membres du mois

Elrich Marbh & Augustus O'Callaghan



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
fermeture du forum
Toutes les informations se trouvent ici.
Merci d'avoir fait vivre le forum si longtemps.

Partagez | 
 

 NEMROD ± does she know that we bleed the same ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Nemrod Kang
we hunt those who hunt us

avatar
Messages : 14
Pseudo : baba yaga
Avatar : min yoongi
Crédits : avatar: nelliel
Image :
Âge : plus le temps file et moins il n'y accorde de valeur, il se construit seul depuis déjà vingt-cinq ans
Statut civil : de ceux qui aiment un soir et oublient, de ceux qu'on ne veut pas plus de quelques jours au creux de ses reins. Il est célibataire et volage au plus haut point.
Occupation : il jongle à merveille entre son internat en neurologie et ses lames de chasseur. Il est l'ombre future qui fera sombrer les créatures dans le néant, quitte à y perdre pied avec.
Armes de prédilection : il sème la mort dans les rangs surnaturels à l'aide de deux piolets qu'il emmène toujours avec lui lors des nuits de chasse.
Date d'inscription : 02/07/2016

MessageSujet: NEMROD ± does she know that we bleed the same ?    Sam 2 Juil - 1:37


Nemrod Dorje Kang


DON’T EVER APOLOGIZE FOR THE FIRE IN YOU
PRÉNOM(S) & NOM : au début il y avait cetan-dhargey (faucon et progrès) - des prénoms qu'il a fini par oublier, pour fuir, pour briser son existence en une infinité de rumeurs s'éteignant unes à unes. Des prénoms qu'il a renié au profit de Nemrod (celui qui a dompté le tigre), un pseudonyme dont il s'est baptisé le jour suivant sa chute, sa fuite. A l'instar du premier roi suivant le déluge, il fonde les fondations de sa citadelle à Glencullen. Seo est encore un réflexe au coin de ses lèvres lorsqu'on lui demande son nom, lorsque cela arrive, puis il réctifie. Bientôt il l'oubliera à son tour et ne demeurera que Nemrod  Kang.  AGE :  C'est au Tibet que Nemrod est né, un matin dès plus ordinaire. Un 15 juin. Il ne sait plus dans quelle ville c'était. Est-ce que ça a une quelconque importance ? Il en doute. Il a soufflé sa vingt-cinquième bougie. Vingt-cinq ans, et pourtant l'enfant semble être mort il y a si longtemps. N'a-t-il jamais existé ?  PROFESSION : il a toujours été un artiste l'idiot, toujours. Avant il était pianiste dans de petits bars et danseur au Ballet Theater de Seoul. Danseur classique, âme  éclaboussée sur scène, rien qu'une poupée devant les flash et sous les étoffes à la vue et au plaisir de milliers d'yeux inconnus. Aujourd'hui, c'est de crasse et de sang (le sien, celui de patients, celui de victimes) qu'il se revêt le matin. Ils sont loin les applaudissements, ils ne reviendront jamais. STATUT SOCIAL :  Il aurait dû être fiancé, marié, père, époux. C'était un avenir prometteur qui lui était offert, mais sans façon. Nemrod n'a d'attache nul part, il est célibataire et il vaudrait mieux pour tout le monde qu'il le reste. Il a trop peur de s'engager voyez, il a peur d'étouffer, lui et l'autre. Il craint de se tromper, et de ne s'en rendre compte que trop tard. RACE : c'est que des fois on pourrait avoir des doutes. A le voir traquer, pister, poignarder, anéantir. Le chasseur aux allures de bête menaçant de briser ses chaînes. Ô non ne les brise pas petit humain, pour peu que personne ne te retienne tu risquerais de t'empaler sur ta propre haine. NATIONALITÉ : à l'écouter il n'en a plus aucune, malgré ses papiers coréens et son accent marqué par moments de fortes émotions.  ORIGINES : il y en a qui ont des arbres qui étendent leurs racines sur l'ensemble du planisphère  et puis il y a ceux qui seraient nés et morts au même endroit si le destin ne les avait pas foutu hors des sentiers battus. Asiatique de sang et d'apparence, sa récente fuite le fait renier d'avantage chaque jour ses origines tibétaines et coréennes. FAMILLE : papa parti, puis revenu, puis fuis. Une mère remariée à un homme banal et sans problèmes. Les histoires de ce type ne sont que pain commun en ces funestes années où l'amour dure trois selfies et disparaît dès qu'une jeunette pointe le bout de son nez. Ou un jeunot, soyons égalitaire. Le père de Nemrod est parti quand il avait six ans. Un divorce. Une séparation, un truc à l'amiable qui n'a fait de mal à personne, pas même au gosse. Puis le drame, comme partout, comme chaque âme destinée à finir à Glencullen. Aujourd'hui, plus de nouvelles, plus rien. Une lettre anonyme de temps en temps, c'est tout.
persévérant attentionné   pointilleux fidèle passionné   efficace calculateur
01. il est né avec une malformation de la cage thoracique, en soit rien de bien grave, ça l'a juste pas mal freiné dans sa jeunesse. Du coup il avait de l'asthme, parce que ses poumons prenaient naturellement trop de place en s'emplissant d'air. Faire du sport était impossible, impensable. Mais à force d'acharnement, ses poumons se sont adaptés. Ses respirations sont plus courtes, plus rapides que celles de ses compères mais il vit très bien avec.  02.  Il n'a jamais été très proche de son beau-père, voire même totalement indifférent à ce dernier. Les deux hommes n'ont jamais tissé de quelconque lien et ne comptent pas le faire, même si ça a chagriné énormément la mère de Nemrod. Ô quel genre de chagrin doit-elle aujourd'hui affronter avec un fils unique disparu. 03.  Petit il était victime de terreurs nocturnes. Des nuits d'horreurs où il affrontait milles et uns démons qu'il n'arriva jamais à vaincre. Il lui arrive encore d'en avoir, même si sa fuite semble les avoir fait diminuer encore d'avantage. Intriguant, sachant qu'il n'a jamais été dans cette situation mêlant sérieux, stress, discrétion et peur constante auparavant 04.  Dorje a les oreilles percées trois fois à chaque lobe et possède un tatouage sur les côtes gauches représentant une tête de renard stylisé et géométrique 05. c'est un motard, de ceux qui draguent la vitesse jusqu'à s'en retrouver gelés. 06. Son tatouage n'est pas dénué de sens. En effet, il représente l'intelligence, la ruse. Lorsqu'il avait seize ans, Eun Sil -la mère de Nemrod- lui a fait passer des tests de QI et il s'est avéré que le jeune garçon est surdoué, son QI indiquant le chiffre conséquent de 138. 07. Avant, Nemrod, il aimait la vie. Il l'aime toujours. Juste...un peu moins. Il se réveillait le matin et appréciait l'odeur des draps dans lesquels son corps et celui de l'être aimé avaient dormis. Il s'émerveillait des baisers et des promesses. Il était naïf. Il était amoureux. Il était con. Petite marionnette trop habituée à être manipulé qu'il n'a pu que s'écrouler le jour où on lui a coupé les files, le jour où sa marionnettiste est parti, le jour où il a changé. De cet amour vif et mordant pour la vie, il ne lui reste que des cicatrices et des bleus trop profonds pour qu'ils ne s’effacent un jour complètement. 08.  Quand il était petit, sa grand-mère lui a offert un pendentif renfermant un rubis de Birmanie, aussi appelé "Sang de Pigeon" pour sa couleur rouge sanguine. La vieille femme raconta à l'enfant que ce talisman, qui n'en était pas un, lui garantirait bonheur et longévité tant qu'il le garderait auprès de lui. Naïf, Nemrod y cru et chéri cette gemme durant des années jusqu'à ce la chaîne se brisa sous les doigts d'un assaillant bien trop familier.  
The gods are dying. The gods are dead. The gods are us.
PSEUDO : baba yaga PRENOM : Toujours Julie AGE : vingt ans ans vingt jours les mecs   FREQUENCE DE CONNEXION : quotidienne, je vous kiffe trop, c'pas ma faute    COMMENTAIRE, SUGGESTION ? : qui m'a piqué ma veilleuse ?    AVATAR : min yoongi GROUPE : hunters PERSONNAGE : inventé

_________________
Caged birds don’t sing. They pray out loud.
When you threw me to the wolves that night. Did you think they'd find me easy to swallow ? I suggest next time, you try feeding me to dragons.


Dernière édition par Nemrod Kang le Sam 2 Juil - 14:17, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nemrod Kang
we hunt those who hunt us

avatar
Messages : 14
Pseudo : baba yaga
Avatar : min yoongi
Crédits : avatar: nelliel
Image :
Âge : plus le temps file et moins il n'y accorde de valeur, il se construit seul depuis déjà vingt-cinq ans
Statut civil : de ceux qui aiment un soir et oublient, de ceux qu'on ne veut pas plus de quelques jours au creux de ses reins. Il est célibataire et volage au plus haut point.
Occupation : il jongle à merveille entre son internat en neurologie et ses lames de chasseur. Il est l'ombre future qui fera sombrer les créatures dans le néant, quitte à y perdre pied avec.
Armes de prédilection : il sème la mort dans les rangs surnaturels à l'aide de deux piolets qu'il emmène toujours avec lui lors des nuits de chasse.
Date d'inscription : 02/07/2016

MessageSujet: Re: NEMROD ± does she know that we bleed the same ?    Sam 2 Juil - 1:39


les applaudissements ne se mangent pas


you have stardust in your veins. that's why sometimes it hurts to breathe.


01. SHOW ME LOVE, I DON'T WANNA HEAR IT. I'M A VISUAL LEARNER.
La feuille d'un blanc céramique prenait des couleurs au fil des minutes et des heures. Attentif, concentré, mes doigts enveloppés délicatement autour du manche de bois, je laissais les poils fins du pinceau guider mon poignet, glisser le long du blanc pour en retirer l'innocence et la morosité. Vert. Bleu. Mauve. Clair. Foncé. Les couleurs éliminèrent le blanc en un rien de temps. J'y trouvais une certaine sérénité, à ainsi colorer les feuilles des cahiers vides, des pages vierges, des univers insoupçonnés. Je créais de nouvelles formes, des mondes fous et des détails d'enfant. Parce qu'à cet page-là, je n'aurais pas pu produire de ces grandes toiles de maître que l'on trouve dans les musées nationaux. Mais des petits éclats de couleur, des dessins d'enfant. Des contours grossiers et des fleurs qui ressemblaient à des limaces. Mais c'était mes fleurs-limaces, mes soleils bleus et association abstraite de traits plus ou moins longs. C'était à moi, et d'une certaine façon, c'était également moi. Moi Dhargey, moi Cetan, moi le petit être sans importance que j'aurais aimé rester. Je passais mes journées à peindre. Surtout depuis que papa était parti en voyage d'affaire. D'habitude maman elle pleurait quand papa partait, parce qu'elle l'aimait papa. Mais là, ça faisait longtemps. Et elle pleurait pas. Elle pleurait plus du tout même. Je comprenais pas trop et mon cerveau d'enfant était bien assez occupé par ses dessins.

Puis un jour, maman elle est rentrée à la maison avec quelqu'un qui n'était pas papa. Mais il a voulu que je l'appelle comme telle et je n'ai pas tout de suite compris. A vrai dire, je n'ai jamais compris grand chose.

02. DON'T LET ME GET USED TO YOUR ABSENCE. IF I LEARNED HOW NOT TO FEEL PAIN WHILE I WAS WITH YOU, I AM CERTAIN I CAN LEARN HOW TO EXIST WITHOUT YOU.
Le dessin était rapidement passé. Je n'étais qu'un enfant, à l'époque où mes parents se sont séparés. J'avais trouvé dans le dessin une échappatoire psychologique au manque croissant qu'allait laisser l'absence de mon père. Il n'avait pas été présent comme un père digne de ce nom durant les six premières années de mon existence. Je n'en attendais pas plus de sa part maintenant qu'il n'avait légalement plus ma charge. Il pouvait remercier ma mère, elle était du genre de bonne âme à ne jamais laisser un enfant sans amour et dans le besoin. Et j'étais son propre enfant, alors je n'aurais jamais manqué de rien. Et je n'ai jamais manqué de rien. Elle ne m'aurait jamais laissé aller avec son ex-mari, avec mon père. Et depuis le divorce, je n'avais plus entendu parler de mon père. Il n'avait pas voulu de son droit de visite, il était parti. Juste, parti.

Cinq. Six. Cinq. Six. Sept. Huit. Le top musical résonna dans mes tympans et mes pieds frôlèrent le parquet de la scène, quittant l'ombre des coulisses. La lumière des projecteurs m'aveugla mais mes connaissances expertes de la scène de l'Opéra me guidèrent dans ma traversée. A mes côtés, deux danseuses. Nous dansions ensemble depuis sept ans maintenant. Nous nous étions rencontrés le jour de l'inscription, nous avions tous treize ans quand nous nous sommes inscrits. On leur a répété sans cesse que commencer le classique à cet âge, ce n'était ni raisonnable ni prometteur. Trop vieilles. Moi, trop vieux. Mais nous y sommes tout de même aller. Et voilà que nous étions sur la scène de l'Opéra de Séoul, au sein d'une dès troupe les plus admiré pour son talent et son travail. J'évoluais ainsi au rythme de la musique, le sol glissant sous mes pieds agiles, mes mains et mes phalanges maniant l'air autour de moi avec une précision visible jusqu'aux balcons. J'étais vivant. Ô tellement vivant. Mon corps et mon cœur ne formaient plus qu'une seule et même entité et voilà que je jetais mes tripes sur le sol, là, à la vue de centaines de spectateurs. La danse avait remplacé le dessin. La danse m'avait chopé comme on attrape une sacré grippe et je n'avais jamais, au grand jamais, guéri. J'étais devenu accro à l'adrénaline, au travail demandé, à la souplesse de mon corps, à la musique, aux personnes rencontrés dans ce milieu pourtant si carnassier. Je ne comptais plus le nombre de blessures, le nombre de coups dans le dos. Le nombre d’applaudissements. Le nombre de sourires. Le nombre de rires. De pleurs. De glissades. D'erreurs. De pardons. De craquage. De surpassements. La danse était devenue mon projet d'avenir. Je serais danseur jusqu'à ce que mes genoux ne se brisent, jusqu'à ce que mon âme ne cesse de hurler à la libération.

Le rideau se baissa lentement tandis que mes mains en sueurs tenaient fermement celles de mes compagnons de scène. Nos yeux se cherchaient tous les uns après les autres et nos visages ne pouvaient afficher autre chose que des sourires fatigués et sincères. Le public disparu et mes yeux ne virent que le rideau rouge. Le spectacle était fini. Notre ligne se défit et je gardais au creux de mes doigts la main de mes amies. Nous nous sommes dirigés vers les coulisses et nos loges. Ainsi installés sur nos chaises respectives, nos voix épuisées se firent de plus en plus silencieuses. Le silence. Un silence complice, car nous étions les plus heureux à présent et que notre bonheur ne pouvait trouver de mots. Je passais un coton imbibé de démaquillant sur mon visage, y enlevant fond de teint et fards en tout genre. Ma peau nette et dorée réapparue, saine, propre, immaculée. Très vite je retrouvais mes vêtements de civil. Très vite je retrouvais mes baskets, mon sac, mes affaires. Très vite je retrouvais l'air frais de la nuit. Je me saisis de mes écouteurs que j'enfonçais dans mes oreilles avant de sortir mon portable et lancer la première chanson qui tombait sous mon pouce. Les premières notes de musique s'élevèrent dans mon crâne et je me mis à marcher. J'appelais un taxi d'un geste de la main et relevais le visage avant d'y entrer, la main sur la poignet. Et là, juste devant moi. Il était là. De l'autre côté de la route. A me regarder. Avait-il assister à la représentation ? Papa....Je le regardais quelques secondes à peine, avant de baisser la tête rentrer dans le taxi. Non. Non. C'était fini ça.

03. YOU ARE ONE OF GOD'S MISTAKE. YOU CRYING, TRAGIC WASTE OF SKIN.
Le métro était bondé et ma tête me faisait terriblement mal. La journée avait été longue, les répétitions éprouvantes et puis je ne cessais de ressasser dans les recoins de mon esprit ce que m'avait dit Jisok, à propos de Léo. C'était ce matin, à la station. Nous nous étions croisé comme ça, comme presque tout les jeudi. Mais ce matin, il n'avait pas arboré son sourire ordinaire. Il avait été inquiet. Il m'avait dit de faire attention, qu'il me conseillait de mettre fin à ma relation avec Léo...pour ma santé, pour mon bien. La panique m'avait alors envahie. Avait-il vu ? Les bleus, les larmes séchées...est-ce que j'avais été assez imprudent pour que Jisok soit capable de voir les traces sombres qui décoraient de plus en plus mon corps ? Je n'arrivais pas à en vouloir à Léo. Il était à bout, son boulot le fatiguait, sa famille ne le soutenait pas. Il craquait et c'était mon devoir d'être à ses côtés. Et puis, ce n'était jamais gratuit. C'était ma faute...ce n'était pas compliqué de rentrer à l'heure, de l'informer, de le tenir au courant, de faire ce qu'il voulait un peu plus souvent. C'était moi, c'était à moi de faire des efforts. Il m'aimait, je le savais. Il devait m'aimer.

J'enfonçais la clé dans le trou de la serrure et ouvris la porte d'entrée de l'appartement que j'occupais avec Léo. Cela faisait quoi...deux ans ? A peu près. Je laissais tomber mon sac rempli de mes affaires de danse sur le sol et me débarrassa de mes affaires extérieures avant de me traîner de fatigue jusqu'à la cuisine. La lumière était déjà allumée et il était là. Il me regardait. Assis. Me fixant. Il était en colère. Encore. Je déglutis, ne bougeant pas moi-même. "Quelle heure il est mon coeur ?" me demanda-t-il, sa voix glacée frappant contre mon être de toute ses forces. D'un coup d'oeil j'attrapais la position des aiguilles de l'horloge. Onze heure. Il m'avait dit d'être à la maison à dix..."Je nous avais fait à manger tu sais. Ton plat préféré, parce que je pense à toi. Parce que je voulais te faire plaisir après une grosse journée de répétition. Mais non. Non. Le repas est froid maintenant." d'un geste maladroit je passais ma main sur ma nuque "On peut toujours réchauffer. Je suis désolé, la répétition c'est..." je me tus aussitôt que la chaise glissa et que Léo se leva de tout son long. Il s'approcha et un frisson me parcouru l'échine. Pitié, pas le visage. Il s'approcha, s'approcha. Je reculais. Encore. Encore. Mes yeux se fermèrent en un battement quand sa main droite empoigna mon avant-bras. Puis la sonnette retenti et je restais pétrifié. Sauvé. Sauvé. Sauvé. J'esquissais un geste pour me dégagé de l'emprise corporelle de Léo et allait jusqu'à la porte, mais sa poignet se fit plus ferme. "Il va partir." sa voix me glaça à nouveau et je sentis le bout de mes phalanges trembler alors que son nez frôla ma joue. "Tu sais, je t'aime moi. Je fais tout pour toi. Et toi ? Hein ? ET TOI ? TU FAIS QUOI POUR MOI ?!" et il frappa.

* * *

Je me réveillais en sursaut. Je baissais les yeux sur mes mains, y voyant encore le sang glisser, couler, tâcher le carrelage de la cuisine. Ma gorge me faisait mal, comme si je n'avais pas cessé de crier depuis cette nuit-là où Léo...où Jisok...où j'ai...où j'ai tué l'homme que j'aimais. L'homme qui me battait. L'homme qui avait sombré dans la folie d'un monde que je ne connaissais alors pas. Le couteau, ses gémissements, puis les pas précipités de mon ami. De celui qui avait voulu me protéger sans savoir qu'il était déjà trop tard. Sans savoir que mon petit ami, récemment mordu, avait déjà trop d'emprise sur moi. Une emprise brisée par mes propres mains, agrippées autour d'un couteau qui n'avait jusqu'alors coupé que des tomates et des carottes. Le surnaturel. J'ai été plongée dans une marée de monstruosité la nuit où j'ai tué mon petit ami. La nuit où Jisok trouva mon corps enveloppé sur lui-même, en pleur, terrorisé par mon acte. Il m'a rassuré. Il m'a montré la vérité. Je n'avais fais que me libérer, libérer cette Terre d'un monstre, d'un créature à éliminer de toute les façons possible. Léo était mon premier loup, mais pas le dernier. Cetan-Dhargey Seo avait disparu cette nuit, il s'était noyé dans le sang de son amour sanguinaire. Là, dans ce wagon, naissant Nemrod Kang. Celui que j'étais destiné à devenir, celui que je ne cesserais plus d'être. Je clignais des yeux doucement, observant les rayures sur mes doigts, les cicatrices me rappelant ce qu'il m'avait cette nuit-là. J'entendais encore les os se briser. Mais je n'étais pas un monstre, je n'avais pas guéri en un clin d'oeil. Il m'arrivait encore d'avoir mal lorsque j’empoignais un de mes piolet. Mais la douleur n'était qu'un rappel. Le rappel que c'était eux ou nous.

04. IT'S AMAZING HOW WORDS CAN DO THAT, JUST SHRED YOUR INSIDES APART
La lune était haute et le silence absolu si l'on excepté les feuillages et autres épines de sapin venant choir sur le sol rocailleux couvert de terre de la forêt. Juché sur ma branche, j'observais. Atlance était posté quelques mètres plus loin, lui aussi en hauteur. C'était nos points de force, la hauteur. Lui pour son arc, moi pour ma discrétion et la force que me donnait la chute sur nos ennemis. Sennar quant à lui était en charge de nous ramener la bête, le monstre. Pas un bruit à l'horizon, il n'était pas encore là. Accroupi sur ma branche je me permis de lever les yeux au ciel, ma position me permettant d'attraper quelques parcelles de l'astre céleste. C'était une belle lune. Très belle. Je me mis à repenser à ce qui m'avait amené à Glencullen. Atlance, principalement. Nous nous étions rencontré en France il y a quoi...quatre ans ? Je venais d'arriver de Séoul, mon entrainement allait commencer, j'étais encore tellement perdu. Je ne connaissais rien au monde surnaturel, je venais d'apprendre que mon défunt copain était en fait un loup-garou, qu'il y en avait encore plein d'autres dans le monde et qu'en plus de tout ça, il y avait des sorciers et plein d'autres trucs pas nets. Terrifié, c'est le mot, pendant longtemps j'ai été terrifié. Puis j'ai rencontré Atlance, lui et ses connaissances, lui et son assurance. Il m'a apprit, et on ne s'est plus quitté. Sennar est arrivé bien après, jeune chasseur, il venait de terminer sa période d'entrainement. Lui aussi était né dans une famille de chasseur, une famille russe ou quelque chose comme ça, il n'en parlait pas beaucoup. Les rumeurs disaient que toute la famille s'était faite décimer par une meute, que ça l'avait lancé sur cette vendetta qui brillait jusque dans ses yeux. Et voilà que nous formions ce qu'on appelait un trio de chasseurs. Nous chassions ensemble, nous ne rendions de comptes qu'à nous même. Ô bien sur, nous étions respectueux du code et des autres chasseurs, mais notre force était notre union à nous. Nous faisions bande à part, ça nous allait très bien. C'était mieux que rien. Mieux que la soumission a un ordre plus grand que nous.

Soudain, un bruit de pas. Rapide. Je me redressais et adressais un regard à Atlance, son arc déjà bandé, ses yeux perçant guettaient la moindre apparition. Je détachais à mon tour les piolets accrochés dans mon os et attendis que la bête ne se montre. Un coup de feu retentit et une flêche fila droit devant mes yeux. La pointe vint se loger dans le sol, à quelques centimètres à peine d'une paire de pattes poilues. Le loup entra dans mon champ de vision, il dévia suite au coup de feu et au lancé de flèche pour se retrouver en direction de mon point d'observation. Nos odeurs devaient l'entourer, le rendre fou. Nous étions partout. Il s'approcha, s'approcha et lorsqu'il fut proche, je me laissa tomber. mes talons s'écrasèrent sur ses vertèbres et mes piolets s'enfoncèrent violemment dans ses flancs avant que je ne me dégage de la bête en un bon moyennement calculé. Je tombais au sol, la bête roulant sur la pierre suite au choc et à la surprise. Atlance frappa à nouveau, dans le flanc, là où mes armes venaient de laisser deux traînées de peau blessé et ouverte. Ce loup ne ferait pas long eu, encore quelques secondes et Sennar lui enfoncerait une balle d'argent dans le crâne. Il ne poserait plus de problèmes à personne. Plus aucun loup ne poserait de problèmes. C'était notre promesse.  


Dernière édition par Nemrod Kang le Jeu 7 Juil - 15:17, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Saoirse O'Callaghan
howling at the moon

avatar
Messages : 204
Pseudo : songbird, chloé
Avatar : natalie dormer
Crédits : money honey.
Double compte : elijah morgenstern
Image :
Âge : trente-deux ans
Statut civil : célibataire, lit grand ouvert
Occupation : juriste d'affaires à dublin
Armes de prédilection : le sarcasme et dix ongles manucurés
Date d'inscription : 21/02/2016

MessageSujet: Re: NEMROD ± does she know that we bleed the same ?    Sam 2 Juil - 2:39

JE VIENS BATIFOLER.
il est beaucoup trop beau moi je trouve, si il faut quelqu'un pour lui faire des bisous je veux bien faire ce sacrifice, pour le bien de la nation...
rebienvenue et bon courage pour ta fiche (rien que le début ça donne envie )
(mais en vrai, si il faut lui faire des bisous tu me dis )
(je veux bien qu'il me chasse moi le petit )

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Maven Fearghal
we pledge ourselves to the goddess

avatar
Messages : 76
Pseudo : xradioaktiv, joanie.
Avatar : chris wood.
Crédits : avatar de soapflaws et gif de wadewilsonwinstons.
Double compte : kaidan, le gentil louloup.
Image :
Âge : cela fait vingt-sept ans qu'il ère parmi les vivants, témoin silencieux de centaines de morts.
Statut civil : depuis le jour où on lui a tout prit, il ne sait plus réellement ce que c'est que d'aimer.
Occupation : intelligent et manipulateur hors pair, il n'a jamais perdu un cas, et s'est élevé au rang d'avocat le mieux payé de dublin.
Élément : l'eau fraîche qui tue, l'eau profonde qui noie.
Date d'inscription : 27/04/2016

TO KNOW MORE
Relations:

MessageSujet: Re: NEMROD ± does she know that we bleed the same ?    Sam 2 Juil - 4:41

rebienvenue chez toi, chasseur. ce que tu as d'écrit jusqu'ici est très intéressant, bon courage pour le reste de ta fiche.

_________________

i'll be good
i thought i saw the devil, this morning, looking in the mirror, drop of rum on my tongue, with the warning to help me see myself clearer. (jy) ~ by endlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eithne Rhodes
humanity in our veins

avatar
Messages : 103
Pseudo : Voyou.
Avatar : Suki Whaterhouse
Crédits : @Nympheas
Double compte : Hellow, it's me (AH, IO, TW)
Image :
Âge : Vingt sept années accumulées avec son lot de joie et de souffrance.
Statut civil : Coeur libérée de toute entrave, trop volatile pour s'impliquer dans quoi que ce soit.
Occupation : Parce que les clichés valent parfois plus que des mots, tu vends tes photos pour tes causes humanitaires.
Date d'inscription : 05/04/2016

MessageSujet: Re: NEMROD ± does she know that we bleed the same ?    Sam 2 Juil - 8:18

Rebienvenu par ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adam Harkwood
former resident of hell

avatar
Messages : 474
Pseudo : Summer Child, Co
Avatar : Dylan O'Brien
Crédits : bigbadwolf (avatar), Yourdesigndiary(gif),
Double compte : je soigne ma schizophrénie
Image :
Âge : 23 ans qu'il vit dans ce monde et que ce poids accable ses épaules
Statut civil : plus vraiment célibataire, mais le cœur déjà volé par des yeux noirs
Occupation : étudiant en médecine, spécialisé dans les drogues, il suit le parcours classique des membres de sa famille. Il pourra sans doute tenir un laboratoire pharmaceutique dans une dizaine d'années.
Armes de prédilection : couteaux de lancer sont ses armes préférées
Date d'inscription : 24/07/2015

TO KNOW MORE
Relations:

MessageSujet: Re: NEMROD ± does she know that we bleed the same ?    Sam 2 Juil - 8:57

J'ai déjà vu cette tête, impossible de savoir où... -piètre mémoire de sa période kpop-

Rebienvenue ici

_________________

Hey, dark eyes, rest with me a while as I drift closer to sleep. But still cannot find no peace ©️shinouh



chut:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Augustus O'Callaghan
humanity in our veins

avatar
Messages : 141
Pseudo : Malou
Avatar : Michael Fassbender
Crédits : Lady Azraël
Âge : 35 ans
Statut civil : Célibataire. Pas par choix, simplement par manque de temps.
Occupation : Commissaire de police
Don : Medium depuis quelques mois
Date d'inscription : 24/05/2016

TO KNOW MORE
Relations:

MessageSujet: Re: NEMROD ± does she know that we bleed the same ?    Sam 2 Juil - 9:07

* attache sa soeur a un piquet pour qu'elle embête pas les jolis garçons qui arrivent *
Re bienvenue alors, qu'il est beauuuuu . Bon courage pour la suite de ta fiche alors
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nemrod Kang
we hunt those who hunt us

avatar
Messages : 14
Pseudo : baba yaga
Avatar : min yoongi
Crédits : avatar: nelliel
Image :
Âge : plus le temps file et moins il n'y accorde de valeur, il se construit seul depuis déjà vingt-cinq ans
Statut civil : de ceux qui aiment un soir et oublient, de ceux qu'on ne veut pas plus de quelques jours au creux de ses reins. Il est célibataire et volage au plus haut point.
Occupation : il jongle à merveille entre son internat en neurologie et ses lames de chasseur. Il est l'ombre future qui fera sombrer les créatures dans le néant, quitte à y perdre pied avec.
Armes de prédilection : il sème la mort dans les rangs surnaturels à l'aide de deux piolets qu'il emmène toujours avec lui lors des nuits de chasse.
Date d'inscription : 02/07/2016

MessageSujet: Re: NEMROD ± does she know that we bleed the same ?    Sam 2 Juil - 9:14

Merci Maven, c'est la première fois que je me lance dans un chasseur sur un forum surnaturel, je me sens l'âme aventureuse  Merci Eithne  C'est le genre de tête que tu croises, que t'oublies quand la période est passée puis que t'arrives plus à cerner quand tu la recroises, je me trompe Adam ? C'est Suga des Bangtan Sonyendan (BTS) (aka mr.aurapdefeu)
Spoiler:
 

Le Augustus qui connait les vrais techniques du piquet Merci !

_________________
Caged birds don’t sing. They pray out loud.
When you threw me to the wolves that night. Did you think they'd find me easy to swallow ? I suggest next time, you try feeding me to dragons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aerys Barrett
we hunt those who hunt us

avatar
Messages : 219
Pseudo : anaelis (britney)
Avatar : gigi hadid
Crédits : nobody
Double compte : katherine cunningham
Image :
Date d'inscription : 30/04/2016

MessageSujet: Re: NEMROD ± does she know that we bleed the same ?    Sam 2 Juil - 12:22

t'es trop beau ptn, rebienvenue à la maison eustaaaaaaache
comme graaaaaande fan de kpop, j'avoue que min c'est mon bébéy punaise omg

_________________
    Love me like you do ◇ I have kissed honey lips, Felt the healing finger tips. It burn like a fire, This burning desire. I have spoke with tongue of angels, I have held the hand of the devil. It was warm in the night, I was cold as a stone. But I still haven't found what I'm looking for. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Saoirse O'Callaghan
howling at the moon

avatar
Messages : 204
Pseudo : songbird, chloé
Avatar : natalie dormer
Crédits : money honey.
Double compte : elijah morgenstern
Image :
Âge : trente-deux ans
Statut civil : célibataire, lit grand ouvert
Occupation : juriste d'affaires à dublin
Armes de prédilection : le sarcasme et dix ongles manucurés
Date d'inscription : 21/02/2016

MessageSujet: Re: NEMROD ± does she know that we bleed the same ?    Sam 2 Juil - 12:45

(vous êtes trop des vilains
aerys, j'ai l'exclusivité du nom d'eustache, fais gaffe ou j'te mords la fesse What a Face)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aerys Barrett
we hunt those who hunt us

avatar
Messages : 219
Pseudo : anaelis (britney)
Avatar : gigi hadid
Crédits : nobody
Double compte : katherine cunningham
Image :
Date d'inscription : 30/04/2016

MessageSujet: Re: NEMROD ± does she know that we bleed the same ?    Sam 2 Juil - 12:53

(mords-moi la fesse
on est pas vilains euké )

_________________
    Love me like you do ◇ I have kissed honey lips, Felt the healing finger tips. It burn like a fire, This burning desire. I have spoke with tongue of angels, I have held the hand of the devil. It was warm in the night, I was cold as a stone. But I still haven't found what I'm looking for. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Logan O'Neill
humanity in our veins

avatar
Messages : 44
Pseudo : Twixx
Avatar : Dylan Sprayberry
Crédits : Alles
Image :
Âge : 20 ans
Statut civil : Célibataire, le coeur complètement libre, je n'attend pas forcément à ce qu'on me le prenne d'ailleur
Occupation : Pour le moment, je ne suis qu'étudiant en médecine, je vais me spécialiser en cardiologie
Date d'inscription : 20/06/2016
Localisation : Chez mes parents

MessageSujet: Re: NEMROD ± does she know that we bleed the same ?    Sam 2 Juil - 14:05

(re)bienvenue et bon courage avec ta fiche :)

_________________

WHEN I BREAK FREE

I only wanna die alive Never by the hands of a broken heart Don't wanna hear you lie tonight Now that I've become who I really am This is the part when I say I don't want ya I'm stronger than I've been before This is the part when I break free 'Cause I can't resist it no more ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: NEMROD ± does she know that we bleed the same ?    Sam 2 Juil - 16:53

rebienvenue intéressant ton personnage, hâte d'en savoir plus
Revenir en haut Aller en bas

Cilian O'Callaghan
we stole from death

avatar
Messages : 1600
Pseudo : incaendo, lise.
Avatar : thomas brodie sangster.
Crédits : kiddo.
Double compte : not yet.
Image :
Âge : 23 ans.
Statut civil : Célibataire. A vrai dire, son coeur, il lui a été arraché violemment de la poitrine et il gise là, désormais, à ses pieds et dans une flaque de sang grandissant à vue d'oeil.
Occupation : Etudiant en médecine, pour se spécialiser en chirurgie.
Élément : Terre. Il a connecté lorsqu'il avait 16 ans, lors d'un accident de voiture dans les bois. La terre l'a sauvé.
Date d'inscription : 22/07/2015

TO KNOW MORE
Relations:

MessageSujet: Re: NEMROD ± does she know that we bleed the same ?    Sam 2 Juil - 22:40

rebienvenue

_________________
try not to be relenting, but my fault lies in weakness. try not to be intending, but my heart cries for your kiss. doesn't mean a damn to him, cause he's not the kind to reason with. And now, he's got my soul paralyzed, can't help but feel paralyzed.


shipwhore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Calypso Barrett
we hunt those who hunt us

avatar
Messages : 96
Pseudo : codsworth
Avatar : gal gadot
Crédits : schizophrenic
Double compte : none
Image :
Âge : trente et un ans
Statut civil : célibataire
Occupation : médecin légiste
Armes de prédilection : elle possède un chakhram qu'elle peut séparé en deux.
Date d'inscription : 09/06/2016

TO KNOW MORE
Relations:

MessageSujet: Re: NEMROD ± does she know that we bleed the same ?    Sam 2 Juil - 22:42

Rebienvenue
Juste pour dire un truc : sur l'avatar tu as les cheveux assortis au groupe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Leanna Killingworth
we hunt those who hunt us

avatar
Messages : 280
Pseudo : Gathou
Avatar : Crystal Reed
Crédits : Merenwen
Double compte : /
Image :
Âge : vingt-six ans
Statut civil : seule pour le moment (les gars si vous voulez pécho)
Occupation : Tu passes beaucoup de temps avec ta famille, active tu fais beaucoup de sport et te balade souvent.
Armes de prédilection : Arc et arbalette
Date d'inscription : 08/03/2016
Age : 24
Localisation : Glencullen

TO KNOW MORE
Relations:

MessageSujet: Re: NEMROD ± does she know that we bleed the same ?    Lun 4 Juil - 23:29

Il est trop pipou ton perso, j'adore sa bouille. Bienvenue par ici et bon jeu parmi nous.

_________________

I WAS BORN. TO HUNT.
Alors j'enfile une veste et j'attrape mon arme. Je me battrais jusqu'au bout, coûte que coûte. C'est comme ça, c'est mon devoir ma destiné. J'ai arrêté de me poser des questions depuis bien longtemps, mais peut-être que je devrais recommencer à m'en poser.


Free Spirit:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nemrod Kang
we hunt those who hunt us

avatar
Messages : 14
Pseudo : baba yaga
Avatar : min yoongi
Crédits : avatar: nelliel
Image :
Âge : plus le temps file et moins il n'y accorde de valeur, il se construit seul depuis déjà vingt-cinq ans
Statut civil : de ceux qui aiment un soir et oublient, de ceux qu'on ne veut pas plus de quelques jours au creux de ses reins. Il est célibataire et volage au plus haut point.
Occupation : il jongle à merveille entre son internat en neurologie et ses lames de chasseur. Il est l'ombre future qui fera sombrer les créatures dans le néant, quitte à y perdre pied avec.
Armes de prédilection : il sème la mort dans les rangs surnaturels à l'aide de deux piolets qu'il emmène toujours avec lui lors des nuits de chasse.
Date d'inscription : 02/07/2016

MessageSujet: Re: NEMROD ± does she know that we bleed the same ?    Jeu 7 Juil - 15:17

Merci à vous tous, vous êtes adorables What a Face

_________________
Caged birds don’t sing. They pray out loud.
When you threw me to the wolves that night. Did you think they'd find me easy to swallow ? I suggest next time, you try feeding me to dragons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adam Harkwood
former resident of hell

avatar
Messages : 474
Pseudo : Summer Child, Co
Avatar : Dylan O'Brien
Crédits : bigbadwolf (avatar), Yourdesigndiary(gif),
Double compte : je soigne ma schizophrénie
Image :
Âge : 23 ans qu'il vit dans ce monde et que ce poids accable ses épaules
Statut civil : plus vraiment célibataire, mais le cœur déjà volé par des yeux noirs
Occupation : étudiant en médecine, spécialisé dans les drogues, il suit le parcours classique des membres de sa famille. Il pourra sans doute tenir un laboratoire pharmaceutique dans une dizaine d'années.
Armes de prédilection : couteaux de lancer sont ses armes préférées
Date d'inscription : 24/07/2015

TO KNOW MORE
Relations:

MessageSujet: Re: NEMROD ± does she know that we bleed the same ?    Jeu 7 Juil - 16:21


TU ES DES NÔTRES !


T'AS BOUFFÉ TON HUMAIN COMME TOUS LES AUUUTRES !
Wow, trop cool, t'es enfin des nôtre mon p'tit ! Alors avant de commencer le blabla un peu chiant, je vais quand même te dire ce que j'ai pensé de ta fiche : t'as pas fait de bêtises, t'inquiète eh bien je l'aime bien ce pipou (merci Leanna xD) ! Tu lui en as fait bavé, c'pas sympa allez, je te laisse te faire croquer de nouveau
informations pratiques
Et maintenant, parlons bien parlons peu, parlons de tout ce que tu peux faire maintenant que tu es validé. Alors déjà sache que la première chose que tu dois faire, et c'est très important, c'est de recenser ton avatar. Si tu ne le fais pas et que quelqu'un d'autre le prend, c'est toi qui devra changer. Tu peux donc faire ça ici. Si tu as peur d'avoir du mal à t'intégrer sur le forum, ou si tu as encore quelques questions, le système de parrainage a été mis en place pour permettre aux nouveaux de se sentir chez eux. Tu peux trouver toutes les informations par ici et t'inscrire dans le même sujet si tu en ressens le besoin. Ensuite, tu auras peut être envie de te trouver des potes, non ? Tu peux aller t'ouvrir un répertoire de liens, mais si jamais ce n'est pas assez, tu peux aussi te faire un scénario. N'oublie pas non plus d'aller te recenser dans les différents répertoires. Et puis si tu cherches un rp, ne cherche plus, va directement faire une demande ! Pour finir, tu peux créer un journal de bord à ton personnage, pour y retracer son histoire, son évolution, etc.
Voilà, c'est tout ! N'hésite pas à venir flooder avec nous !

_________________

Hey, dark eyes, rest with me a while as I drift closer to sleep. But still cannot find no peace ©️shinouh



chut:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Khéops Vandekeybus
howling at the moon

avatar
Messages : 192
Pseudo : baba yaga
Avatar : lee soohyuk
Crédits : avatar: nelliel
Double compte : Nemrod, le chasseur dansant dans les ombres.
Image :
Âge : déjà trop vieux pour prétendre avoir encore une once d'innocence en lui, mais encore pas assez pour ne plus être surpris de la vie, il affiche vingt-sept années.
Statut civil : là où un jour trônait une bague ne demeure que des cicatrices. Une idylle dont il a fait le deuil
Occupation : la semaine il dessine, illustre, le week-end il sert à boire.
Poste dans la meute : c'est un bêta au sein de la meute Westfall
Date d'inscription : 14/04/2016

MessageSujet: Re: NEMROD ± does she know that we bleed the same ?    Jeu 7 Juil - 17:23

Le pipou dit merci

_________________
©️pathos. ± all the world's sinners and all the world's saints are just wearing different shades of
the same war paint
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: NEMROD ± does she know that we bleed the same ?    

Revenir en haut Aller en bas
 

NEMROD ± does she know that we bleed the same ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHAT'S A GOD TO A NONBELIEVER? :: book of shadows :: la lune révèle ce que nous sommes :: sous la protection de la Lune-