membres du mois

Elrich Marbh & Augustus O'Callaghan



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
fermeture du forum
Toutes les informations se trouvent ici.
Merci d'avoir fait vivre le forum si longtemps.

Partagez | 
 

 ( Tallula ) My bones hold a stillness

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Tallula O'Leary
we hunt those who hunt us

avatar
Messages : 29
Pseudo : AmusableSky
Avatar : Camille Rowe
Crédits : flightless bird, neon demon
Image :
Âge : 25 ans
Statut civil : Fiancée à Noah Llywelyn
Occupation : Photographe
Date d'inscription : 28/06/2016

MessageSujet: ( Tallula ) My bones hold a stillness   Mer 29 Juin - 1:08


Tallula Erin O'Leary


Perhaps when we find ourselves wanting everything,
it is because we are dangerously near to wanting nothing.
PRÉNOM(S) : Tallula, tout en courbes de féminité, d'abondance. Dérivé du gaélique qui veut littéralement dire « princesse », c'est doux, c'est fragile, bref c'est bien loin d'être intimidant pour qui que ce soit. Erin, plus simple, plus honnête. Sans fanfreluches, c'est un souvenir d'un amour que ta famille portera toujours, car anglicisme du prénom Éireann, signifiant Irlande. NOM : O'Leary, un nom qui inspire le respect, que ce soit chez les chasseurs ou les habitants des environs. On vous sait travailleurs, on vous sait unis. Vous êtes solides comme le roc, déterminés jusqu'à l'os. S'attaquer à un O'Leary, c'est risquer d'avoir toute la fratrie sur le dos, toujours prêts à vous protégez l'un l'autre, en mémoire de ne pas répéter la tragédie avec votre tante. AGE : 25 années, l'âge où la sagesse fait tranquillement sa place, où la naïveté refuse encore de nous quitter. Où les rêves sont encore de ciels bleus et les espoirs normalement abondants. Celui où les erreurs sont commises et répétées, mais pas forcément apprises. PROFESSION : Photographe, c'est ton grand côté artiste qui parle. Tu fais des séances, des événements histoire de gagner quelques sous et sinon, tu laisses ton appareil te guider. Tu as collectionné les petits boulots à défaut de pouvoir les garder, faute de la chasse prenant toujours le dessus. Tu aides également Noah avec son bar, enfilant le rôle de barmaid quelques soirs. STATUT SOCIAL : Fiancée à Noah Llywelyn, parce que tu as toujours été attirée par le danger, par les tempêtes. Noah est la tienne, dans toute sa destruction et sa splendeur. Parfois tu ne vois que les ravages, la déchéance dont il est prisonnier, te repoussant de ses vents violents, te forçant à chercher refuge un temps afin de mieux lutter plus tard. Et puis parfois tu le rejoins dans l’œil du cyclone, là où tout est calme, paisible. Où les excuses font place à la tendresse, où tu redécouvres le sens d'aimer un peu plus fort.  RACE : Humaine, jusqu'au bout des ongles, jusqu'au plus profond de tes tripes. Avec toutes ses faiblesses et sa simplicité, dans toute sa détermination et ses émotions. Seulement tu n'es pas brebis, tu te veux prédateur. Comme ton père avant toi, tu es chasseresse en quête de proies. NATIONALITÉ : Irlandaise et fière de l'être, même si tu es loin d'être tamponnée sur les nombreux stéréotypes reliés à ton pays. Tu n'es pas le sang chaud déjà, même si tu possèdes un sacré caractère à tes heures. Tu peux te vanter de savoir tenir ton alcool, mais c'est presque attendu de ta part, puisque ton fiancé possède son propre bar. ORIGINES : Tu es Irlandaise, pure et dure jusque dans tes souches. Ta famille n'a jamais quitté le pays et ce depuis de nombreuses générations. Tu te considères fille de cette terre et n'est pas intéressée à rechercher l'historique familiale au-delà de ta terre natale. FAMILLE : Les O'Leary ont vécu sur les terres irlandaises d'aussi loin qu'on se souvienne. Tu viens d'une famille de nobles fermiers, métier passé de générations en générations jusqu'à ton paternel et la nuit tragique où votre tante, feu Isibeal a trouvé la mort près d'un sorcier en tant que sacrifice. Elle est le symbole de votre renaissance en tant que chasseurs, celle qui vous a ouvert les yeux sur les atrocités et les monstruosités de ce monde. Si ta famille ne peut se vanter de cette tradition ancestrale comme certaines, ton père a forgé votre nom au sein de l'ordre, par sa détermination et sa soif de savoir. Experts en ce qui a trait aux sorciers et la chasse de ces derniers, vous avez gagnés un grand respect auprès de la plupart des familles. Respect et efforts que tu comptes poursuivre, portant fièrement ton patronyme.
Patiente Conciliante Raisonnable Déterminée Douce Affable Mature
Orgueilleuse Moralisatrice Laxiste Sensible Désorganisée
01. Dublin est la plus grande ville que tu aies visité. Ta famille, de par ses terres et ses traditions, est très sédentaire. Tu n'es qu'une jeune fille ayant été élevée et grandi sur le même coin de terre, connaissant chaque brindille et chaque caillou sur le bout des doigts, mais très peu en dehors de celui-ci. Une part de toi se complaît dans cette sécurité, dans cette familiarité routinière de tes habitudes. Une autre effleure les divers photos de paysages et ne demande qu'à y être transporté pour les voir de tes propres yeux, les capturer de ton appareil. 02. C'est ton amour pour la peinture qui t'a entraîné vers la photographie, prenant des clichés afin de les utiliser comme modèle sur la toile. Tu peins depuis de tous jeunes âges, faisant pleuvoir les dessins à accrocher sur le frigo de tes parents, t'acharnant pour avoir du matériel. Tu peins par amour plus que par désir d'être reconnu, d'en faire ton métier. Ton appareil permet de gagner de quoi te nourrir, d'exprimer ta passion d'une autre façon. La peinture, tu la réserves pour ceux qui te sont chers, précieux. Comme moyen de détendre et de prendre ton souffle, t'enfermant dans la pièce réservée à ton atelier pour te vider l'esprit, jusqu'à ce que tu te juges prête d'affronter le vrai monde de nouveau. 03. Tu possèdes toi-même quelques tatouages, vestiges d'une passion découverte par ta moitié. Si ta peau n'était décorée qu'un dessin d'encre au départ, petit acte rebelle de ton adolescence, tu l'as ensuite peinte de nouveau en accompagnant Noah à une séance, jusqu'à répéter l'expérience toi-même. Plutôt discrets, tu t'es encrée de dessins simples et subtiles, tel un minuscule cœur sur l'omoplate, une fleur ou encore un poisson sur les bras, un ananas dans le bas du dos, près de la hanche. Rien de trop travaillé, mais tu apprécies tes petites fantaisies. 04. Tu es quelqu'un de complètement désorganisé. Sans forcément être à la traîne en tout temps, tu es du genre à t'éparpiller afin de mieux te retrouver, habitude qui a tendance à faire tourner en bourrique tes proches ou collègues de boulot. Les gens ont facilement l'envie de vouloir réaménager derrière toi, aussi fais-tu attention de ne pas les handicaper autant que possible. Dans ton atelier par contre, tu te fais plaisir. Tu ne demandes également jamais d'aide pour trouver quoique ce soit dans ton bazar, puisque tu te doutes bien que c'est mission impossible pour les pauvres âmes osant s'aventurer dans ton bordel. 05. Tu appliques ton imagination et ton côté artistique jusque dans tes élans culinaires. Si tu sais cuisiner, faut d'avoir aidé ta mère à maintes occasions à la demande de cette dernière, ton côté impétueux n'est parfois pas nécessairement le bienvenue dans tes tentatives gourmandes. Tu fais des essais, tu mélanges des ingrédients, parfois pour le meilleur comme pour le pire. Force est de constater que tu as tout de même fait de belles découvertes avec ton petit côté savant-fou, tout comme il est arrivé que Noah t'interdise d'accès au fourneau durant des périodes plus ou moins longues suite à des résultats plutôt médiocres. 06. Tu crois en Dieu ou du moins, qu'il y ait une force supérieure. Dieu est simplement celui qu'on ta apprit à croire en son existence, depuis ton tout jeune âge, enfilant une jolie robe pour aller à l'église tous les dimanches. Celui vers qui tu te tournes quand tu es au plus bas, que rien ne va plus. Tu n'es peut-être pas des plus ferventes, mais tu ressens un grand réconfort à ne pas te sentir seule, que ce soit Dieu ou quiconque pour tendre l'oreille. 07. Tu n'as jamais fait de grandes études, seulement celles de base afin de te concentrer sur ce qui était maintenant votre vocation hors de la ferme : la chasse. Tu as naturellement écarté la moindre envie de faire des études en ce qui concerne ta passion pour les arts. Reléguer en simple rôle de passe-temps, de gagne-pain, tu te veux à l'entière disposition pour honorer la nouvelle tradition de ta famille, au plus grand malheur de certains. 08. Ton paternel a longtemps hésité avant de te laisser prendre part à la nouvelle vocation officieuse de la famille. Si laisser entrer sa femme dans un tel monde a été prouvé difficile, accepter que la chair de sa chair en fasse tout autant en était une autre. Tu vois les craintes au sujet d'Isibeal refaire surface à l'occasion, celles qui serrent les dents et prient pour qu'il ne t'arrive pas la même chose. Tu vois l'inquiétude dans le regard de Noah, pour d'autres raisons, pour d'autres fantômes. 09. Tu te veux conciliante, toujours, surtout avec Noah. Tu toques et tu tâtes, tu marches sur des œufs lorsque les sujets difficiles font surfaces. Quand ils font surfaces, parce que jamais il n'ose en parler, alors tu te dis que tu dois bien le faire. Tu veux l'aider, plus que tout. Qu'il blâme ton syndrome du sauveur, tu refuses de le laisser couler, alors tu toques à la porte et tu fais face à la violence. Tu ravales ton rejet et tu te veux bonté en fermant les yeux sur ses infidélités. Tu portes le chapeau de la naïveté, du clown de service pour mieux observer du coin de l’œil, le jugement derrière tes yeux bleus, la déception dans la gorge. 10. Tu as tes secrets qui n'en sont pas vraiment. Tes indiscrétions, tes petites vengeances. Tu as besoin de souffler de temps à autres, alors parfois tu fouilles dans tes poches et tu ressors un petit bout de papier où un numéro y est griffonné. Des attentions ici et là que des hommes te glissent dans le creux de ta paume, comme si une bague au doigt n'arrêtait personne. Pas vraiment. Et quand le cœur est trop lourd et le rejet trop saignant, tu composes l'un de ses numéros, jamais le même. Une sortie, c'est tout ce que tu demandes, où tu parles de ce que tu veux, où tu ris sans remords, où tu profites de l'attention, mais jamais tu ne couches normalement. Tu rentres, sage comme une image, le poids plus léger, le sourire plus facile, l'excuse sur les lèvres et tu es prête pour une nouvelle bataille.
You can’t blame gravity for falling in love
PSEUDO : AmusableSky PRENOM : Dédé AGE : 24 ans FREQUENCE DE CONNEXION : Je tente de passer minimum 3 fois semaines et de poster un rp une fois semaine I love you  COMMENTAIRE, SUGGESTION ? : J'aime beaucoup les couleurs et la bannière, le design est vraiment très joli. Et les annexes sont très faciles à comprendre, en plus d'offrir une lecture vraiment intéressante, bref j'adore le concept ! AVATAR : Camille Rowe GROUPE : Chasseurs PERSONNAGE : inventé, en lien avec un scénario et une famille du forum I love you


Dernière édition par Tallula O'Leary le Lun 4 Juil - 23:20, édité 31 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tallula O'Leary
we hunt those who hunt us

avatar
Messages : 29
Pseudo : AmusableSky
Avatar : Camille Rowe
Crédits : flightless bird, neon demon
Image :
Âge : 25 ans
Statut civil : Fiancée à Noah Llywelyn
Occupation : Photographe
Date d'inscription : 28/06/2016

MessageSujet: Re: ( Tallula ) My bones hold a stillness   Mer 29 Juin - 1:08


A barely breathing story


We should meet in another life, we should meet in air, me and you.
(8 ANS) Ce soir est soir de célébration, mais tu ne comprends pas encore toute l'effervescence de la chose. Tu n'es encore qu'une petite fille, les doigts plein de peinture que tu t'étais acharné pour avoir et les yeux trop grands. Tu ne saisis pas encore tout le sens des mots, alors que les invités se multiplient, qu'on murmure les mots « chasse » et « battue » avec quelque chose débordant sur de l'excitation. En ce soir de pleine lune, tu n'es que spectatrice, tout comme tes frères. Là où tu ne fais pas encore totalement partie de ce monde, Fergus entrevoit par l'embrasure. Tes égratignures sur tes genoux pointus n'ont rien à voir avec celles sur ses poignets ou encore la coupure sur sa joue. Tu avais remarqué la teinte coupable dans les iris de ta mère dès qu'elle posait son regard sur les blessures de l'aîné tandis que le tien prenait des allures de macabre fascination. Les questions sur le bout des lèvres, les réponses mystérieuses de Fergus n'assouvissaient en rien ta curiosité. « Ce sera différent pour toi. » Tout comme ce le sera certainement pour votre jeune frère. Mêmes principes, différents scénarios. Pourtant tu veux savoir, tu as la curiosité qui brûle, intense et insatiable tout comme l'envie de Fergus de rejoindre Père et les autres familles ce soir, tu en es certaine. Seulement il ne peut pas, du haut de  ses 12 ans, il commence à peine à marcher sur la voie du chasseur. Quatre ans, quatre années que tu dois encore attendre, l'oreille attentive alors qu'on t'entoure de savoir et de mystère à la fois. On te brandit Isibeal comme exemple, écho d'une Ève ayant goûté la pomme empoisonnée contre son gré. Tu verras, tu comprendras qu'on te répète, qu'on t'assène avec les avertissements, avec les précautions, les interdictions. C'est un tout nouveau monde qui t'attend, des subtilités que tu ne saisiras que bien plus tard. Tu ne vois pas encore le gris, ton monde n'est que noir et blanc dans ton esprit d'enfant. Tu dois rester sage, bien t'occuper de la famille pendant leur absence que te dit ton père, puis te répète ta mère avant de te baiser les joues. Fergus veillera sur vous en bon petit soldat, mais tu es leur petit pilier. La fatigue pèse sur tes paupières, mais tu serres la main de ton petit frère, posté près de la fenêtre pour regarder le groupe s'éloigner, en quête de proies. Tu ne vois pas encore complètement le danger, seulement l'envie de les rejoindre, de ne pas être laissée derrière.

(14 ANS) Tu cilles, tentant de suivre les mouvements du canif qui tournoie entre tes mains. Soit naturelle, laisse le couteau faire : tu entends ces mots sans que personne n'est besoin de les prononcer, force de te les répéter encore et encore. Si tu es précise avec un pinceau, naturellement manuelle, tu n'as pas cette aisance avec les armes blanches. On te veut l'esprit libre, comme lorsque tu asperges la toile de tes couleurs ou que tu t'amuses à parcourir la maison de ton vieil appareil, capturant des moments ici et là. Seule dans la grange, il n'y a que toi et l'éclat de la lame qui vacille, mise au coin pour perfectionner ton art comme à tous les jours depuis que tu as soufflé ta douzième bougie. Tu tiques, augmentant la vitesse, contrôlant ta respiration, sauf que la lame est plus rapide que ton jeune instinct. La douleur est vive, nette et précise. L'écho de l'arme qui rebondit sur le sol est lointain à tes oreilles, mais tu ne tardes pas à la rejoindre. Ta main se pose contre ta nouvelle blessure alors que tu te replies telle une huître préservant la perle de son enfance sur le sol. Les genoux enfouis dans le foin, tu retiens tes larmes sous la douleur, ton rideau blond étant ta seule protection lorsqu'une ose rouler sur ta joue. Tu n'es pas encore femme que tu vis des douleurs que tu ne pensais jamais expérimenter. Tu ne pensais jamais te réveiller bâillonnée, la peur au ventre alors qu'on te demande de t'en sortir. Courir à perdre haleine, couvrir ton corps d'hématomes comme une toile abstraite tandis qu'on te couvre de coups, t'inciter à doubler ceux que tu envoies en retour. Tu t'es fait guerrière, tu t'es fait gymnaste, athlète alors qu'on t'ouvrait enfin la porte, qu'on t'accueillait dans ce monde que tu ne comprenais qu'à moitié jusqu'ici. Tu en voudrais presque à Fergus de ne pas t'avoir assez préparé, lui-même libéré de ses douze travaux. Tu t'en voudras sûrement d'en faire autant avec votre petit frère.

Tu hésites à te redresser, la main pressée à ton bras se couvrant rapidement de carmin. Tu observes les gouttelettes éclater contre le sol, petits rubis liquides qui brillent à travers le bois et le foin tandis que lentement, tu retrouves le contrôle de ta respiration. C'est avec le regard rivé vers le bas que tu te remets sur pieds, ta main tel un pansement de chair alors que tu retournes à la maison. Si tu redoutes, on ne te dit pourtant rien. Ta mère t'entraîne simplement, te guidant vers une chaise pour aller chercher la trousse de premiers soins. Tu le sais pourtant, que dès demain elle ou Père sera là pour te surveiller de nouveau, le temps de quelques jours, voir plus. Personne ne t'a dit que devenir chasseuse était facile et c'est dans ces moments comme celui que tu te sens le plus bête. Toi et tes yeux rougis par les pleurs, l’hémoglobine preuve de ta maladresse. T'excuser ne servirait à rien, tu t'en doutes. On te demandera simplement de faire mieux et tu t'efforceras aussi longtemps que nécessaire, jusqu'à ce que tu ne sois qu'une avec la lame, mouvement prolongé de ton corps. En attendant, tu restes assise sur ta chaise, grimaçant alors qu'on désinfecte ta coupure. Sans être femme, tu es redevenue enfant quémandant de l'attention après s'être égratigné les genoux.

(18 ANS) Personne ne pouvait réellement te préparer à ça. Si ta première chasse battait au rythme d'une étrange excitation mêlé à de l'appréhension, tu as rencontré un gouffre au moment de l'instant fatal. Assise dans la salle de bain fermée à double tours, tu expérimentes toute la profondeur de ce dernier. Un trémor, puis une véritable secousse prend ton corps et tu t'avances rapidement, agrippant la cuvette alors que tu expulses ton maigre repas dans le fond de celle-ci. Tu cherches ton souffle entre deux crachats, une plainte roulant sur la langue et lorsque tu es certaine qu'une nouvelle vague ne viendra point te frapper, tu t'écartes mollement, le temps de te rincer longuement la bouche. Tu n'es pas certaine de reconnaître la jeune femme qui te fait face dans la glace. Elle te rappelle l'enfant, celle aux cheveux remplis de brindilles, la terre sur les joues. Sauf que ses traits sont plus durs, ses yeux ne sont pas aussi brillants avec les cernes les couronnant. Son teint est hagard, la fatigue apparente et ce n'est pas seulement de la boue qui peinture tes joues pour lui donner cet aspect rouille. « Nous chassons ceux qui nous chassent... » que tu murmures d'une voix rauque à cette étrangère, prête à enfiler sa peau. Vous n'aviez pas eu le choix que tu te répètes, peu importe que ce soit l'excuse habituelle. Le sorcier l'avait cherché, de par ses fautes, de par ses sacrifices. Il était hors de question qu'une autre Isibeal subisse le même sort que cette dernière. Tu l'avais chassé avec ferveur, tigresse en quête de sang pour tacher ses crocs, jusqu'à ce que vienne le moment fatidique. Pouvoirs ou non, tout être à la même lueur dans le regard lorsque sa fin approche. Un fin mélange de soif de vie, de peur et d'abandon s'approchant presque à la folie, au désespoir. Un regard qui t'arrête en plein mouvement, qui te hante lorsque tu fermes les yeux. Un regard qui s'apparente à la familiarité, parce que du sang coulait dans ses veines comme dans les tiennes. La seule différence entre vous sont les atrocités qu'il a commise. Ou du moins, c'est ce que tu te plais à croire, c'est ce que tu te dis pour te consoler, éviter de retourner à la cuvette pour chercher à y remettre un poison depuis trop longtemps forgé. Tu prends un respire, t'asperges le visage et te dérobe de ce reflet qui t'est inconnu, te laissant glisser contre le mur et profitant de la fraîcheur des carreaux contre tes mollets. Ta main cherche dans tes poches jusqu'à ce que tu trouves le petit bout de métal tant recherché. Ta propre balle forgée, celle que tu tenais tant à apporter avec toi lors de ta première chasse. Tu l'observes d'un regard absent, la tournant lentement entre tes doigts avant de la serrer dans le creux de ta paume.

(22 ANS) Tu te réveilles en sursaut et la première chose que ton instinct te dicte, c'est de vérifier si tu ne l'as pas réveillé lui. Les paupières closes, la respiration rythmé par le bruit des machines, Noah ne montre aucun signe d'avoir été dérangé par ton réveil abrupte, sans doute à cause des médicaments plus qu'autre chose. Tu soupires, étirant ton corps courbaturé du mieux que tu peux sur le fauteuil, te frottant le visage avant de grimacer lorsque tu accroches un pansement. Tu t'es changé et nettoyé tu ne sais plus trop quand avant de t'endormir, t'assurant d'abord que l'homme dans le lit se laisse accueillir par les bras de Morphée. La terre et le sang sous les ongles, tu t'approches pour faufiler de nouveau ta main dans la sienne, grognant faiblement sous les courbatures. Ton pouce traîne sur ses jointures tandis que ton regard lui, coule plutôt sur son autre main. Celle rapiécée, indice d'autres blessures tout aussi graves recouvrant son corps sous les couvertures et tu serres les dents. Tu aurais aimé faire plus, pour Maggie, pour lui. Parce que dans l'injustice qu'avait frappé celle que tu étais venu à appeler ton amie, tu aurais voulu offrir la vengeance que son frère demandait avec tant d'ardeur. Seulement, la seule chose que tu aies réussi à faire, c'est sans doute de respecter son désir de ne pas voir Noah terminer comme elle. Tu l'as ramassé, à bout de souffle et l'odeur de chaire brûlée te procurant un haut le cœur, le traînant jusqu'ici, en sûreté. Une bénédiction pour toi, une malédiction pour lui sans doute, mais tu t'étais tout simplement refusée à le laisser bêtement mourir là.

L'entrée de Noah dans ta vie était loin d'être fracassante. Elle s'est fait subtilement, naturellement, comme ses doigts agiles coulant sur les touches du piano le soir où tu l'as rencontré, le soir où tu l'as remarqué. Lui dans ses habits soyeux, dans sa classe naturelle, il déteignait et brillait à sa façon. De par son rire, de par son regard, de par ses caresses. Tu ne l'as pas vu venir, tu ne t'es pas sentie tomber, plonger. Une sortie, puis une autre, jusqu'à ce que les habitudes s'installent, jusqu'à ce que tu l'aies dans la peau. Et maintenant il était là, le chagrin en plus, la rage au désespoir, étendu et perdu devant toi, des morceaux de son casse-tête qu'on s'était amusé à brûler devant ses yeux. L'homme qui se tient étendu à tes côtés est brisé, rapiécé à l'arrache par des pansements. À quelque part tu as cette peur qu'il se soit enfui, là dans le regard terne qu'il te lançait alors que le médecin lui expliquait que oui, maintenant il n'aurait plus que deux doigts. Caché au plus profond de lui, tu te demandes s'il regrette ton choix, ton égoïsme sur le fait de refuser de le voir mourir. Tu te dis que tu ne reverras peut-être plus l'homme que tu apprenais encore à connaître, simplement des parcelles. Que tu dois sans doute pleurer deux âmes plutôt qu'une. Et tandis que son visage se tord dans une douleur propre à l'âme, tu renifles, les larmes familières au coin des yeux. Tu t'avances, resserrant ta prise sur sa main, ton autre se calant sur son front pour caresser ce dernier alors que tu murmures d'une voix brisée « Shhh. Je suis là, je n'irai nulle part. »

(25 ANS) L'ambiance est toujours enjouée ou du moins bruyante au bar, de quoi aller parfaitement avec le thème que ce dernier représente. C'est là que tes années de petits boulots accumulés montrent leur force, alors que tu lèves le ton pour que les clients t'entendent clairement tout en restant charmante. Où tu jongles avec les commandes tout en balançant de jolis sourires par-dessus ton épaule, sans parler de veiller sur Noah et ses excès parfois violents. Ou du moins, normalement. Pas ce soir, parce que ce soir ce n'est pas avec bienveillance que tu jettes un regard au fond de la salle, mais avec méfiance. Avec une peur qui te gronde dans les tripes, parce qu'il est avec elle. Si tu n'as pas bronché lorsqu'il t'as prévenu qu'il lui avait fourni un emploi, tu as cette impression de regrets amers qui se tordent dans ta poitrine dès que tu les regardes. Parce que l'histoire transpire, parce que la chimie est encore bien réelle à tes yeux, parce que tu te sens naturellement et inexorablement menacée. Le sourire que tu tends à Moira avec les boissons est plus crispé, ton efficacité éprouvée. Tu t'effaces, presque naturellement, parce que c'est plus fort que toi. Eilís n'est pas de ces femmes que tu peux simplement juger du regard, succubes capturés par ta moitié qui se perd en excuses plus tard. Elle n'est pas qu'une vulgaire infidélité que tu peux espérer effacer comme tu effaces la peinture sur ta peau - si tu peux réellement les effacer, c'est ce que tu tentes de te convaincre. Il y a une mélancolie qui s'installe alors que tu tentes de t'accrocher à cette confiance déjà bien trop fragile entre vous. Tu t'y agrippes de toutes tes forces tandis que tu te dérobes enfin de la scène qui se déroule plus loin, que tu redoubles d'effort dans ton rôle qui te persuade que tout ira bien. Tu racontes des blagues, tu fais semblant de rire à d'autres, tu sers à boire. Ce soir n'est qu'un soir comme les autres, seulement plus difficile, ceux où tu t'inquiètes tout autant que Noah lorsque tu oses lui laisser tes petits messages comme simple départ pour la chasse dans votre appartement. Une mascarade, pour ton propre bien plus qu'autre chose, parce que tu refuses de laisser les doutes te dérober, de peur de t'engloutir. Si tu juges du regard, tu te refuses d'en parler plus que nécessaire, parce que tu as peur des possibilités, des réponses.


Dernière édition par Tallula O'Leary le Lun 4 Juil - 23:16, édité 22 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cilian O'Callaghan
we stole from death

avatar
Messages : 1600
Pseudo : incaendo, lise.
Avatar : thomas brodie sangster.
Crédits : kiddo.
Double compte : not yet.
Image :
Âge : 23 ans.
Statut civil : Célibataire. A vrai dire, son coeur, il lui a été arraché violemment de la poitrine et il gise là, désormais, à ses pieds et dans une flaque de sang grandissant à vue d'oeil.
Occupation : Etudiant en médecine, pour se spécialiser en chirurgie.
Élément : Terre. Il a connecté lorsqu'il avait 16 ans, lors d'un accident de voiture dans les bois. La terre l'a sauvé.
Date d'inscription : 22/07/2015

TO KNOW MORE
Relations:

MessageSujet: Re: ( Tallula ) My bones hold a stillness   Mer 29 Juin - 1:14

Je ne connais pas la fille sur ton avatar, mais j'adore sa bouille ! I love you
Merci pour tes compliments
bienvenue sur le forum ! si tu as la moindre question, n'hésite pas !

_________________
try not to be relenting, but my fault lies in weakness. try not to be intending, but my heart cries for your kiss. doesn't mean a damn to him, cause he's not the kind to reason with. And now, he's got my soul paralyzed, can't help but feel paralyzed.


shipwhore:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tallula O'Leary
we hunt those who hunt us

avatar
Messages : 29
Pseudo : AmusableSky
Avatar : Camille Rowe
Crédits : flightless bird, neon demon
Image :
Âge : 25 ans
Statut civil : Fiancée à Noah Llywelyn
Occupation : Photographe
Date d'inscription : 28/06/2016

MessageSujet: Re: ( Tallula ) My bones hold a stillness   Mer 29 Juin - 1:47

Awwn contente de voir que Camille plait ! Il n'y a pas de quoi pour les compliments, c'est tout mérité Et promis si j'ai la moindre question, je n'hésiterai pas, merci beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eilís Rhodes
howling at the moon

avatar
Messages : 65
Pseudo : zadig
Avatar : Gemma Arterton
Crédits : odistole
Image :
Âge : 29 ans
Occupation : Premier violon en hiatus, donne des cours à qui veut bien, pianiste de bar quand il faut bien vivre.
Poste dans la meute : Omega sans attache. A l'écart des autres, loin des semblables. Rejoindre c'est accepter. Accepter c'est embrasser la bête qui arrache et qui hurle. Hors de question
Date d'inscription : 08/02/2016

MessageSujet: Re: ( Tallula ) My bones hold a stillness   Mer 29 Juin - 4:31

Ah ouais, vous êtes comme ça, vous, vous vous ramenez en bande de gens super jolis qui écrivent bien (Camille Rowe blblblblblbl)
Bienvenue, j'suis sûre qu'on trouvera un terrain d'entente
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tallula O'Leary
we hunt those who hunt us

avatar
Messages : 29
Pseudo : AmusableSky
Avatar : Camille Rowe
Crédits : flightless bird, neon demon
Image :
Âge : 25 ans
Statut civil : Fiancée à Noah Llywelyn
Occupation : Photographe
Date d'inscription : 28/06/2016

MessageSujet: Re: ( Tallula ) My bones hold a stillness   Mer 29 Juin - 4:39

Gemma sjdhdjghkfhg Tu vas me faire prendre la grosse tête mais je suis heureuse si le début te plait Merci beaucouuup, je suis certaine qu'on trouvera, en effet

_________________

You flicker. I cannot touch you. I put my hands among the flames. Nothing burns. And it exhausts me to watch you flickering like that, wrinkly and clear red, like the skin of a mouth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Calypso Barrett
we hunt those who hunt us

avatar
Messages : 96
Pseudo : codsworth
Avatar : gal gadot
Crédits : schizophrenic
Double compte : none
Image :
Âge : trente et un ans
Statut civil : célibataire
Occupation : médecin légiste
Armes de prédilection : elle possède un chakhram qu'elle peut séparé en deux.
Date d'inscription : 09/06/2016

TO KNOW MORE
Relations:

MessageSujet: Re: ( Tallula ) My bones hold a stillness   Mer 29 Juin - 7:12

Bienvenue par ici
Je plussoie tes choix : Vava+famille+prénom
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adam Harkwood
former resident of hell

avatar
Messages : 474
Pseudo : Summer Child, Co
Avatar : Dylan O'Brien
Crédits : bigbadwolf (avatar), Yourdesigndiary(gif),
Double compte : je soigne ma schizophrénie
Image :
Âge : 23 ans qu'il vit dans ce monde et que ce poids accable ses épaules
Statut civil : plus vraiment célibataire, mais le cœur déjà volé par des yeux noirs
Occupation : étudiant en médecine, spécialisé dans les drogues, il suit le parcours classique des membres de sa famille. Il pourra sans doute tenir un laboratoire pharmaceutique dans une dizaine d'années.
Armes de prédilection : couteaux de lancer sont ses armes préférées
Date d'inscription : 24/07/2015

TO KNOW MORE
Relations:

MessageSujet: Re: ( Tallula ) My bones hold a stillness   Mer 29 Juin - 9:35

Officiellement bienvenue, hâte de voir ce que tu nous réserves avec ta belle et je sais pas encore quoi, mais j'aimerais bien un lien What a Face
Bon courage !

_________________

Hey, dark eyes, rest with me a while as I drift closer to sleep. But still cannot find no peace ©️shinouh



chut:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: ( Tallula ) My bones hold a stillness   Mer 29 Juin - 10:51

Oh Camille excellent choix I love you
Bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas

Tallula O'Leary
we hunt those who hunt us

avatar
Messages : 29
Pseudo : AmusableSky
Avatar : Camille Rowe
Crédits : flightless bird, neon demon
Image :
Âge : 25 ans
Statut civil : Fiancée à Noah Llywelyn
Occupation : Photographe
Date d'inscription : 28/06/2016

MessageSujet: Re: ( Tallula ) My bones hold a stillness   Mer 29 Juin - 13:54

Calypso, je te renvoie le compliment, tes choix sont tout simplement sublimes ( Gadot est si peu jouée ) Merci beaucoup !

Adam, encore merci pour la réponse rapide Et un lien sera avec plaisir ! Merci beaucoup

Olya, merci beaucoup ! En passant tes armes de prédilections sont awesomes Elle se laisse pas faire la cocotte

_________________

You flicker. I cannot touch you. I put my hands among the flames. Nothing burns. And it exhausts me to watch you flickering like that, wrinkly and clear red, like the skin of a mouth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Elijah Morgenstern
humanity in our veins

avatar
Messages : 55
Pseudo : songbird, chloé
Avatar : nikolaj coster-waldau
Crédits : ganseys. (clari bb)
Double compte : saoirse o'callaghan la bg de la night
Image :
Âge : quarante-deux ans
Statut civil : l'anneau à son doigt le veut marié, mais il s'égare auprès de jeunes demoiselles
Occupation : professeur de littérature à l'université de Dublin
Date d'inscription : 13/03/2016

MessageSujet: Re: ( Tallula ) My bones hold a stillness   Mer 29 Juin - 16:16

on voit trop souvent la jolie bouille de camille je trouve
bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche ! si tu as un souci n'hésite pas à nous harceler

_________________

did you know the sun was made out of our cries ? each tear we drop is gold and this is how it shines.

”the world breaks everyone and afterwards many are strong at the broken places. but those that will not break it kills. it kills the very good and the very gentle and the very brave impartially. if you are none of these you can be sure it will kill you too but there will be no special hurry.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aliya Lattimer
still trying to figure it out

avatar
Messages : 110
Pseudo : Aenah
Avatar : Alicia Vikander
Crédits : bigbadwolf ❤ (av.)
Image :
Âge : Vingt-six années écoulées depuis son premier cris mais cela fait seulement quatre ans qu'elle se sent vraiment vivante.
Statut civil : Aucune attache, seulement des ébats qui se succèdent au gré de ses envies.
Occupation : Infirmière à l'hôpital de Glencullen depuis un an, un métier prenant dans lequel elle se donne à fond et elle ne compte jamais ses heures.
Poste dans la meute : Oméga dans la meute de Jensen depuis son arrivée à Glencullen, il y a maintenant quatre ans
Date d'inscription : 04/04/2016

MessageSujet: Re: ( Tallula ) My bones hold a stillness   Jeu 30 Juin - 17:41

Bienvenue parmi nous !
Bon courage pour la suite de ta fiche !

_________________
don't get too close
when you feel my heat, look into my eyes, it's where my demons hide. don't get too close, it's dark inside.@imaginedragons ≈ demons©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Logan O'Neill
humanity in our veins

avatar
Messages : 44
Pseudo : Twixx
Avatar : Dylan Sprayberry
Crédits : Alles
Image :
Âge : 20 ans
Statut civil : Célibataire, le coeur complètement libre, je n'attend pas forcément à ce qu'on me le prenne d'ailleur
Occupation : Pour le moment, je ne suis qu'étudiant en médecine, je vais me spécialiser en cardiologie
Date d'inscription : 20/06/2016
Localisation : Chez mes parents

MessageSujet: Re: ( Tallula ) My bones hold a stillness   Ven 1 Juil - 23:52

Bienvenue et bon courage avec la suite de ta fiche :)

_________________

WHEN I BREAK FREE

I only wanna die alive Never by the hands of a broken heart Don't wanna hear you lie tonight Now that I've become who I really am This is the part when I say I don't want ya I'm stronger than I've been before This is the part when I break free 'Cause I can't resist it no more ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Maven Fearghal
we pledge ourselves to the goddess

avatar
Messages : 76
Pseudo : xradioaktiv, joanie.
Avatar : chris wood.
Crédits : avatar de soapflaws et gif de wadewilsonwinstons.
Double compte : kaidan, le gentil louloup.
Image :
Âge : cela fait vingt-sept ans qu'il ère parmi les vivants, témoin silencieux de centaines de morts.
Statut civil : depuis le jour où on lui a tout prit, il ne sait plus réellement ce que c'est que d'aimer.
Occupation : intelligent et manipulateur hors pair, il n'a jamais perdu un cas, et s'est élevé au rang d'avocat le mieux payé de dublin.
Élément : l'eau fraîche qui tue, l'eau profonde qui noie.
Date d'inscription : 27/04/2016

TO KNOW MORE
Relations:

MessageSujet: Re: ( Tallula ) My bones hold a stillness   Sam 2 Juil - 4:35

bienvenue parmi nous. I love you je ne connaissais pas non plus l'avatar que tu as prise, mais elle est très jolie.

_________________

i'll be good
i thought i saw the devil, this morning, looking in the mirror, drop of rum on my tongue, with the warning to help me see myself clearer. (jy) ~ by endlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tallula O'Leary
we hunt those who hunt us

avatar
Messages : 29
Pseudo : AmusableSky
Avatar : Camille Rowe
Crédits : flightless bird, neon demon
Image :
Âge : 25 ans
Statut civil : Fiancée à Noah Llywelyn
Occupation : Photographe
Date d'inscription : 28/06/2016

MessageSujet: Re: ( Tallula ) My bones hold a stillness   Sam 2 Juil - 15:05

Elijah, Nikolaj est tellement classieux, ça fait du bien de le voir joué Merci beaucoup et promis, je n'hésiterai pas !

Aliya, Vikander, c'est tout ce que je peux dire Merci ma belle

Logan, merci bien !

Maven, awwn ça fait toujours plaisir de faire découvrir de nouvelles têtes Camille est sublime, je suis contente de voir qu'elle plait Merci beaucoup !

_________________

You flicker. I cannot touch you. I put my hands among the flames. Nothing burns. And it exhausts me to watch you flickering like that, wrinkly and clear red, like the skin of a mouth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Noah Llywelyn
humanity in our veins

avatar
Messages : 33
Pseudo : bat'phanie
Avatar : Rafael Lazzini
Crédits : (ava)inspiration & (sign)endlesslove
Image :
Âge : 31 yo
Statut civil : Fiancé de Tallula la douce, la forte, la tempête qui fait pleuvoir la joie et le malheur. Mais les yeux s'égarant encore sur Eilis la furie, napalm qui te reste sur les lèvres, un gout de fer et de douleur.
Occupation : Propriétaire du Bust Yer Cranium, un bar à chasseur, les informations y tourbillonnant au rythme de la musique.
Date d'inscription : 27/06/2016

TO KNOW MORE
Relations:

MessageSujet: Re: ( Tallula ) My bones hold a stillness   Dim 3 Juil - 3:35

Courage ma chérie, tu peux le faire ! Aller, come to papa !
Oh et jusqu'ici je okjhbgjkolmnjbhuj ! (LET ME LOVE YOU ALREADY !!! )

_________________
Lend me your hand and we'll conquer them all, but lend me your heart and I'll just let you fall. Lend me your eyes I can change what you see but your soul you must keep, totally free.
where you invest your love
you invest your life
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tallula O'Leary
we hunt those who hunt us

avatar
Messages : 29
Pseudo : AmusableSky
Avatar : Camille Rowe
Crédits : flightless bird, neon demon
Image :
Âge : 25 ans
Statut civil : Fiancée à Noah Llywelyn
Occupation : Photographe
Date d'inscription : 28/06/2016

MessageSujet: Re: ( Tallula ) My bones hold a stillness   Lun 4 Juil - 23:23

C'est enfin fini mon honey bunny, j'espère que le reste te plaira !

_________________

You flicker. I cannot touch you. I put my hands among the flames. Nothing burns. And it exhausts me to watch you flickering like that, wrinkly and clear red, like the skin of a mouth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Leanna Killingworth
we hunt those who hunt us

avatar
Messages : 280
Pseudo : Gathou
Avatar : Crystal Reed
Crédits : Merenwen
Double compte : /
Image :
Âge : vingt-six ans
Statut civil : seule pour le moment (les gars si vous voulez pécho)
Occupation : Tu passes beaucoup de temps avec ta famille, active tu fais beaucoup de sport et te balade souvent.
Armes de prédilection : Arc et arbalette
Date d'inscription : 08/03/2016
Age : 23
Localisation : Glencullen

TO KNOW MORE
Relations:

MessageSujet: Re: ( Tallula ) My bones hold a stillness   Lun 4 Juil - 23:27

Bienvenue parmi nous, tu es trop jolie. J'adore ton vava et ton perso ! Amuse toi bien sur le forum.

_________________

I WAS BORN. TO HUNT.
Alors j'enfile une veste et j'attrape mon arme. Je me battrais jusqu'au bout, coûte que coûte. C'est comme ça, c'est mon devoir ma destiné. J'ai arrêté de me poser des questions depuis bien longtemps, mais peut-être que je devrais recommencer à m'en poser.


Free Spirit:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tallula O'Leary
we hunt those who hunt us

avatar
Messages : 29
Pseudo : AmusableSky
Avatar : Camille Rowe
Crédits : flightless bird, neon demon
Image :
Âge : 25 ans
Statut civil : Fiancée à Noah Llywelyn
Occupation : Photographe
Date d'inscription : 28/06/2016

MessageSujet: Re: ( Tallula ) My bones hold a stillness   Lun 4 Juil - 23:34

Awwn merci beaucoup Leanna, contente que ça te plaise !

_________________

You flicker. I cannot touch you. I put my hands among the flames. Nothing burns. And it exhausts me to watch you flickering like that, wrinkly and clear red, like the skin of a mouth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Noah Llywelyn
humanity in our veins

avatar
Messages : 33
Pseudo : bat'phanie
Avatar : Rafael Lazzini
Crédits : (ava)inspiration & (sign)endlesslove
Image :
Âge : 31 yo
Statut civil : Fiancé de Tallula la douce, la forte, la tempête qui fait pleuvoir la joie et le malheur. Mais les yeux s'égarant encore sur Eilis la furie, napalm qui te reste sur les lèvres, un gout de fer et de douleur.
Occupation : Propriétaire du Bust Yer Cranium, un bar à chasseur, les informations y tourbillonnant au rythme de la musique.
Date d'inscription : 27/06/2016

TO KNOW MORE
Relations:

MessageSujet: Re: ( Tallula ) My bones hold a stillness   Mar 5 Juil - 1:24

Ta fiche est MERVEILLEUSE d'accord !
On finira par faire un Noah Jr, tu verras ! (J'ai particulièrement aimé le bout à l'hôpital Lula est vraiment une femme bien... Noah ne la mérite pas. )

_________________
Lend me your hand and we'll conquer them all, but lend me your heart and I'll just let you fall. Lend me your eyes I can change what you see but your soul you must keep, totally free.
where you invest your love
you invest your life
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adam Harkwood
former resident of hell

avatar
Messages : 474
Pseudo : Summer Child, Co
Avatar : Dylan O'Brien
Crédits : bigbadwolf (avatar), Yourdesigndiary(gif),
Double compte : je soigne ma schizophrénie
Image :
Âge : 23 ans qu'il vit dans ce monde et que ce poids accable ses épaules
Statut civil : plus vraiment célibataire, mais le cœur déjà volé par des yeux noirs
Occupation : étudiant en médecine, spécialisé dans les drogues, il suit le parcours classique des membres de sa famille. Il pourra sans doute tenir un laboratoire pharmaceutique dans une dizaine d'années.
Armes de prédilection : couteaux de lancer sont ses armes préférées
Date d'inscription : 24/07/2015

TO KNOW MORE
Relations:

MessageSujet: Re: ( Tallula ) My bones hold a stillness   Mer 6 Juil - 11:28


TU ES DES NÔTRES !


T'AS BOUFFÉ TON HUMAIN COMME TOUS LES AUUUTRES !
Wow, trop cool, t'es enfin des nôtre mon p'tit ! Alors avant de commencer le blabla un peu chiant, je vais quand même te dire ce que j'ai pensé de ta fiche : Aloooooooooors, déjà laisse-moi te dire que tu as une jolie plume et j'aime comment tu as construit son histoire, c'est très clair, et on voit son parcours de chasseresse. Bref, t'as tout compris ! Hâte de voir vos bébés avec Noah
informations pratiques
Et maintenant, parlons bien parlons peu, parlons de tout ce que tu peux faire maintenant que tu es validé. Alors déjà sache que la première chose que tu dois faire, et c'est très important, c'est de recenser ton avatar. Si tu ne le fais pas et que quelqu'un d'autre le prend, c'est toi qui devra changer. Tu peux donc faire ça ici. Si tu as peur d'avoir du mal à t'intégrer sur le forum, ou si tu as encore quelques questions, le système de parrainage a été mis en place pour permettre aux nouveaux de se sentir chez eux. Tu peux trouver toutes les informations par ici et t'inscrire dans le même sujet si tu en ressens le besoin. Ensuite, tu auras peut être envie de te trouver des potes, non ? Tu peux aller t'ouvrir un répertoire de liens, mais si jamais ce n'est pas assez, tu peux aussi te faire un scénario. N'oublie pas non plus d'aller te recenser dans les différents répertoires. Et puis si tu cherches un rp, ne cherche plus, va directement faire une demande ! Pour finir, tu peux créer un journal de bord à ton personnage, pour y retracer son histoire, son évolution, etc.
Voilà, c'est tout ! N'hésite pas à venir flooder avec nous !

_________________

Hey, dark eyes, rest with me a while as I drift closer to sleep. But still cannot find no peace ©️shinouh



chut:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tallula O'Leary
we hunt those who hunt us

avatar
Messages : 29
Pseudo : AmusableSky
Avatar : Camille Rowe
Crédits : flightless bird, neon demon
Image :
Âge : 25 ans
Statut civil : Fiancée à Noah Llywelyn
Occupation : Photographe
Date d'inscription : 28/06/2016

MessageSujet: Re: ( Tallula ) My bones hold a stillness   Mer 6 Juil - 13:56

Noah, owi un junior, j'attends avec impatience Je suis contente si tu as aimé love, ça fait plaisir

Adam, merci beaucoup, ça me touche vraiment, contente que la lecture t'ai plu Et ça viendra, ne t'en fais pas !

_________________

You flicker. I cannot touch you. I put my hands among the flames. Nothing burns. And it exhausts me to watch you flickering like that, wrinkly and clear red, like the skin of a mouth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: ( Tallula ) My bones hold a stillness   

Revenir en haut Aller en bas
 

( Tallula ) My bones hold a stillness

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHAT'S A GOD TO A NONBELIEVER? :: book of shadows :: la lune révèle ce que nous sommes :: sous la protection de la Lune-