membres du mois

Elrich Marbh & Augustus O'Callaghan



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
fermeture du forum
Toutes les informations se trouvent ici.
Merci d'avoir fait vivre le forum si longtemps.

Partagez | 
 

 some truths are truths, no matter who says them (maven)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: some truths are truths, no matter who says them (maven)   Mar 28 Juin - 0:21





maven & olya
some truths are truths, no matter who says them


Lendemain de pleine lune, et j'étais toujours dans la forêt. Je venais de reprendre forme humaine, et je prenais le chemin de la maison. Quoi que, avant de voir tous mes frères, je passerais certainement chez mon petit-ami. Je ne l'avais pas vu hier soir, depuis notre transformation, et je voulais savoir comment il allait. Et surtout, je voulais le voir. Même sous ma forme humaine j’adorais cet endroit. Calme et paisible la journée, alors que c’était un véritable terrain de guerre les soirs de pleine lune. Mais ça, la grande majorité des humains n’en savaient rien, et c’était tant mieux. Déjà que les chasseurs nous collaient aux pattes, il ne manquerait plus que les humains s’y mettent aussi. La pleine lune d’hier soir était un peu particulière. J’avais croisé quelqu’un, en plus du chasseur contre qui je m’étais battue. J’étais seule, le reste de ma meute et mes frères courraient plus loin, alors quelqu’un m’avait prit en chasse. Pas si facile de s’en débarrasser, mais j’avais fini par réussir. Ce n’était certainement pas un novice, sauf qu’il avait fait l’erreur de s’attaquer à une louve qui était loin de se laisser faire. Alors il avait perdu, tant pis pour lui. Ça arrivait, à tout le monde. Ou presque. Et quelqu’un m’avait vu, mais pas n’importe qui. Un sorcier nous observait, un peu plus loin. Et alors que j’allais repartir, je l’avais observée sous ma forme lupine. Il me regardait aussi, comme il m’avait regardé me battre contre ce chasseur. J’avais sentie qu’il était un sorcier, et je m’attendais qu’il m’attaque à son tour, mais il ne bougeait pas. Alors, au lieu de prendre le risque de me faire tuer en l’attaquant, je le regardais moi aussi. Pourquoi ne faisait-il rien ? Puis un hurlement se fit entendre. Un autre loup, un de mes frères. Un dernier regard au sorcier et je partais en courant. Et c’est ce même sorcier qui me sortait de mes pensées. Il était là, un peu plus loin devant moi. Je le reconnaîtrais entre mille. En plus, il était toujours couvert de sang. J’en étais sûre, c’était lui. Pourquoi n’avait-il rien fait hier soir ? « EH! C’était toi hier soir ! Avec le chasseur. » Tout en m’approchant, j’espérais que cette fois encore, il ne ferait rien.
made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas

Maven Fearghal
we pledge ourselves to the goddess

avatar
Messages : 76
Pseudo : xradioaktiv, joanie.
Avatar : chris wood.
Crédits : avatar de soapflaws et gif de wadewilsonwinstons.
Double compte : kaidan, le gentil louloup.
Image :
Âge : cela fait vingt-sept ans qu'il ère parmi les vivants, témoin silencieux de centaines de morts.
Statut civil : depuis le jour où on lui a tout prit, il ne sait plus réellement ce que c'est que d'aimer.
Occupation : intelligent et manipulateur hors pair, il n'a jamais perdu un cas, et s'est élevé au rang d'avocat le mieux payé de dublin.
Élément : l'eau fraîche qui tue, l'eau profonde qui noie.
Date d'inscription : 27/04/2016

TO KNOW MORE
Relations:

MessageSujet: Re: some truths are truths, no matter who says them (maven)   Jeu 30 Juin - 0:50



En entendant une voix féminine le désigner, Maven se figea. Pendant un instant, il ne bougea plus et, les sourcils froncés, il se retourna finalement dans la direction de la jeune femme lorsque celle-ci recommença à marcher. Elle savait qui il était, elle semblait le reconnaître. Sans un mot, il l’observa attentivement s’approcher de lui. Elle était prudente, visiblement sur ses gardes vis-à-vis du sorcier. C’était elle. C’était forcément elle, cette nuit, alors oui, c’était aussi lui, celui qu’elle avait vu. La blondinette s'était fait attaquer par un chasseur et elle l'avait massacré. Maven, lui, il l'avait regarder faire. Elle savait exactement ce qu’il était, elle l'avait vu la regarder, et ce n’était effectivement visiblement pas le sang dont il était couvert qui l’inquiétait. Il esquissa un mince sourire. Elle avait raison de se méfier de lui. À l’idée qu’elle aille raconter à tous ces petits amis loups qu’un sorcier rôdait dans les parages, il se demandait s’il ne devrait pas la tuer. Là, maintenant, alors qu’elle était complètement sans défenses. Il l’avait étrangement épargnée la nuit précédente -pas si étrangement que ça, au fond, si l'on prend en compte le fait qu'une simple morsure de loup lui serait fatale et que Maven n'en a pas encore fini avec le monde des vivants- comme elle pour lui d’ailleurs, mais n’était-ce pas plus prudent de la faire disparaître? La tuer et cacher son corps dans la forêt, puis idéalement faire passer le tout sur le dos d'un petit sorcier amateur, un de ceux qui se disaient ne pas aimer tuer des gens à la pleine lune. Ce serait tellement facile, songea-t-il en commençant à marcher en très lent cercle avec la blonde, mais ce ne serait pas très amusant.  «Qu’est-ce que tu vas faire maintenant, petite louve?»


_________________

i'll be good
i thought i saw the devil, this morning, looking in the mirror, drop of rum on my tongue, with the warning to help me see myself clearer. (jy) ~ by endlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: some truths are truths, no matter who says them (maven)   Ven 1 Juil - 21:53





maven & olya
some truths are truths, no matter who says them


Le Soleil avait prit la place de la Lune, et j’étais partie enfiler mes vêtements, là où je les cachais habituellement à chaque pleine lune. Un vieux jeans et un vieux pull, de toute façon je comptais bien rentrer pour prendre une longue douche chaude. Déjà contente de rentrer chez moi pour voir mon petit-ami, sur ma route se trouvait quelqu’un qui s’y trouvait déjà hier soir. Pas le chasseur, que j’avais massacré, mais le sorcier qui nous avait observés. Je le  reconnaitrais entre mille, même sans le sang qu’il avait sur lui. Je l’interpellais, de toute façon il m’aurait vu passer, alors autant que je le remarque en premier, ce qui était peut-être même plus prudent. Je m’approchais alors qu’il se retournait. C’était la première fois que je le voyais, du moins la deuxième si on comptait la nuit dernière. Où bizarrement, il ne m’avait rien fait. Il m’avait reconnu lui aussi, et commencé à marcher en cercle, sans me quitter du regard. Je suivais son geste, sans moi aussi le lâcher des yeux. Même si j’étais plutôt sûre de moi et pas peureuse pour un sous, je devais tout de même me méfier de lui. C’était un sorcier après tout, et personne ne savait ce qu’ils avaient derrière la tête. Je savais qu’une seule morsure de loup pouvait les tuer, mais j’étais sous ma forme humaine ce qui n’était pas à mon avantage, loin de là. Qu’est-ce que j’allais faire maintenant ? Je n’en savais rien. J’aviserais certainement, en fonction de ce qu’il allait faire lui. Tant qu’il ne me faisait rien, je ne ferais rien non plus. « Pourquoi tu n’as rien fait cette nuit ? Contre moi ? Contre le chasseur ? », demandais-je. C’était tout ce que je voulais savoir en fait. Qu’est-ce qui l’avait motivé, ou plutôt qu’est-ce qui ne l’avait pas motivé. Il m’avait juste regardé, en train de mettre une raclée à ce chasseur. Mais lui, n’avait rien fait. Et ce n’était pas normal. Je voulais savoir pourquoi.
made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: some truths are truths, no matter who says them (maven)   

Revenir en haut Aller en bas
 

some truths are truths, no matter who says them (maven)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHAT'S A GOD TO A NONBELIEVER? :: glencullen & dublin :: les environs :: Knocksink Wood-