membres du mois

Elrich Marbh & Augustus O'Callaghan



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
fermeture du forum
Toutes les informations se trouvent ici.
Merci d'avoir fait vivre le forum si longtemps.

Partagez | 
 

 sun kill moon (olya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Luben Iliev
howling at the moon

avatar
Messages : 20
Pseudo : v.b
Avatar : tyler hoechlin
Crédits : class whore, endlesslove & may0osh.tumblr.com
Image :
Âge : vingt-sept ans
Statut civil : en couple
Occupation : ouvrier sur la voirie
Poste dans la meute : loup solitaire pour le moment
Date d'inscription : 14/06/2016

MessageSujet: sun kill moon (olya)   Mar 28 Juin - 21:42

sun kill moon

       

Enfant de la lune baigné sous ses rayons argentés, les sens aiguisés et alpagués par la multitudes de sonorités d'une forêt pas encore réveillée. Le loup profitait des dernières lueurs lunaires pour se dégourdir les pattes au milieu d'une nature clémente et non profanée. Il sentait déjà les premières chaleurs d'un astre solaire se dresser pour entamer son règne brûlant tandis que la lune serait à jamais jalouse de sa chaleur. La bête était reconnaissable de par sa fourrure noire et de ses immenses yeux cuivrés qui fixaient l'aube apparaître derrière les collines lointaines. Il était donc temps de rentrer, de retrouver sa moitié pour laisser leurs formes animales se reposer jusqu'à leurs prochaines transformations. Olya n'avait pas donnée signe depuis qu'ils étaient partis chacun de leurs côtés, l'odorat à l'affût de sa compagne tandis qu'il pistait ses traces sur la terre fraîchement arrosée par la rosée. Elle avait pour habitude de partir de son côté quand elle laissait sa nature lupine l'a dominer, tout aussi sauvage sous sa forme bestiale que humaine. Néanmoins il sentait que quelque-chose n'allait pas, ce silence presque mortuaire n'avait rien de rassurant tandis qu'il pressait alors le pas en direction de la lisière. Ils ne pouvaient pas se permettre de trop s'éloigner, n'étant pas les seuls prédateurs de la nuit, les chasseurs rôdaient eux aussi de leurs côtés. Puis ce hurlement qu'il reconnaîtrait parmi des milliers, des oiseaux effrayés qui quittèrent leurs nids pour s'envoler tandis que Luben se mettait à grogner, réagissant à l'appel de sa semblable pour tenter de la retrouver. Malheureusement, il ne trouva rien, sentant tout de même l'odeur de sa louve et d'un humain dont les empreintes laissaient penser qu'une bagarre s'était déroulée. Il était trop tard pour partir à sa recherche, sentant déjà la magie lupine le quitter et sa nature humaine reprendre le dessus. Malgré les années passées, les transformations restaient toujours aussi douloureuses tandis que le processus avait commencé et qu'une fois le soleil fièrement dressé, le loup s'effaçait pour laisser l'humain se relever dans toute sa quiétude. Il était complètement nu tandis qu'il marchait parmi la végétation jusqu'à son pick-up garé à quelques mètres où il pût enfiler rapidement un short de basket tout en tentant de joindre Olya sur son téléphone. Il ne pouvait pas s'empêcher de s'inquiéter tandis qu'il décidait de retourner chez lui en espérant voir sur son perron une jolie blonde décoiffée et souriante entrain de le narguer.

Malheureusement il ne trouva qu'un domicile vide, vieille maison en rénovation qu'il avait acheté depuis son retour à Glencullen. N'aimant pas spécialement la foule, le loup-garou préférait donc vivre loin des villes par pur conformisme. Il aimait se sentir proche de la nature, être réveillé par le chant des oiseaux et non pas ceux des moteurs et autres bruits citadins désagréables. Il abandonna ses chaussures boueuses devant l'entrée tandis qu'il poussait la porte qui s'ouvrait sur un hall rustique et grinçant sous ses pas de géant. De nouveau le smartphone entre ses doigts pour appeler sa blonde et dont le répondeur lui arracha un juron. Il avait besoin de se détendre, oubliant alors la perspective pernicieuse d'une douche à deux tandis qu'il montait les marches pour rejoindre l'étage afin de laver la crasse d'une longue nuit passé dans la forêt. Un simple bas de survêtement en guise de textiles, le torse nu et les cheveux mouillés, il commençait à ressentir la fatigue le gagner. Mais où était-elle ? Il commençait déjà à s'imaginer le pire des scénarios en fixant l'aiguille de l'horloge mural chanter son impatience de l'a retrouver, la matinée déjà bien entamée. Il y avait pleins de choses qu'il détestait comme se sentir inutile, grognant tout en s'approchant de la fenêtre pour guetter sa compagne. Puis comme-ci de rien n'était, elle apparaissait dans son champ de vision, fonçant alors ses iris d'un vert bleuté pour l'observer tandis qu'il ouvrait la porte d'entrée pour l’accueillir. « Tu vas bien ? Qu'est-ce-qui c'est passé ? » Les bras croisés sur son torse nu, il avait l'air inquiet et énervé. Il se pencha quand même pour lui voler un baiser et se décala pour qu'elle puisse se faufiler à l'intérieur en lui emboîtant le pas ensuite. Le brun était bien décidé à avoir des explications, n'aimant pas trop savoir sa copine seule dans la forêt. Olya savait certes se débrouiller, elle avait ses frères et son copain pour la protéger, mais les chasseurs étaient tout aussi féroce qu'une meute de loups enragés quand il s'agissait de traquer.  

(c) khάη


_________________
"the bad wolf inside me"
« I think human consciousness, is a tragic misstep in evolution (...) Maybe the honorable thing for our species to do is deny our programming, stop reproducing, walk hand in hand into extinction, one last midnight - brothers and sisters opting out of a raw deal. » ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: sun kill moon (olya)   Mar 28 Juin - 23:27





luben & olya
sun kill moon


La lune était haute cette nuit là, et magnifique surtout. Une belle pleine lune et une longue nuit s’offraient à nous. Il n’y avait pas que les loups de sorties, toutes les créatures surnaturelles se baladaient ce genre de soirée. Et Dieu (s’il y en avait un) savait qu’il y en avait beaucoup, ici à Glencullen. Je n’avais pas souvenir que dans ma ville natale il y en ait eu autant. La meute de loups de mon père et quelques chasseurs évidemment. Mais c’était tout ce dont je me souvenais, tout ce que maman m’avait dit parce que j’étais bien trop jeune pour en connaître plus. Mais cette nuit là était loin d’être ma première pleine lune et loin d’être la dernière. J’avais de l’expérience maintenant, et même si je me contrôlais il arrivait que je me batte, avec des sorciers mais surtout des chasseurs. Et c’est ce qui était arrivé cette nuit là. Je venais de me séparer de Luben, depuis quoi… un quart d’heure ? Que cet homme m’avait prit en chasse. Filant à travers les bois le plus rapidement possible, il était sur le point de m’attraper, mais je ne comptais pas me laisser faire. Je m’étais alors arrêtée pour lui faire face, et l’attaquer. Sous l’œil bienveillant d’un sorcier, qui n’avait pas bougé tout du long. Il nous regardait nous battre, jusqu’à ce que le chasseur ne bouge plus sous mes coups. Alors je l’avais regardé lui, le sorcier. Me demandait ce qu’il allait faire, s’il allait faire quelque chose mais il ne fit rien. Puis le hurlement d’un autre loup attira mon attention et je partais avant que le sorcier ne se décide à faire quelque chose.

Et aussi vite que la nuit était venue, le jour avait prit sa place. Après une balade tranquille, me menant à l’endroit où je laissais toujours mes vêtements, j’avais repris forme humaine et je m’étais habillée. J’avais besoin d’une douche, pour me réchauffer mais surtout pour me décrasser. Et je voulais voir Luben aussi. Je ne l’avais pas revu depuis hier soir. Il était encore tôt, si ça se trouve il n’était pas encore rentré, ou il venait à peine d’arriver chez lui. Sauf que sur mon chemin, je recroisais le sorcier de cette nuit. Donc quand je montais les quelques marches du perron de la maison de mon petit-ami, la matinée était déjà bien entamée. Et sur le chemin, en jetant un coup d’œil sur mon téléphone, j’avais vu qu’il avait tenté de me joindre plusieurs fois. Et maintenant, il m’attendait à la porte comme un père qui attendrait sa fille qui venait de découcher. Les bras croisés sur son torse nu, l’air inquiet et énervé à la fois. Ça ne présageait rien de bon. Lui rendant son baiser, j’entrais avant même de répondre à sa question. J’avais juste envie d’une longue douche chaude (que j’allais devoir prendre seule, du coup) puis de me poser et de ne rien faire jusqu’à ce soir. Mais je connaissais Luben, et il ne me lâcherait pas avant que je réponde. Evitant son regard le plus possible, je lui répondais enfin. « Je me suis battue avec un chasseur et j’ai croisé un sorcier. Mais ça va. » Je le regardais enfin. Même avec son air sévère il était beau. Vraiment beau. « Et toi ça va ? », demandais-je en souriant.
made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
 

sun kill moon (olya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHAT'S A GOD TO A NONBELIEVER? :: glencullen & dublin :: les grands domaines :: Habitations-