu voulais simplement trouver la tienne. C’est pas grave de toute façon. Ça me paraît futile maintenant, d’avoir une place ici, parce que de toute façon on va tous finir en pâture. C'était futile. Ça l'avait toujours été. Tu ouvrais la bouche pour lui répondre lorsque ses lèvres vinrent se plaquer contre ton front. Une pression doucereuse et chaleureuse d'une fraternité retrouvé. Le baiser t'immobilisa, comme s'il avait distillé un poison pour engourdie chaque parcelle de ton corps. L'écho du silence résonnait, incapable de réagir, une programmation ratée, ton système était en veille. Si tu avais exécré cette solitude, tu y étais tellement habituée que ce genre de geste tendre te paralysait littéralement. Tu ne savais pas comment réagir. Un sourire crispé vint se glisser contre tes lèvres. Tes yeux roulaient vers lui alors que ta main se soulevait pour lui administrer une tape amicale et impersonnel sur l'épaule. Mouvement mécanique et robotisée, crispée par le malaise et l'incapacité à répondre à cette démonstration d'attachement. Pourtant tu l'aimais. Tu l'aimais plus qu'il ne le saurait jamais. Il était ton univers. Tu avais toujours attendu u'il fasse un pas vers toi, qu'il constate ton existence et t'accueil comme une sœur... Et pourtant aujourd'hui, tu n'étais qu'une automate face à ce que tu avais toujours souhaité. Je... Artor m'attends pour un entraînement. Vaudrait mieux que je le fasse pas attendre. Tu fuyais. Un demi mensonge. Il était bien question d'un entraînement plus tard dans la journée, mais aucune heure n'avait été fixée. Peu importe, tu fuyais le malaise, tu fuyais, toi, l'inadaptée sociale. Un nouveau sourire, tout aussi crispé que le premier. Tu te redressais. Tu ne savais pas si tu devais lui rendre un quelconque baiser, alors tu te contentas de soulever maladroitement la main vers lui avant de la rabaisser incertaine? Tout comme ton éloignant? Tu t'arrêtais pour rebrousser chemin avant de quitter cette chambre funeste. On se voit plus tard, hein?


_________________
On a frolé la vie!
Parce que quand on est accro, même si ça fait mal... Parfois ça fait encore plus mal de décrocher. @Fight Club ≈ Grey's anatomy©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Can we be a family? [ADAM&ASTREE] Empty
MessageSujet: Re: Can we be a family? [ADAM&ASTREE]   Can we be a family? [ADAM&ASTREE] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Can we be a family? [ADAM&ASTREE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHAT'S A GOD TO A NONBELIEVER? :: out of darkness :: le cimetière :: dans le jeu :: rp saison 1-